Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Confrence de Genve contre le racisme : la Suisse soutient le texte

Confrence de Genve contre le racisme : la Suisse soutient le texte

Romandie News

mardi 7 avril 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La Suisse a exprim son soutien au projet de document final de la confrence de l’ONU contre le racisme, qui s’ouvre le 20 avril Genve. Lors d’une runion prparatoire, sa reprsentante s’est leve contre des propositions d’amendements.

Les Etats membres de l’ONU se sont réunis à Genève pour mettre la dernière main à la déclaration finale de la conférence (Durban II). Celle-ci doit examiner les mesures prises pour lutter contre le racisme depuis la conférence de Durban, en septembre 2001.

Le projet de déclaration finale doit être finalisé d’ici jeudi. Ouvrant la réunion, la Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme Navi Pillay a salué des « progrès réels ». « Je suis fermement convaincue que le projet de texte actuel contient tous les éléments pour aboutir à un consensus », a-t-elle affirmé.

Publié le 17 mars, le projet de déclaration mis au point par le président du comité de rédaction, le Russe Youri Boychenko, ne mentionne plus le conflit israélo-palestinien ni la diffamation des religions. Ces deux points étaient considérés comme la ligne rouge par les Occidentaux.

« La Suisse considère ce projet comme un bon document. Il pourrait être en l’état le document final de la conférence », a déclaré la représentante du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), Muriel Berset-Kohen.

Lundi cependant, l’Afrique du Sud au nom du groupe africain, le Soudan, la Syrie, l’Iran, le Pakistan au nom de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), Cuba, l’Algérie et la Chine ont pris la parole pour exprimer des réserves et annoncer des amendements.

Le président russe a admis que des points de vue divergents demeurent sur les mécanismes de suivi, l’incitation à la haine raciale, la liberté d’expression, les préjudices passés et la création d’un Observatoire du racisme.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette