Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Laissez tomber l’idéologie, l’essentiel c’est la politique

Laissez tomber l’idéologie, l’essentiel c’est la politique

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mercredi 8 juillet 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

/ Aluf Benn – Haaretz
Binyamin Netanyahu a eu beaucoup de chance dans les 100 premiers jours de son deuxième mandat de Premier ministre d’Israël (…)
Grâce à l’accalmie dans les Territoires et aux frontières, il a pu œuvrer pour atteindre son objectif principal : la consolidation de son statuts politique.

Lorsqu’on lui demandait, avant les dernières élections, en quoi il avait changé depuis son premier mandant, il répondait : j’ai appris à être un homme politique. J’ai vu comment Sharon et Olmert se conduisaient à l’égard des gens et des autres hommes politiques, et je l’ai intégré. J’ai compris que la politique était un « people business » et j’ai appris à tendre l’oreille lors des réunions.

Netanyahu peut être satisfait de lui au terme des 100 premiers jours au pouvoir. Il s’est déplacé de la droite vers le centre de l’échiquier politique en faisant sien le principe de deux Etats pour deux peuples qu’il a fait adopter par le Likoud sans véritable opposition. Sa coalition est stable, les ministres les plus éminents lui apportent leur soutien et sont responsables de peu de fuites diffamantes à son égard. L’opposition dirigée par Tzipi Livni est neutralisée depuis que Netanyahu lui a dérobé sa raison d’exister : le soutien à un Etat palestinien.

Son nouveau positionnement politique ne s’est pas fait sans sacrifices. Cela lui a coûté un reniement cynique des idées auxquelles il croyait par le passé, aussi bien dans le domaine politique que dans la sphère économique. (…) Pour le nouveau Bibi, comme pour Sharon à l’époque, l’idéologie est l’apanage des naïfs ; il change de politique selon ses objectifs immédiats. C’est la raison pour laquelle il a décidé de soutenir l’idée de deux Etat pour deux peuples et d’augmenter les impôts./.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette