Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Miroir de l’identité israélienne

Miroir de l’identité israélienne

Jerusalem Post édition Francaise

mardi 15 septembre 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou s’est exprimé sur le décès d’Assaf Ramon lundi matin à son retour d’Egypte. Ramon a trouvé la mort dimanche après-midi lorsque son avion F-16 s’est écrasé sur les collines au sud d’Hébron. Son enterrement a lieu lundi après-midi au cimetière Nahalal, près de son père Ilan Ramon qui a péri lors du désastre de la navette spatiale Columbia, il y a six ans.

« Quelque chose de l’histoire de la famille Ramon symbolise la gloire juive et la tragédie de cette nation », a déclaré le Premier ministre sur la radio israélienne. « La famille Ramon est un symbole et un exemple pour les générations, qui représente l’identité israélienne. »

« J’ai reçu la nouvelle [de l’accident] lorsque j’étais en route vers l’Egypte », a poursuivi Netanyahou en expliquant qu’il avait appris la triste nouvelle au président égyptien Hosni Moubarak à son arrivée au Caire. « Moubarak a dit : ’Je sais à quel point il est difficile de perdre un fils ou un petit-fils », a rapporté le Premier ministre.

Le petit-fils du président égyptien est mort subitement en mai dernier.

Netanyahou a couvert d’éloges Assaf et son père. Il a appelé la mère du jeune pilote dès son retour en Israël. Il avait assisté à la remise de diplôme de pilote d’Assaf en juin dernier et s’est déclaré très ému par sa disparition.

Netanyahou a été interrogé sur le dilemme auquel font face des parents en deuil qui doivent envoyer un autre de leurs enfants à l’armée : « J’ai évoqué la question avec de nombreux ministres… J’ai parlé avec le ministre de la Défense ce matin… C’est une décision difficile. »

Netanyahou a évoqué son histoire familiale. Son frère ainé, Yoni, a été tué lors de l’opération Entebbe en 1976.

« Mes parents ne savaient pas [dans quelle unité] nous servions et les risques que nous prenions… mais personne ne nous a arrêtés. »

Le Premier ministre a qualifié Assaf et son père de « héros israéliens » et a ajouté : « Maintenant, pour Rona [et ses frères et sœurs], Iftah, Tal et Noa… rien ne peut apaiser la douleur ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette