Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > « Surprendre le monde »

« Surprendre le monde »

israel-infos.net

mardi 5 mai 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dans un discours retransmis de Jrusalem Washington, devant les 6.000 participants au congrs annuel du lobby pro-isralien AIPAC, le Premier ministre isralien Benjamin Netanyahou a dclar tre prt entamer immdiatement les ngociations avec les Palestiniens.

« Je suis convaincu qu’avec le président Obama et Abou Mazen, nous pourrons surprendre le monde » a affirmé Netanyahou qui a également réitéré son exigence que les Palestiniens reconnaissent Israël comme l’Etat de la Nation juive, et soutenu que la paix ne pouvait se conclure sans sécurité.

Le chef du gouvernement a ensuite précisé qu’il proposait trois axes principaux pour le dialogue avec Mahmoud Abbas - économique, sécuritaire et politique - avant de rappeler que ses trois prédécesseurs n’avaient pas réussi à obtenir un accord de paix définitif, et d’affirmer « je pense que nous pouvons y aboutir ».

Etranger

Instruction espagnole contre les chefs de Tsahal

Malgré la recommandation du Parquet espagnol, le juge Fernando Andreu, a décidé de poursuivre l'instruction contre six hauts responsables israéliens, accusés de "crimes contre l'humanité" pour leur rôle dans l'élimination du chef terroriste du Hamas, Salah Sharadeh, en 2002, au cours de laquelle 14 civils avaient également trouvé la mort.

Au début de l'année, un tribunal avait accepté - "au nom du principe de Justice universelle que l’Espagne reconnait, concernant les crimes contre l’humanité et l’assassinat de peuples" - d'enregistrer une plainte contre le ministre de la Défense d’alors, Binyamin Ben-Eliézer, le chef d’Etat-Major, Moshé Yaalon, le commandant en chef de l’armée de l’air, Dan Halouts, le chef des services de renseignements Avi Dichter, et les officiers supérieurs Doron Almog, Giora Eiland et Michael Herzog.

Mais suite à une protestation vigoureuse de Tzipi Livni, à la fin du mois de janvier, (voir notre article à ce sujet) auprès de son homologue Miguel Angel Moratinos, ce dernier avait promis que son gouvernement allait s'employer à changer la législation, de façon à limiter les prérogatives des tribunaux dans de semblables affaires.

Le juge espagnol a finalement estimé, malgré la demande formulée par les services du Procureur le 2 avril, que l'Espagne devait répondre favorablement au recours de l'organisation pro-palestinienne ayant déposé cette plainte, et poursuivre son enquête contre les chefs de Tsahal.


Politique

Cité de David, "déclarations idiotes" d'E.Yishaï

Le ministre Shas de l'intérieur, Elie Yishai, a déclaré que des efforts particulièrement importants allaient être investis pour renforcer la présence juive dans "la Cité de David" située dans le quartier arabe de Silwan, où quelques cinq cents habitants juifs résident déjà, dans soixante-dix maisons acquises par le passé.

"Je compte agir à ce sujet avec toute l'énergie requise. La Cité de David est le rocher de notre existence. Nous y sommes souverains, et l'implantation juive est notre droit. C'est de là que nous nous sommes développés".
Elie Yishaï a également assuré que les plans d'urbanisation prévoiront aussi des logements pour les citoyens palestiniens de Silwan, dont les besoins ont trop longtemps été délaissés.

Abed El Kader, qui est le conseiller du Premier ministre palestinien Salem Fayyad pour la question de Jérusalem, a pour sa part affirmé qu'il s'agissait "de déclarations idiotes, et dangereuses en même temps", que celles-ci émanaient "d'un gouvernement de colonisation et de colons", et qu'elles auraient "des conséquences graves sur la situation à Jérusalem".
Il a de plus promis que "les habitants palestiniens de Silwan ne resteront pas les bras croisés devant toute tentative d'établir des faits nouveaux sur le terrain".


Justice

Usage abusif de moyens anti-émeutes

Le vice Procureur de l'Etat, Yeoshouah Lamberger, a demandé à la direction de la police de rappeler aux agents les instructions d'utilisation des moyens anti-émeutes, suite à plusieurs incidents graves au cours desquels des manifestants ont été blessés par des grenades de gaz et des bombes fumigènes.

Le Parquet a également annoncé qu'une enquête avait été ouverte contre les policiers ayant fait un usage illégal de ces armes, à quatre reprises, en les dirigeant directement sur les manifestants de Naaline, où chaque vendredi, depuis plusieurs mois, se déroulent des rassemblements, souvent violents, contre la construction de la barrière de sécurité.


Judaïsme

Jeûne "de la grippe porcine"

Le grand rabbin sépharade d'Israël, Shlomo Amar, a décrété que jeudi prochain serait une journée de jeûne, de prières et de supplications, pour arrêter l'épidémie de grippe porcine qui s'est propagée jusqu'à présent dans 20 pays différents, y compris en Israël, atteignant un millier de personnes, touchées par la maladie.

Le grand rabbin Amar a recommandé à ceux qui ne pourraient jeûner complètement de faire carême au moins une demi-journée, et rappellé que déjà au temps du Talmud une épidémie chez les porcs avaient conduit les Sages à prendre une mesure similaire.


Diplomatie

"Stop aux guerres, à la destruction, à la haine"

"C'est maintenant le temps de la paix" a déclaré le Président de l'Etat Shimon Pérès lors du congrès de l'AIPAC à Washington, où il rencontrera d'ailleurs, ce mardi, le président américain Barack Obama.

Il a également affirmé catégoriquement dans son discours - perturbé par une poignée de manifestants qui sont montés sur les tables en lançant "Libérez Gaza" ou encore "Fin à l'occupation" avant d'être évacués manu militari - que Benjamin Netanyahou veut la paix avec les Palestiniens, et que tous les accords signés préalablement à son entrée en fonction seront honorés par Israël.


Courrier des lecteurs

APRES LE DELUGE ou L‘ EVANGILE SELON NOS MEDIAS

Durant les trois semaines de l'opération Plomb durci, la presse européenne et en particulier la presse française nous ont livré un déluge d'images et de commentaires visant à relater les évènements de Gaza, mais en réalité ont mis le feu à une poudrière qui a déchaîné des torrents de haine anti-israélienne masquant à peine la haine du juif.

C'est l'information nous rétorquera t'on ? Peut-être.
Les images brutes sans mise en perspective, l'exhibition de la souffrance sans analyse des circonstances qui l'entourent peuvent- elles être qualifiées d'information ?
Nos médias ont diffusé en boucle des scènes de destructions avec leurs lots d'immeubles rasés ou d'entrepôts calcinés puis les images des victimes, corps déchiquetés ou brûlés complaisamment exposés par les milices du Hamas. Un décompte quotidien (invérifiable) des tués a été tenu de manière quasi horlogère.

Les commentaires critiques se sont multipliés, fustigeant ce qu'on a appelé la disproportion de la réaction israélienne. Le monde de l'information, toutes tendances confondues, s'est livré à l'un de ses sports favoris : la dénonciation d'Israël.
Les titres délibérément exagérés et racoleurs se sont multipliés : «Nouvelles manifestations en Europe contre le "massacre de Gaza"» ou encore « Gaza : des organisations portent plainte pour "crimes de guerre" devant la CPI» annonçait le Monde . Le Figaro n'était pas en reste : «"Crimes de guerre" : Israël prépare sa défense» ou «Marée humaine sous tension contre les "massacres" à Gaza».

La prétendue attaque d'une école de l'UNWRA le 6 janvier à Jabalya puis celle d'un entrepôt de vivres de l'ONU le 15 janvier ont fait la Une des journaux télévisés avec moult reportages et interviews en direct de témoins dont la partialité et le soutient à la cause du Hamas étaient connus de tous sauf des journalistes…Je pense à ce docteur Garrigues dont les propos virulents ont été diffusés largement, sans nuance ni questionnement sur leur véracité.
Pourtant certaines informations peu répandues mais accessibles permettaient de se rendre compte que l'Évangile selon nos médias ne correspondait pas à la réalité .
La version simpliste, trop simpliste de la guerre du fort contre le faible, de l'oppresseur contre l'opprimé que l'on voulait nous servir ne tenait tout simplement pas debout.
Jour après jour des informations filtraient dans la presse française, certes de manière plutôt confidentielle mais permettaient à qui s'en donnaient la peine de se faire une opinion hors de tout manichéisme: des révélations de palestiniens, précieuses parce que rares compte tenu de la menace que fait peser le Hamas sur sa population, des témoignages venues d' ONG ou d'organisations internationales.

Des témoignages de palestiniens

Dès le 16 janvier 2009, France Info diffusait le témoignage exclusif d'Anina, palestinienne de Gaza : «.. Hamas utilise les civils…, les gens de l 'école sont sortis pour demander au Hamas de partir…, les gens n'ont pas le droit de dire non à Hamas… (1).

Dans Ouest-France du 30 janvier , Radjaa Abou Dagga, journaliste palestinien , affirmait « …C'est vrai que les combattants du Hamas étaient habillés en civil. Vrai que dans un village proche de Khan Younès, ils ont demandé à des gens de retourner chez eux malgré les opérations israéliennes »….(2)

Le 21 janvier 2009 , Lorenzo Cremonesi, journaliste réputé pour son sérieux et envoyé spécial du Corriere della Sera publiait un article retentissant sur les évènements. On y lisait entre autre le témoignage de Abu Issa: « Mais ils (le hamas) voulaient que [les Israéliens] tirent sur nos maisons pour les accuser ensuite de crimes de guerre. ….Quiconque donne une version différente du "narratif" imposé par la "muhamawa" (la résistance) est automatiquement un « ami», un collaborateur, et il risque sa vie…». Mais surtout citant un médecin de l'hopital Shifa de Gaza: « il se peut que le nombre des morts ne soit pas supérieur à cinq ou six cents…. » (3)

Et puis il y eu le journal du soir de France 2 , le 4 février 2009, tel une repentance publique « .. Les témoignages que nous avons rassemblés laissent penser que le Hamas y a aussi pris une part ..en appliquant la stratégie du bouclier humain et en faisant régner la terreur parmi la population… ». Mahmoud témoigne de l'assassinat de son père et son frère parce qu'ils refusaient la présence des miliciens : « ..ils ont utilisé des hôpitaux comme quartier général.. » . Un brancardier reconnaît en direct la présence de terroristes dans les hopitaux. Tout y est y compris la preuve en direct de la manipulation des chiffres de victimes par un ministre du Hamas.

Réactions des ONG

Le 30 janvier des ONG dénonçaient la répression du Hamas : selon Samir Moussa, un avocat d'Addameer (ONG palestinienne) "il y a eu des dizaines de cas d'exactions dans l'ensemble du territoire pendant et après la guerre. Il y a eu de graves violations des droits de l'homme et des enquêtes doivent être menées". (4)

Le 10 février ,Amnesty International déclaraient que la mission d'enquête envoyée par son Secrétariat international avait accumulé les preuves et les témoignages d'enlèvements, d'homicides délibérés et illégaux, d'actes de torture et de menaces de mort contre les Palestiniens accusés de « collaborer » avec Israël et contre les opposants au Hamas (5)

Réactions des organisation internationales

Le 26 janvier ,le commissaire européen au Développement, Louis Michel, lançait à Gaza une virulente attaque contre le Hamas lui imputant une "responsabilité écrasante" dans la guerre et excluant tout dialogue avec un mouvement qualifié de "terroriste". (6)

John Holmes envoyé spécial de l'ONU pour les réfugiés déclaraient à Reuters le 27 janvier 2009 :''L'utilisation cynique et imprudente d'installations civiles par le Hamas et le tir de roquettes contre des populations civiles sont clairement des violations du droit humanitaire internationale »

Le 28 janvier 2009 ,c'est la publication du rapport Lindsay ancien responsable de l'UNWRA de 2000 à 2007 sur l'utilisation des fonds alloués à l'Agence. L'auteur conclut notamment, sur la base de ses recherches et de son expérience, que :« l'UNRWA ne prend pas les mesures appropriées pour vérifier que les personnes qu'il engage ou celles pour qui ces dernières travaillent ne sont pas des terroristes ni n'ont aucun lien avec des terroristes » (7)
Ce rapport a fait l'objet d'une question officielle au parlement européen par le député Paul Van Buitenen : « Étant donné que l'ancien directeur de l'UNRWA Peter Hansen a, alors qu'il était encore en fonction, déclaré qu'il était fort probable que des membres du Hamas faisaient partie du personnel de l'UNRWA et que l'UNRWA ne menait aucune enquête pour confirmer cela, et étant donné que l'UE finance environ 50 % du budget de l'UNRWA: quelles conséquences auront ces déclarations sur le financement actuel de l'UNRWA par l'UE? » (8)
Le 4 février ,l'agence de l'ONU d'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) condamnait le fait que: « la police du Hamas s'est emparée d'aide humanitaire appartenant à l'agence onusienne et entreposée dans l'un de ses centres de distribution de Gaza. »(9)

Le même jour ,les Nations unies publiait une clarification sur l'attaque israélienne contre une de leurs écoles dans la bande de Gaza qui avait déchaîné la presse entière contre Tsahal, affirmant que l'établissement n'avait pas été touché contrairement aux premières allégations réduisant à néant l'une des plus vives accusations de nos médias (10)

Ainsi il apparaît clairement que le Hamas s'est joué des organisation internationales , notamment humanitaires et a manipulé les unes et les autres sans vergogne. Mais les contempteurs d'Israël ,naïfs ou aveuglés de haine n'en tiennent aucun compte et font mine d'ignorer ces informations.
La population de gaza a été prise délibérément en otage par le gouvernement du Hamas visant par ses provocations à contraindre les israéliens à intervenir en faisant le plus de victimes civiles possibles, cette manœuvre ayant pour seul but de décrédibiliser l'Etat hébreu aux yeux de l'opinion occidentale.
Malgré ces faits accablants pour le Hamas, malgré les témoignages nombreux , force est de constater l'absence de tout relais au sein des grands groupes de presses .

Pourquoi ces révélations n'ont pas eu la même diffusion que celles dénonçant l'état hébreu? Pourquoi jamais la Une du Monde ou du Figaro pour ceux qui critiquent les méthodes du mouvement islamiste?

Ce type de comportement permet à Emmanuel Dubois, expert auprès de l'ESISC de dénoncer : « …la complaisance des élites européennes et occidentales vis-à-vis des thèses anti-israéliennes, même lorsque cela implique un soutien aux islamistes… » (11)
Si ces informations ont bien été diffusées dans certains médias , il est permis de critiquer leur mode de traitement , leur absence de mise en valeur.
Une première page, un titre en Une valent mieux que dix articles de fond surtout dans une société pressée et avide de sensationnel.
C'est pourtant à cette société fragile que nos organes d'information ont servi pendant 3 semaines, un « prêt à penser » visant à faire d'Israël un monstre froid .

Ces méthodes illustrent parfaitement les propos de Daniel Cornu dans Ethique de l'information (12) dans lequel il cite les causes de la perte de crédibilité du journalisme:
« - les défaillances dans la vérification des informations, sous l'influence conjuguée des lois du marché, de la vitesse de l'information …
- la mise en spectacle de l'information qui privilégie certains aspects de la réalité pour rester dans la course à l'audience ou au lectorat… »

Serge Mazouz


1 Journal de France info du 16/01/2009
2 Ouest France du 30/01/2009
3 Corriere della Sera du 21/01/2009
4 Le Monde.fr du 30/01/2009
5 Amnesty internationale . Mars 2009.
6 le Point.fr du 26/01/2009
7 Washington Institute for Near East Policy
8 source Parlement européen.
9 NouvelObs.com du 06/02/2009
10 Le Figaro.fr du 04/02/2009
11 Emmanuel Dubois Opération Plomb durci à Gaza :analyses et perspectives p 26
(note de l'ESISC)
12. Cornu D. Éthique de l'information. Que sais -je n° 3252. PUF 1997. p.9.


Nouvelles brèves

Israël, le 04/05/09

DIPLOMATIE : Le ministre italien des Affaires étrangères a estimé lors d'une conférence de presse commune donnée à Rome avec son homologue Avigdor Lieberman, qui démarrait en Italie sa première tournée européenne, que "les relations entre l'Europe et Israël continueront d'être serrées".

POLITIQUE : Le député Kadima Tsah'i Hanégbi, continuera de présider le Comité des Affaires étrangères et de la Sécurité de la Knesset.

DIPLOMATIE : "L'Iran se trouve du mauvais coté de l'Histoire. En fait elle s'en trouve en dehors" a déclaré Shimon Pérès à Washington.

POLITIQUE : Le parti travailliste devra tenir une nouvelle réunion sur l'éviction par Ehud Barak du secrétaire général du parti Eytan Cabel, avant la réunion du Comité central devant entériner cette décision.

ECONOMIE : Pas de changement pour le dollar dont le cours se maintient à 4,161 shekels, et très légère hausse de l'euro de 0,02% à 5,518 shekels.

DIVERS : La famille du policier Riad Ganem, affirme que ce dernier n'a pas mis fin à ses jours - à l'aéroport de Ben-Gourion, au moment même où les officiels israéliens se séparaient du président Sarkozy en visite en Israël en juin 2008 - et réclame que les éléments de l'enquête soient rendus publics.

ECONOMIE : Plusieurs centaines d'employés de la Banque Hapoalim ont manifesté devant le ministère des Finances qu'ils accusent de porter atteinte au bon renom de l'établissement financier, sur fond de conflit entre la Banque d'Israël et le comité de direction de l'Hapoalim.

SECURITE : Les services de sécurité ont interpellé au cours du weekend dernier, 282 Palestiniens résidant illégalement en Israël.

METEOROLOGIE : Des vents violents ont provoqué la rupture de plusieurs lignes haute tension, causant des coupures de courant à Tel-Aviv, Bat-Yam, Ramat-Gan, Bné-Brak et Guivataïm.

SOCIETE : La police d'Oum el-Fahem a arrêté deux Thaïlandais qui avaient en leur possession cinq kilos de marijuana.

ENVIRONNEMENT : Le ministère de l'Environnement met en garde contre la pollution, les forts vents de poussière et le brouillard qui couvriront ce lundi le sud et le centre d'Israël.


Nouvelles brèves, International

Monde, le 04/05/09

PORTUGAL : Un premier cas de grippe porcine vient d'être diagnostiqué au Portugal, chez une femme âgée d'une trentaine d'année revenant de vacances passées au Mexique.

IRAN : La journaliste irano-américaine, Roxana Sabéri, emprisonnée à Téhéran, et qui a entamé une grève de la faim il y a une dizaine de jours, a été hospitalisée, alors qu'elle ne buvait même plus d'eau.

SOMALIE : 8 marins iraniens capturés il y a trois mois par des pirates somaliens ont été libérés par l'équipage d'un bateau de guerre russe.

LIBERIA : Le tribunal international de la Haye a repoussé la demande d'annuler les accusations contre l'ancien président du Libéria, Charles Taylor, accusé de crimes de guerre et contre l'humanité.

VENEZUELA : Un tremblement de terre d'amplitude 5,5 sur l'échelle de Richter a été ressenti à Caracas. Aucun dégât ni blessé n'ont été signalés.

AFGHANISTAN : Sept personnes dont un gouverneur régional et ses trois gardes du corps, ont été tués lors d'un attentat suicide à l'entrée d'un bâtiment municipal à l'est du pays.

NEPAL : Le président du Népal, Ram Baran YADAV, qui est également le chef des armées, a annulé la décision du gouvernement qui avait limogé le chef d'Etat Major pour "désobéissance". En réaction, le Premier ministre a annoncé sa démission.

MEXIQUE : Le président Felipe Calderon s'est élevé contre les mesures de "discrimination" que subissent les citoyens mexicains de la part d'autres pays à cause de la grippe porcine, mesures prises "par méconnaissance ou fausses informations".

INDE : Au moins 21 personnes ont trouvé la mort, dans la bande de Cachemire, lorsque l'autobus surchargé au bord duquel ils circulaient, est tombé dans un fleuve.

TURQUIE : Les autorités sanitaires turques ont indiqué que la cause du décès de la personne hospitalisée récemment au sud du pays n'était pas la grippe porcine.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette