Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Hamas-Isral : 78 roquettes, Kassam et autres Grad ont t tirs contre Isral depuis le

Hamas-Isral : 78 roquettes, Kassam et autres Grad ont t tirs contre Isral depuis le cessez-le-feu

Par Mati Ben-Avraham | IsraelValley

lundi 2 mars 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -

NDLR 

La retenue du gouvernement isralien mme si, hier, Ehoud Olmert sest voulu menaant est tout la fois comprhensible et incomprhensible.


Partager  | Autres liens

Samedi, un Grad amlior a touch de plein fouet un lyce Ashkelon, se jouant du blindage. Ctait Shabbat, le jour de repos hebdomadaire en Isral. Six passants ont t commotionns par lexplosion. On nose imaginer le bilan si ce Grad stait abattu l, en semaine.

Depuis le 28 janvier, 78 tirs ont été enregistrés, témoignant de ce que le Hamas et ses acolytes n’ont aucunement l’intention de rentrer dans le rang. Selon des sources égyptiennes, palestiniennes et onusiennes, le Hamas reconstitue ses pôles de commandements, les basant dans les hôpitaux, les écoles et des immeubles d’habitations ; renouvelle ses stocks d’armes et d’explosifs par une relance intensive de la contrebande ; règle ses comptes en abattant froidement des membres du Fatah local ou en les rendant infirmes en leur tirant une balle dans le genou ou le coude. Et, en prime, détourne une bonne partie de l’aide humanitaire à son profit.

Pour l’heure, les ripostes israéliennes visent les tunnels de contrebande, édifiés sous l’axe Philadelphie, séparant l’Egypte de la bande de Gaza. Mais, à l’état-major de l’armée, nul ne se fait d’illusion : pour couper tout approvisionnement d’armes au Hamas, il faudrait faire table rase, c’est-à-dire établir une zone stérile d’une dizaine de kilomètres de large, à partir de l’axe Philadelphie.

La retenue du gouvernement israélien – même si, hier, Ehoud Olmert s’est voulu menaçant – est tout à la fois compréhensible et incompréhensible. Compréhensible, dans la mesure où, dans un hôtel du Caire, se négocie le sort du soldat Guilad Shalit. Incompréhensible en ce sens que s’érodent rapidement les perspectives brossées par l’opération ” Plomb durci”. Le scénario qui a prévalu avant “Plomb durci” semble se remettre en place.

La faute en incombe aussi et peut-être même surtout, en dernière analyse, à l’Egypte, aux Etats-Unis et à l’Europe. Quand on est convaincu que le Hamas est le principal fauteur de troubles, l’élément déstabilisateur (dixit Mahmoud Abbas, mais pas que lui), il faut agir en conséquence. Et surtout le clamer, haut et fort. La grand-messe qui se tient à Sharm El Sheikh, autour de l’aide financière internationale à l’Autorité palestinienne, risque fort de ne servir à rien si le Hamas demeure en mesure de torpiller toute avancée vers une paix israélo-palestinienne.—


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette