Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Espagne : le parquet rclame le classement d’une plainte contre Isral

Espagne : le parquet rclame le classement d’une plainte contre Isral

Romandie News

jeudi 2 avril 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le parquet espagnol a demand le « classement provisoire » d’une plainte pour « crimes contre l’humanit » instruite contre les responsables israliens prsums d’un bombardement meurtrier Gaza en 2002, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Le parquet de l’Audience nationale, le tribunal espagnol comptent pour les dossiers de crimes contre l’humanit, a motiv sa demande en relevant que d’aprs les informations en sa possession, une procdure sur ces faits est dj ouverte en Isral, a indiqu cette source l’AFP.

Le parquet ne demande qu’un classement provisoire, pour laisser la porte ouverte à une reprise de l’enquête si apparaissaient ultérieurement des informations contradictoires sur l’existence de procédures en Israël, selon cette source.

La justice espagnole se reconnaît une compétence universelle pour enquêter sur de présumés génocides ou crimes contre l’humanité même s’ils ont été commis à l’étranger, mais seulement si ceux-ci ne font l’objet ou n’ont fait l’objet d’aucune procédure dans le pays concerné.

Il appartient maintenant au juge d’instruction madrilène Fernando Andreu, chargé du dossier, de se prononcer sur les réquisitions du parquet.

Ce magistrat avait provoqué la colère d’Israël le 29 janvier en jugeant recevable une plainte pour « crimes contre l’humanité » visant l’ex-ministre israélien de la Défense Benjamin Ben-Eliezer et six hauts responsables militaires israéliens, pour une frappe meurtrière à Gaza le 22 juillet 2002.

Ce bombardement avait tué un dirigeant du Hamas, Salah Chehadeh et 14 civils palestiniens, « en majorité des enfants et des bébés », selon la plainte déposée par le Centre palestinien pour les droits de l’Homme.

Quelque 150 Palestiniens avaient également été blessés pendant cette attaque, par l’explosion d’une bombe d’une tonne larguée par un F-16 israélien à Gaza, sur une maison du quartier Al Daraj.

« Cette nouvelle n’a rien d’étonnant puisque cette plainte était infondée et ne provenait que d’une volonté politique (des plaignants) et de rumeurs sans fondement », a réagi à Jérusalem le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor.

Le ministre de la Défense Ehud Barak avait affirmé qu’il « ferait tout » pour obtenir l’annulation de cette enquête « délirante ».

Le juge Andreu avait décidé le 27 février de poursuivre son enquête au motif que des documents remis par l’ambassade d’Israël en Espagne ne faisaient selon lui pas état de l’existence d’une procédure dans ce pays sur le bombardement visé par la plainte.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette