Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le ministre des Affaires trangres proteste contre les critiques en Europe

Le ministre des Affaires trangres proteste contre les critiques en Europe

Revue de la presse isralienne du service de Presse de lambassade de France en Isral

vendredi 1er mai 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Haaretz rvle que Rafi Barak, sous-directeur Europe du ministre isralien des Affaires trangres, sest entretenu il y a quelques jours au tlphone avec les ambassadeurs de plusieurs pays europens en Isral, dont lambassadeur de France, lambassadeur de Grande-Bretagne et le charg daffaires de lambassade dAllemagne.

M. Barak a vivement protesté auprès des diplomates européens contre les critiques qu’ont fait entendre récemment plusieurs ministres et responsables de l’Union européenne à l’encontre du gouvernement Netanyahu. Il s’en est pris notamment à la commissaire européenne chargée des relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, qui a évoqué un gel du rehaussement des relations entre l’Union européenne et Israël.

« Cela fait plusieurs semaines que nous demandons à tous nos interlocuteurs européens de laisser au gouvernement israélien le temps d’élaborer sa nouvelle politique et de ne pas se lancer dans une guerre des mots dans les médias », a déclaré Rafi Barak tout en soulignant qu’aucune décision officielle n’avait été prise par l’Union européenne concernant le rehaussement des relations avec Israël. « Nous voulons que l’Union européenne soit un partenaire mais il est important que le ! dialogue se déroule de manière adulte et calme et non par des déclarations publiques », a-t-il ajouté.

Le directeur-adjoint du ministère des Affaires étrangères a enfin mis en garde que si, en lieu d’un dialogue apaisé, les responsables européens continuent à faire des déclarations critiques vis-à-vis d’Israël, « l’Europe ne pourra intervenir dans le processus de paix ce qui sera une perte pour tout le monde ».

Selon le Maariv, le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, effectuera la semaine prochaine un déplacement de cinq jours en Europe, le premier depuis sa prise de fonctions. Le chef de la diplomatie israélienne partira dimanche pour l’Italie avant de se rendre en France, en République tchèque et en Allemagne où il rencontrera ses homologues européens. Au-delà de la question des relations entre l’Union européenne et Israël, M. Liberman devrait évoquer avec ses interlocuteurs européens le dossier nucléaire iranien.

Par ailleurs, le président Shimon Pérès partira lui en fin de semaine pour les Etats-Unis où il participera à la réunion annuelle de l’AIPAC, le lobby pro-israélien. Après une rencontre avec la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, le président Pérès sera reçu lundi à la Maison Blanche par le président Barack Obama. Hier, M. Pérès a convenu avec le Premier ministre, Binyamin Netanyahu, des dossiers qui seront évoqués au cours de cette rencontre. M. Netanyahu rencontrera lui le président Obama le 18 mai prochain.

Israël-Palestiniens

L’Administration civile de Cisjordanie : la loi est mieux appliquée dans les colonies

Le Maariv se fait l’écho d’un rapport de l’Administration civile de Cisjordanie sur les démolitions de maisons en zone C, sous contrôle israélien. Selon ce rapport, en 2008, 646 bâtiments appartenant à des Palestiniens et construits sans autorisation ont été répertoriés et 111 d’entre eux ont été démolis. Durant la même période, 293 bâtiments « illégaux » appartenant à des Israéliens ont été répertoriés et 105 d’entre eux ont été détruits, soit, en proportion, trois fois plus que dans le secteur palestinien.

En préambule de ce rapport, le directeur du département de l’inspection de l’Administration civile affirme que depuis mars 2008, à l’exception de quelques cas isolés, il y a eu gel total des démolitions dans le secteur palestinien et que les régulations sont bien plus strictement appliquées dans les colonies que dans les localités palestiniennes.

Pour l’organisation La Paix Maintenant, ce rapport ne fait que jouer sur les chiffres : « Le moindre déplacement d’une benne à ordures dans une colonie devient une opération d’application de la loi. Le fait est qu’au cours de l’année passée, aucun colonie sauvage significative n’a été démantelée. Du côté palestinien, en revanche, le nombre de permis de construire délivrés par l’Administration civile est infime comparé au nombre de bâtiments construits dans les colonies. La comparaison entre ces deux populations est une manœuvre politique et n’a pas lieu d’être ».

Par ailleurs, le journal rapporte que le parti orthodoxe séfarade Shas devrait présenter prochainement son propre plan de paix avec les Palestiniens. Ce plan, élaboré par le président du parti, le ministre de l’Intérieur Eli Yishaï, se base sur le « modèle irakien » et prévoit une présence américaine civile et militaire sur le terrain afin de mettre en place, petit à petit, les institutions de la future « entité nationale » palestinienne en conjuguant développement politique et développement économique. Ce n’est qu’au terme d’un processus estimé à cinq ans et avec l’arrêt du tout acte hostile contre Israël que les Américains se retireront et que les Palestiniens accèderont à leur « entité nationale »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette