Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Olmert, Barak et Livni restent divisés sur l’issue de l’opération ; Barak (...)

Olmert, Barak et Livni restent divisés sur l’issue de l’opération ; Barak prône un cessez-le-feu immédiat d’une semaine

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mercredi 14 janvier 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Selon le Haaretz, la « troïka » des dirigeants israéliens - le Premier ministre Ehud Olmert, la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni et le ministre de la Défense Ehud Barak - reste divisée sur la manière d’agir dans les circonstances actuelles.

Ehud Barak, rapporte le journal, oeuvre à la mise en place d’un cessez-le-feu humanitaire d’une semaine afin de permettre aux Egyptiens de mener à bien les discussions avec le Hamas en vue d’un accord mettant fin à l’opération « Plomb durci ».

Selon un haut responsable politique cité par le journal, M. Barak estime que l’opération a déjà atteint ses principaux objectifs dont, en premier lieu, le renforcement de la force de dissuasion d’Israël.

Pour le ministre de la Défense, la poursuite de l’opération n’obtiendrait pas de nouveaux acquis alors qu’elle exposerait Israël à un risque accru d’accidents ou de pertes, ainsi qu’à des pressions internationales grandissantes.

Barak propose donc de cesser les tirs tout en maintenant l’armée sur ses positions actuelles, les réservistes demeurant mobilisés, puis d’entamer des négociations avec les Etats-Unis et l’Egypte su ! r la mise en place d’un dispositif renforcé contre la contrebande d’armes.

Tzipi Livni campe sur ses positons : selon elle, Israël doit arrêter l’opération maintenant sans conclure d’accord diplomatique et tout en préservant sa force de dissuasion. Comme Ehud Barak, elle considère que la poursuite de l’opération ne permettra pas d’obtenir d’acquis significatifs.

A la différence de ses deux ministres, Ehud Olmert estime que l’opération n’a pas encore atteint ses objectifs, et qu’il faut poursuivre les pressions exercées sur le Hamas.

Un haut responsable politique rappelle dans ce contexte que cette troïka – au sein de laquelle Olmert est minoritaire – n’est pas qualifiée pour décider de l’avenir de l’opération ; seul le cabinet en a la compétence, mais celui-ci ne peut se réunir qu’à la demande du Premier ministre, qui décide aussi de son ordre du jour. Le journal indique que Ehud Olmert n’a pas réuni hier la troïka ni convoqué le cabinet pour aujourd’hui. Poursuite des contacts entre le Hamas et l’Egypte en vue d’un cessez-le-feu

Selon le Haaretz, l’Egypte a poursuivi hier ses pressions sur le Hamas pour qu’il accepte sa proposition de cessez-le-feu. Une délégation de représentants du Hamas de Damas s’est à nouveau rendue hier soir au Caire pour reprendre les négociations à ce sujet.

Au terme d’une séance de discussions avec les médiateurs égyptiens, le chef-adjoint du bureau politique de l’organisation islamiste, Moussa Abou-Marzouk, a estimé qu’une avancée avait été marquée dans les pourparlers mais que le Hamas avait toujours des réserves de principe concernant la proposition égyptienne. En effet, selon les conditions égyptiennes, un cessez-le-feu bilatéral sera décrété, et ce n’est que dans un deuxième temps, à l’issue de négociations, que Tsahal se retirera de Gaza et que les points de passage seront rouverts. Le Hamas souhaite connaître la date du retrait israélien et de l’ouverture des points de passage.

M. Abou-Marzouk s’est montré hier optimiste quant aux chances que des modifications soient introduites dans la proposition égyptienne de façon à permettre son adoption par le Hamas. Des sources égyptiennes citées par le Haaretz estiment que le bureau politique de l’organisation, basée à Damas, hésite à accepter la proposition égyptienne en raison des pressions iraniennes et syriennes.

Selon le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Moratinos, l’Egypte a proposé au Hamas de s’engager pour un cessez-le-feu d’un an avec une option de renouvellement. M. Moratinos a confié à Tzipi Lvini que, selon lui, il s‘agissait d’une meilleure offre pour Israël que la première trêve avec le Hamas car la première ne comportait pas de mécanisme de reconduction.

Selon le Yediot, l’armée estime qu’un cessez-le-feu mettant fin à l’opération sera obtenu d’ici quelques jours, peut-être même avant le week-end prochain. Tirs de roquettes dans le nord

Le site Internet du quotidien Haaretz fait savoir ce matin que l’alerte a de nouveau retenti à Kiriat Shmona et dans les localités de Haute Galilée vers 8h30, suite à de nouveaux tirs de roquettes en provenance du territoires libanais. Aucune victime n’a été dénombrée et Tsahal a riposté par des tirs, est-il précisé. C’est la deuxième fois en moins d’une semaine que ce type d’incident se produit, alors que l’opération « Plomb durci » se déroule dans la bande de Gaza.

Pour Israël, fait savoir un communiqué du porte-parolat de Tsahal, c’est au gouvernement libanais qu’incombe la responsabilité d’empêcher les tirs en direction du territoire israélien, est-il précisé sur le site du Haaretz. Opérations de Tsahal sur le terrain et tirs de roquettes

Tsahal poursuit son avancée vers le centre-ville de Gaza, alors que les tirs de roquettes sur Israël diminuent chaque jour davantage. Selon le Yediot, hier a été enregistré le nombre le plus faible de tirs depuis le début de l’opération « Plomb durci » : dix-huit roquettes dont 17 Qassam et un Grad. Les auteurs de ces tirs seraient les autres factions palestiniennes plutôt que le Hamas. Selon le journal, trois éléments seraient à l’origine de cette baisse : les activités intenses de Tsahal, l’occupation de zones d’où sont tirées les roquettes et la baisse de la motivation des lanceurs. Toutefois, affirment des responsables militaires, dès lors qu’il le décidera, le Hamas pourra à nouveau tirer 70 roquettes par jour.

Tsahal rapporte avoir atteint hier trente à quarante militants armés du Hamas, notamment dans le nord de la bande de Gaza, où l’infanterie avance vers la centre-ville de Gaza, et aux alentours du carrefour de Netzarim, au sud de Gaza-ville, où sont postés les blindés. L’aviation a visé, elle, une soixantaine de cibles dont vingt tunnels servant à la contrebande d’armes le long de l’axe de Philadelphie.

Des troupes israéliennes ont découvert et détruit un tunnel à proximité de la frontière israélienne, dans le nord de la bande de Gaza, qui devait servir à une infiltration de combattants du Hamas en territoire israélien. Dans un autre incident, un soldat de Tsahal a été grièvement blessé et deux autres l’ont été légèrement alors qu’une bombe a explosé dans une « maison piégée » dans laquelle ces soldats ont voulu prendre position.

Le chef d’état major Gaby Ashkenazi a accusé le Hamas de contraindre des civils à rester dans les zones de combat en les utilisant comme des boucliers humains. Il a aussi révélé, lors d’une réunion de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense, que des soldats de Tsahal avaient découvert que le Hamas avait piégé plusieurs écoles en y déposant des dizaines de kilogrammes d’explosifs actionnables à distance alors que les classes sont peuplées d’écoliers./.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette