Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Iran-Isral : dissuasion ou imposture ?

Iran-Isral : dissuasion ou imposture ?

Serge Mazouz

lundi 1er juin 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dans la crise qui oppose lIran lOccident au sujet de sa nuclarisation, la peur dun conflit ouvert conduit certains analystes envisager comme solution de repli, celle qui a prvalu durant les annes de guerre froide : la dissuasion mutuelle. La Rpublique Islamique dote de larme nuclaire serait empche de lutiliser par la capacit dIsral latteindre en plein cur de son territoire.

Dans un article très argumenté paru dans Haaretz et publié en français dans le Monde (1) l’expert militaire Reuven Pedatzur écrit  :La puissance de la dissuasion israélienne face à une menace nucléaire iranienne a toutes les chances d’être efficace justement parce que les Iraniens n’ont pas intérêt à porter un coup fatal à Israël. ”

Dans son long article qui reprend les résultats de l’étude menée par Abdullah Toukan et Anthony Cordesman, du Centre d’études stratégiques et internationales de Washington, Pedatzur développe les différentes alternatives qu’a Israël de contrer l’Iran pour en souligner les difficultés et juger leur caractère illusoire.

En conclusion de son énumération il en vient à proposer de revenir au principe qui a dominé les relations Est-Ouest doutant le Guerre froide à savoir la doctrine de la dissuasion autrefois appelée “ équilibre de la terreur ” . Elle repose sur la capacité pour chaque camp de détruire l’autre par une attaque nucléaire massive en cas d’agression : le premier qui agresse l’autre est en quelque sorte assuré d’être détruit à son tour, annulant complètement l’intérêt d’une telle attaque…

Est-il utile de préciser que cet article a eu un fort retentissement auprès de nos journalistes hexagonaux, heureux d’avoir enfin résolu la quadrature du cercle.

Sans remettre en cause les compétences de Mr Pedatzur , Il est permis de constater une certaine forme de naïveté dans ces propos à moins qu’il ne s’agisse de cynisme…

En effet certains éléments géographiques et sociologiques sont rarement évoqués lorsqu’il s’agit du risque de nucléarisation de l’Iran….

Lors d’une explosion nucléaire les conséquences humaines sont la résultante de trois phénomènes : l’onde de choc, le rayonnement thermique et les radiations.

L’onde de choc a pour principale conséquences la destruction des bâtiments avec l’ensevelissement des victimes dans un rayon de 6 km pour une bombe de 1 Mt.

La chaleur provoque des incendies et des brûlures jusqu’à une distance de 15 km pour une bombe de 1 Mt. L’irradiation instantanée provoque la mort de 50% de la population dans un rayon de 3,2 km. Sans parler des retombées radioactives et de leurs cortège de lésions physiques et maladies.

Or si on se rappelle que la population d’Israël s’élève à 7,2 millions d’habitants contre 71,2 Millions pour l’Iran, que son territoire a une superficie de 20.770 km² alors que l’Iran fait 1648195 km² (soit quatre-vingt fois plus étendue ! ),comment dans ces conditions peut-on envisager un équilibre de la terreur alors qu’existe une telle disproportion territoriale et démographique des forces en présence ?.

Les district de Tel-Aviv (1.204.000 h) et Centre(1.613.700 h) abritent à eux-seuls près de 3 millions d’habitants (40% de la population du pays ) vivant sur une bande de terre de 14 km de long et une vingtaine de km de profondeur..

Ainsi à l’aide d’une bombe d‘1 Mt, l’Iran menacerait près de la moitié de la population du pays et ses principales infrastructures.

Quel Etat au monde accepterait que l’un de ses principaux ennemis puisse accéder au moyen de détruire la moitié de sa population à l’aide d’une seule bombe ?

Si la dissuasion suppose que la puissance menacée puisse infliger des dégâts équivalents à son agresseur, combien de bombardiers et de bombes faudrait-il à Israël pour atteindre en une attaque, la moitié de la population iranienne c’est à dire 35 millions de personne répartie sur un territoire immense ?

Les iraniens ne s’y trompent pas quand l’un de leur responsable, l’ayatollah Rafsanjani déclarait en 2001 : « Si un jour le monde islamique venait à s’équiper d’armes semblables à celles qu’Israël possède actuellement, alors la stratégie impérialiste se verra bloquée car une seule bombe atomique sur Israël détruira tout. » (2)


1 : Le Monde 20/05/2009

2 Global.security.org : déclaration d’ Hashemi Rafsanjani Téhéran 14/12/2001


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette