Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Manifestations pro-palestiniennes en Belgique : entre annulation et (...)

Manifestations pro-palestiniennes en Belgique : entre annulation et arrestations

RTL

lundi 12 janvier 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La manifestation prévue par la Ligue Arabe européenne à Anvers a été
annulée en dernière minute : le Ligue refusait de donner des noms de
responsables. A Charleroi, c’est après la manifestation que des
petits groupes de casseurs ont semé le trouble. Ils ont été arrêtés.

ANVERS : ANNULATION

La manifestation pro-palestinienne que la Ligue Arabe européenne
(LAE) souhaitait organiser ce samedi à Anvers, n’aura finalement pas
lieu. Le conseil communal avait en effet imposé une série de
conditions à la Ligue, dont l’établissement d’une liste de noms, ce
que l’organisation avait refusé. Cette dernière avait ensuite saisi
le Conseil d’Etat mais n’a pas obtenu gain de cause.

Sur le terrain, la police était présente en nombre sur la place Saint-
Jean, où la manifestation devait débuter. "Seuls quelques petits
groupes s’étaient rassemblés mais quand nous leur avons dit que la
manifestation n’aurait pas lieu, ils sont rapidement rentrés. Aucun
incident n’est à déplorer et personne n’a été interpellé", a indiqué
Sven Lommaert, le porte-parole de la police locale.

CHARLEROI : ARRESTATIONS

A Charleroi, la manifestation pro-palestinienne de cet après-midi a
donné lieu à quelques débordements dans le quartier de la Ville-
Haute. La police locale a dû procéder à plusieurs interpellations.

Plusieurs centaines de manifestants se sont tout d’abord réunis en
arborant des banderoles sur la place Charles II. Une délégation a
remis un texte de protestation destiné au bourgmestre Jean-Jacques
Viseur. Cette partie de la manifestation s’est déroulée sans incident.

Par contre, au moment de la dislocation, plusieurs dizaines de
jeunes, dont certains avaient le visage masqué, ont dévalé la rue de
la Montagne proche, en menaçant de s’en prendre à des vitrines mais
sans y parvenir. La police avait prévu de s’équiper d’auto-pompes
mais ces dernières n’ont pas dû intervenir. La manifestation était
également survolée par un hélicoptère de la police fédérale. La
police locale a procédé à quelques interpellations qui pourraient
donner lieu à une audition par le substitut de garde au parquet.

BRUXELLES : CRITIQUES ENVERS L’EXECUTIF DES MUSULMANS

Le député MR dénonce : pour lui, l’appel lancé par l’Exécutif des
musulmans de Belgique (EMB) à participer à la manifestation pro-
palestinienne de dimanche à Bruxelles favorise l’importation du
conflit et risque de "structurer la manifestation sur un base
religieuse".

Le fils de Daniel Ducarme juge que cet organe représentant le
temporel du culte musulman est ainsi sorti de ses missions. De tels
appels ne peuvent que favoriser l’importation en Belgique du conflit
au Proche-Orient, estime-t-il. L’appel de l’EMB risque en outre de
structurer la mobilisation des manifestants sur une base religieuse,
déplore-t-il, ajoutant qu’il interpellera à ce sujet le ministre de
la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V), responsable des cultes. "L’EMB
est un organe financé par l’Etat, qui lui a défini des missions. Le
ministre devra les lui rappeler", juge M. Ducarme.

Denis Ducarme revient d’une visite en Israël et en Cisjordanie au
sein d’une délégation mixte des parlements belge et européen.

Mais l’appel de l’Exécutif des musulmans est on ne peut plus
pacifique et interculturel

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) lance un appel :
manifester « dans un esprit de fraternité, de sérénité et de paix »,
dimanche dans les rues de Bruxelles. La manifestation a pour but de
dénoncer la mort de victimes innocentes dans la bande de Gaza,
soumise aux frappes de l’armée israélienne. L’organe se joint ainsi à
plusieurs associations musulmanes et ONG qui organiseront dimanche
une manifestation pro-palestinienne dans le centre de Bruxelles pour
dénoncer la situation dans la bande de Gaza.

L’EMB, ainsi que son Assemblée générale, s’indignent des « crimes »
perpétrés contre les populations innocentes de Gaza. "Nous appelons
tous les citoyens, toutes confessions et origines confondues, à
exprimer leur désaveu total, et ce dans un esprit de fraternité, de
sérénité et de paix, lors de la manifestation nationale de ce
dimanche, pour sauvegarder le ’vivre ensemble’, un des acquis de la
Belgique", indiquent l’EMB et son assemblée générale.

Une manifestation considérée à risque

Les forces de l’ordre considèrent cette manifestation comme étant à
risque, « au même titre que toute manifestation revendicative ». Ces
derniers jours, des manifestations à Anvers contre les frappes
israéliennes dans la bande Gaza ont mené à des échauffourées et des
arrestations.

Vendredi, la plate-forme interreligieuse et interphilosophique
Bruxelles-Espérance, présidée par le ministre-président bruxellois
Charles Picqué et le député bruxellois Jos Chabert, avait déjà appelé
les Bruxellois à manifester leurs opinions "dans le calme, la dignité
et le respect de l’autre".


Arrestations à la manif pro-palestinienne à Liège

Près d’un millier de manifestants se sont rassemblés vendredi en fin d’après-midi sur la place du Marché à Liège pour marquer leur soutien au peuple palestinien et réclamer un cessez-le-feu immédiat à Gaza et l’intervention de la Communauté internationale.

La manifestation s’est déroulée dans une certaine confusion, les prises de parole des organisateurs étant rendues inaudibles par les cris plus virulents d’un noyau important de jeunes manifestants. Au milieu des « Israël assassin », « Sioniste terroriste », « Bush, Olmert, assassins », on pouvait ainsi aussi entendre chanter la gloire du Hamas, du Hezbollah et du djihad.

Au milieu d’une forêt de drapeaux palestiniens, des pancartes réclamaient « l’arrêt du massacre du peuple palestinien » ou « l’implication effective du gouvernement belge dans l’application du droit international ». D’autres associaient la croix gammée nazie et l’étoile de David.

Le parti Ecolo avait annoncé sa participation à la manifestation, signalant dans un communiqué que « l’ampleur de la crise humanitaire à laquelle fait face la population de Gaza n’a d’égal que l’impuissance de la communauté internationale à faire taire les armes, autant celles de Tsahal que du Hamas, et à imposer une issue négociée qui passe par un cessez-le-feu immédiat ».

Le parti vert signale par ailleurs qu’il a déposé une proposition de résolution demandant que l’Europe fasse pression sur Israël pour un cessez-le-feu immédiat, proposition qui sera examinée en commission des relations extérieures de la Chambre le 13 janvier prochain.

Deux casseurs arrêtés

Des incidents ont éclaté en marge de la manifestation : des vitrines ont été brisées, notamment dans la Galerie Opéra, située place de la République Française. Cette galerie ainsi que, par précaution, la galerie Saint-Lambert ont été fermées. Deux personnes ont été appréhendées et emmenées à l’hôtel de police.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette