Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Une équipe de terroristes commune Al Qaeda-Hezbollah en mission de vengeance (...)

Une équipe de terroristes commune Al Qaeda-Hezbollah en mission de vengeance à Amman pour le compte du Hamas

Rapport Spécial DEBKAfile

dimanche 4 avril 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Un Hôtel Meridien cinq étoiles, situé dans la zone Shmeisani d’Amman, à peu de distance à pied du centre sportif Hussein et du Palais de Culture, a été visé pour être réduit à des décombres carbonisés vendredi 2 avril par une équipe de terroristes commune Al Qaeda-Hezbollah.


le Meridien-Amman - visé par le terrorisme

C’est ce qu’ont révélé les sources exclusives de contre-terrorisme de DEBKAFILE. Mais une partie de cette équipe a été capturée par des forces jordaniennes alors qu’elle entrait dans le royaume depuis la Syrie au carrefour Rahmtha mercredi, 31 mars, conduisant un camion apparu comme suspect et qui après examen s’est avéré être chargé de centaines des kilos d’explosifs.

Les quatre détenus, interrogés au quartier général de la sécurité jordanien de l’armée à Amman, leur ont bientôt donné les tenants et les aboutissants. Ils ont aussi révélé qu’un ou deux autres camions chargés d’explosifs avec le reste de l’équipe terroriste avaient réussi à se glisser en Jordanie avant eux et étaient au large - sur ce, les forces de sécurité royale se sont mis en chasse et des gardes armées ont été placés devant les palais, les ambassades des Etats-Unis et Israéliennes et les sites stratégiques.

Au milieu de la clameur et des cris, le Roi Abdullah a fait appel aux Etats-Unis et à Israël pour leur annoncer que les terroristes capturés avaient aussi divulgué qu’ils étaient sur le point d’effectuer un méga-attentat dans au moins deux hôtels et un grand centre commercial d’Amman pour venger l’élimination par Israël du chef Hamas Scheik Ahmed Yassin dans la Bande de Gaza le 22 mars.

Le complot terroriste Al Qaeda-Hezbollah aurait laissé morts, plusieurs centaines des gens à Amman - une catastrophe bien plus grande que les attentats des train de Madrid. Selon nos sources jordaniennes, les terroristes capturés ont prétendu que c’est parce que le Hamas, Hezbollah et Al Qaeda ont été empêchés jusqu’à présent d’effectuer une attaque massive dans n’importe quelle ville israélienne par un lourd développement de sécurité, qu’ils ont opté pour la capitale jordanienne comme cible.

Les conclusions initiales de l’enquête jordanienne ont été relayées à Washington et Jérusalem.

Les terroristes conduisant le ou les camions manquants devaient se retrouver à un emplacement inconnu de la deuxième équipe d’agents Al Qaeda-Hezbollah qui devaient avoir rassemblé les explosifs et les employer pour des voitures piégées-suicide à l’intérieur d’Amman. Le camion saisi à la frontière devait faire sauter le Meridien.

Les sources militaires du DEBKAFILE ajoutent : l’armée jordanienne, la police et les services de sécurité ont été en haute alerte pendant trois jours, des unités spéciales renforçant la sécurité des palais royaux et les têtes du gouvernement et de l’économie. Les avions de la Royal Air Force sillonnent le ciel du royaume espérant découvrir les véhicules transportant les bombes, disparus et les terroristes avant qu’ils n’accèdent à n’importe quelle ville jordanienne.

La première chose qu’a fait le roi, quand ils n’avaient toujours pas été localisés, a été de téléphoner au Prince héritier Saoudien Abdullah à Riyadh et à Hosni Moubarak à Sharm el Sheikh avec des récriminations amères contre le Président syrien Bashar Assad pour avoir échoué à prévenir l’assaut sur sa capitale. Il a dit que les camions ne pouvaient pas, avoir été chargés d’explosifs dans les faubourgs de Damas et ensuite envoyés pour la frontière jordanienne sans que les services secrets militaires informés. En effet, les terroristes capturés ont admis qu’ils avaient été assurés qu’ils ne seraient pas dérangés à la frontière syrienne parce que l’on avait dit aux gardes-frontières de ne pas fouiller les camions.

Séance tenante, pour éviter l’embarras de serrer la main au dirigeant Syrien accusé, le président égyptien a demandé que leur réunion orévue ce matin-là soit annulée. Dans le cas où Assad serait apparu de toute façon, Moubarak s’était envolé de la station estivale du Sinaï vers Le Caire.

Si l’Hôtel Meridien avait été frappé de la part de Hamas, les sources de contre-terrorisme du DEBKAFILE esquissent le scénario qui aurait pu en résulter :

  • 1. le Hamas aurait revendiqué la vengeance justifiée de son chef mort avec l’aide de forces à l’extérieur du pays.
  • 2. Le camion ou les camions toujours disparus pourraient toujours frapper une cible israélienne comme l’ambassade israélienne à Amman ou une usine Israélo-Jordanienne dans le royaume.
  • 3. La Jordanie porterait la marque « infamante » de l’allié le plus loyal de l’Amérique et d’Israël au Moyen-Orient.
  • 4. Bien que le Hamas n’ait aucun rôle direct dans l’opération, ses chefs prétendraient que sa portée avait traversé les frontières palestiniennes nationales et le mouvement ferait maintenant partie du réseau terroriste Al Qaeda-Hezbollah au Moyen-Orient et au-delà .

Des médias jordaniens ont désigné Musab Zarqawi d’Al-Qaeda de triste notoriété comme le cerveau soupçonné de la tentative Qaeda-Hamas pour un méga-attentat à Amman. Les experts du terrorisme du DEBKAFILE notent que les noms familiers d’Al-Qaeda qui circulent après chaque action terroriste appartiennent au commandement du réseau fondamentaliste en service jusqu’à la fin de 2002. Ce sont des hommes d’hier. Une nouvelle génération est en attente, venue des rangs moyens dont les noms sont inconnus. Leur anonymat est devenu l’obstacle le plus grand, auquel doivent faire face les services de renseignement Occidentaux dans le combat ou la prévision des actions d’Al-Qaeda . Zarqawi est un Jordanien lui-même et toujours actif, mais il est à peine crédible qu’un homme soit capable d’entraîner des dévastations au cours d’une période courte à Bagdad, à Karbala, à Irbil, à Madrid, à Amman, à Istanbul et dans chaque autre site du monde visé par le terrorisme...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette