Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Al-Gamaa Al-Islamiyya : Les Accords de Camp David sont valides selon la Charia

Al-Gamaa Al-Islamiyya : Les Accords de Camp David sont valides selon la Charia

MEMRI Middle East Media Research Institute

lundi 27 avril 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Trente ans aprs la signature des Accords de Camp David par Isral et lEgypte, un haut responsable dAl-Gamar Al-Islamiyya (organisation gyptienne fonde dans les annes 1970 en opposition aux Frres musulmans, jugs trop libraux sur le plan religieux, qui a perptr plusieurs attentats dans les annes 1970 et 1980, avant de renoncer la violence au dbut du sicle, prnant la coexistence avec le gouvernement en place) affirme que ces Accords ont t sanctionns par la Charia et ont servi les intrts gyptiens. Le caractre exceptionnel de cette dclaration vient du fait que pendant des annes, lorganisation sest violemment oppose la reconnaissance de lEtat dIsral et linstauration de relations pacifiques avec lui.

En révisant intégralement leurs positions, les leaders d´Al-Gama´a Al-Islamiyya, emprisonnés en Egypte, se sont engagés à renoncer à la violence, ont demandé pardon pour les crimes passés et ont entrepris d´ériger une nouvelle idéologie prônant la coexistence pacifique. (1)

Ci-dessous des extraits de la déclaration du fondateur et mufti du mouvement, Najeh Ibrahim, mise en ligne sur le sire Islam on Line : (2)

Le mufti : les Accords de paix avec Israël sont valides selon la Charia

Le mufti du mouvement, Najeh Ibrahim, qui purge une peine de 25 ans de prison pour avoir collaboré à l´assassinat du président égyptien Anouar Sadate, a confié à Islamonline.net que le traité de paix israélo-égyptien était valide selon la loi religieuse islamique. Se référant au précédent que représente le traité de Hudaybiyya, (3) Ibrahim soutient que « la Charia autorise les accords et les relations pacifiques, que ce soit entre musulmans ou entre musulmans d´une part, juifs, chrétiens ou membres de tout autre groupe ethnique de l´autre, si ces relations servent les intérêts des pays islamiques. » Il ajoute que les affirmations selon lesquelles la paix avec les Juifs est interdite, émises par plusieurs jeunes dirigeants du mouvement dans les années 1970 jusqu´à ce jour, entrent en contradiction flagrante avec la Charia.

La reconnaissance de l´Etat d´Israël : Une concession pragmatique provisoire

Ibrahim poursuit : « Malgré les nombreux défauts des Accords de Camp David, c´était la meilleure option de l´Egypte à l´époque, d´autant plus que la situation intérieure, régionale et internationale de l´Egypte présageaient la poursuite du conflit militaire avec Israël. »

Il ajoute : « L´Egypte n´a pas la capacité militaire, politique ou économique de libérer la Palestine, et ne s´y est même pas essayée dans aucune de ses guerres (…) – dont l´objectif était de répondre à ses propres intérêts politiques, militaires et économiques. » Ibrahim souligne toutefois que « si l´occupation israélienne de la Palestine était illégitime au niveau religieux, elle faisait partie de la réalité ». Et de préciser : « Faire face à cette réalité en reconnaissant Israël comme Etat [souverain] ne signifie pas lui accorder la légitimité religieuse. »

Ibrahim justifie sa position par des considérations historiques : Pendant les croisades, deux dirigeants musulman, Salah Al-Din Al-Ayoubi, l´un des plus grands rois musulmans de l´époque, et Nour Al-Din Mahmoud, ont signé des traités de paix et des trêves (hudna) avec les Croisés. Il rappelle que « nulle autorité religieuse ne s´était opposée à ces accords, sauf pour dire qu´ils sanctionnaient l´occupation de terres musulmanes par les Croisés (…) Il s´agissait toutefois d´un compromis provisoire, dicté par les intérêts et l´équilibre des pouvoirs. »

Les adversaires des Accords de Camp David n´avaient rien de mieux à proposer

Ibrahim affirme aussi qu´aucun des pays arabes qui s´est opposé à Camp David, notamment l´Irak ou la Syrie, « n´a proposé de meilleure alternative politique ou militaire, et aucun d´eux n´a rien accompli d´aussi remarquable que Camp David, avec tous ses défauts. »


[1] Voir MEMRI Inquiry & Analysis No. 309, « The Al-Gama´a Al-Islamiyya Cessation of Violence : An Ideological Reversal, » de Y. Carmon, Y. Feldner et D. Lav, 22 décembre 2006 : http://memri.org/bin/articles.cgi?P....

[2] www.islamonline.net, 27 mars 2009. Ibrahim a fait des déclarations similaires pour le site de Gama´a Al-Islamiyya, www.egyig.com, soulignant qu´il exprimait son avis personnel et non la position officielle du mouvement.

[3] La trêve de Hudaybiyya, signée en 628 entre le prophète Mahomet et ses adversaires de la Mecque, la tribu polythéiste quraychite, portait s ur une durée de dix ans. Elle a été signée par le Prophète quand ce dernier s´est aperçu que ses forces étaient inférieures à celles de ses adversaires. Deux ans après la signature de l´accord, Mahomet captura la Mecque.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Processus de paix
Israël a décidé de donner une chance aux pourparlers avec l’Egypte quant à une trêve des combats - juin 2008
« Palestiniens et Israéliens négocient sur une base erronée » - août 2010
L’Initiative de Genève est distribuée en Israël - novembre 2003
Conférence d’Annapolis : les positions se durcissent - novembre 2007
Ehud Olmert et Mahmoud Abbas se rencontrent à Jérusalem - octobre 2007
Israéliens, Palestiniens : deux hommes, un même courage - janvier 2005
Netanyahou et Abbas évoquent « les sujets de fond » - septembre 2010
Benjamin Netanyahu rencontre le roi Abdallah avant Barack Obama - mai 2009
Ben-Ami dénonce les passe-droits diplomatiques de Beilin - mai 2001
Le sommet de Charm-El -Cheikh dans la presse Israélienne - février 2005
MEMRI
La « nouvelle » stratégie Iranienne : la guerre asymétrique... - septembre 2007
Perspectives progressistes sur le printemps arabe (1) – Le philosophe égyptien Mourad Wahba : la laïcité comme condition préalable à la démocratie - février 2014
Internet : un djihadiste menace les civils français sur le territoire français - janvier 2013
Sur Iqraa TV, un feuilleton met en scène des Juifs au temps du Prophète Mahomet, oeuvrant pour éliminer l’islam. - novembre 2005
L’Iran n’aurait pas tout dit de ses installations nucléaires - octobre 2007
Une cassette d’Oussama Ben Laden met en garde les Etats-Unis contre une réélection de George Bush - novembre 2004
Reportage de la chaîne Al-Arabiya sur le nouveau centre commercial de Gaza - août 2010
Umm Nidal : « la mère des shahids » - mars 2004
Le directeur d’un hebdomadaire gouvernemental égyptien : L’Association des médecins arabes vient en aide aux guerriers du djihad, mais pas aux victimes du Tsunami - janvier 2005
Sermon du vendredi sur la tlvision du Hamas : Si Allah veut, les Juifs seront extermins jusquau dernier - avril 2009

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette