Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Israël est en état d’alerte après l’élimination de Rantisi, dans une attaque de (...)

Israël est en état d’alerte après l’élimination de Rantisi, dans une attaque de l’Armée de l’air d’Israël

Amos Harel, Yoav Stern et Arnon Regular Correspondants de Haaretz

dimanche 18 avril 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les forces de sécurité ont reçu plus de 50 avertissements d’attaques possibles et sont concernées par des attaques spontanées, semblables à celles qui ont été effectuées dans le secteur de Tel-Aviv après le 22 mars lors de l’élimination du fondateur du Hamas, Scheik Ahmed Yassin.

Les forces de sécurité israéliennes sont en haute alerte dimanche, après après l’élimination de Abdel Aziz Rantisi qui a été tué samedi soir dans l’attaque d’un hélicoptère israélien sur sa voiture dans la Bande de Gaza.

La direction Hamas a déjà nommé un nouveau chef pour remplacer Rantisi, mais a cependant décidé de tenir le nom de son nouveau chef, secret, craignant qu’Israël n’en fasse une nouvelle cible
.
À Damas, le chef du bureau politique d’Hamas, Khaled Meshal, a publié un appel aux membres du Hamas dans la Bande de Gaza samedi soir tard, disant qu’un successeur à Rantisi doit être choisi immédiatement mais que son nom doit être tenu secret, en raison des soucis d’éliminations futures.

Le Ministre Gideon Ezra, cependant, a averti dimanche que « le destin de Khaled Meshal est le destin de Rantisi. À la minute où nous aurons l’occasion opérationnelle nous le ferons. »

Dans les heures après que le chef du Hamas ait été tué par un missile d’hélicoptère israélien sur sa voiture samedi soir dans la Ville de la Bande de Gaza, l’aile armée du Hamas a juré dans une déclaration d’effectuer « 100 vengeances » qui ferons trembler « l’entité criminelle ».

« Israël le regrettera. La vengeance viendra » a dit un chef du Hamas à l’hôpital de la Bande de Gaza où Rantisi est mort.

« Ce sang ne sera pas gaspillé. C’est notre destin dans le Hamas et c’est notre destin comme les Palestiniens de mourir comme des martyrs. La bataille n’affaiblira pas notre détermination ou ne cassera pas notre volonté » a dit aux journalistes Ismail Haniya, qui est probablement le successeur de Rantisi.

Deux autres personnes - le conducteur de Rantisi et un de ses gardes du corps - ont été aussi tués dans le tir.

Le Premier Ministre Ariel Sharon a dit au début de la réunion du cabinet hebdomadaire de dimanche que la politique d’Israël de désengagement des territoires palestiniens en luttant contre les organisations terroristes continuerait.

Galei Tsahal, la radio de l’armée a cité le Ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz qui a annoncé que dimanche que Rantisi était un pédiatre qui assassinait des enfants et dont la mort affaiblit le Hamas.
La Maison-Blanche au début de dimanche a refusé de critiquer l’élimination, disant au lieu de cela qu’Israël « a le droit de se défendre des attaques terroristes » et la forte envie de la contrainte dans la région.

Rantisi était un des chefs du Hamas au sommet de la liste des cibles d’Israël, après l’élimination le mois dernier de fondateur du Hamas Scheik Ahmed Yassin.

L’attaque du missile a eu lieu un bloc de la maison de Rantisi dans le quartier Scheik Radwan de la Ville de la Bande de Gaza. Les morts ont été identifiés comme le garde du corps Akram Nissar et le conducteur Ahmed El-Rara.

La femme de Rantisi était aussi dans la voiture, mais on ne connaît pas son état et son emplacement, selon des sources hospitalière et des officiels du Hamas
.
Rantisi a été emmené à l’Hôpital Shifa de la Bande de Gaza dans un état critique, son corps grêlé avec des blessures sanglantes et dans lae service de chirurgie d’urgence, mais il est mort cinq minutes après être parvenu à l’hôpital.

Environ 2,000 Palestiniens en colère ont défilé par les rues portant les pièces de la voiture de Rantis et criant « la vengeance, la vengeance. » On a entendu des coups de feu dans le centre de la Ville de la Bande de Gaza et les gens clamaient le nom de Rantisi.

L’attaque est venue plusieurs heures après qu’un Policier de Frontière ait été tué et trois autres Israéliens blessés dans un attentat-suicide au carrefour d’Erez de la Bande de Gaza, que le Hamas a revendiquée conjointement avec l’aile militaire du Fatah.

Rantisi était le chef nouvellement nommé du groupe terroriste dans la Bande de Gaza, après l’élimination de Yassin. Il était un des membres les plus durs du mouvement, qui rejettait tout compromis avec Israël et appellait à la destruction de l’état Juif.

Israël avait précédemment essayé de tuer Rantisi le 10 juin l’année dernier, quand trois hélicoptères Apache avaient tiré au moins sept missiles vers sa voiture dans une rue de la Bande de Gaza bondée, réduisant son véhicule à un tas roussi de métal. Rantisi s’en était réchappé avec une blessure au pied droit. Deux témoins palestiniens avaient été tués.

Pendant la période de deuil pour Yassin, Rantisi avait défié les menaces d’Israël contre lui. « Nous mourerons tous un jour. Rien ne changera. Par un Apache ou un arrêt du coeur, je préfère l’Apache » avait-t-il dit.

Des milliers de Palestiniens sont descendus dans les rues de la Bande de Gaza pour protester de l’élimination et les chefs du Hamas ont juré vengeance.

Le Premier ministre palestinien Ahmed Qureia a désigné les Etats-Unis « le cabinet palestinien considère que cette campagne israélienne terroriste est un résultat direct de l’encouragement américain et du déplacement complet de l’administration américaine vers le gouvernement israélien, » a-t-il dit.

Le porte-parole de ministère des Affaires Etrangères Jonathan Peled a dit, « Israël ... a aujourd’hui frappé un cerveau de terrorisme, avec du sang sur les mains. »

« Nous devons continuer cette guerre, chaque fois et chaque place. Et cette histoire avec Rantisi montre comment l’armée peut agir partout. Nous devons continuer, nous n’avons aucun autre choix, » a dit le Ministre Gideon Ezra.

Rantisi est né en 1947 dans le village d’Yavna près de la ville côtière du sud d’Ashkelon. Pendant la Guerre d’Indépendance sa famille s’est enfuie de leur maison et a habité dans le camp de Khan Yunis. Rantisi, qui a été l’école au camp, avait 11 soeurs et frères. Après l’achèvement de ses études au lycée, il a continué à étudier la médecine en Egypte.

Rantisi est retourné dans la Bande de Gaza pendant les années 1970 et a travaillé comme pédiatre à l’Hôpital Naser à Khan Yunis.

Tsahal avait d’abord arrêté Rantisi en 1983, pour la tentative d’organiser un boycott des paiements fiscaux aux autorités israéliennes de l’administration municipale. Il a été arrêté une deuxième fois en 1988 et a été emprisonné pendant deux ans et demi pour son engagement dans le Hamas.

Rantisi a été placé en détention administrative en 1990 et a été inclus dans les 400 membres du Hamas qui ont été expulsés au Liban en décembre 1992.

A son retour dans la Bande, Rantisi a été arrêté de nombreuses fois par l’Autorité Palestinienne. Les terroristes armés du Hamas ont déjoué des tentatives récentes de l’arrêter.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette