Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Réactions tchèques aux bombardements isréliens dans la bande de (...)

Réactions tchèques aux bombardements isréliens dans la bande de Gaza

Par Alain Slivinský | Radio Prague

mardi 30 décembre 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La Une des quotidiens tchèques, dans leur première édition après les fêtes de Noël, est réservée aux bombardements israéliens dans la bande de Gaza. La presse relate surtout les événements dramatiques que vit, de nouveau, cette région du monde, mais aussi les premières réactions des milieux officiels tchèques.

Après plusieurs mois de cessez-le-feu plus ou moins respecté par Israël et le mouvement Hamas au pouvoir en Palestine, les bombes tombent de nouveau dans la bande de Gaza.

Le commentateur du quotidien Lidové noviny indique que cette opération qui porte le nom de « Plomb fondu », était préparée en secret depuis longtemps par le ministère de la Défense israélien. Ce dernier ne croyait pas au respect du cessez-le-feu par le Hamas. Ce sont d’ailleurs ses tirs de missiles Kasam contre le territoire israélien qui ont déclanché la riposte de l’Etat hébreu. Les bombardements qui visent en premier lieu des endroits stratégiques, comme les bases supposées des forces du Hamas, considéré comme un mouvement terroriste, ont déjà fait des centaines de morts et blessés, très souvent parmi la population civile.

La diplomatie tchèque n’a pas tardé à réagir et le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, a approuvé la position adoptée par Israël par l’intermédiaire de sa porte-parole, Zuzana Opletalová :
Karel Schwarzenberg« Le ministre considère comme inacceptable que des localités israéliennes peuplées de civils soient bombardées et qu’Israël a absolument le droit de se défendre contre de telles attaques.

Les bombardements perpétrés par le Hamas empêchent de considérer ce mouvement comme un partenaire pour des négociations, pour mener un dialogue politique quel qu’il soit. »

Les conditions de vie dans la bande de Gaza sont plus que difficiles et le chef de la diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg est, lui aussi, pour une amélioration du sort de la population.

On écoute de nouveau Zuzana Opletalova à ce sujet :
« Le ministre reconnaît que les conditions de vie à Gaza sont désastreuses et qu’il est nécessaire de se mettre d’accord avec nos amis israéliens pour les améliorer, afin que les jeunes Palestiniens ne soient pas attirés par les organisations radicales. La situation ne peut s’améliorer que par un nouveau cessez-le-feu, car sans cela toute forme de dialogue est inimaginable. »

La reprise du dialogue, c’est ce que demande justement les organisations internationales dont l’Union européenne qui, dans quelques jours, sera présidée par la République tchèque.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette