Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’Autorité Palestinienne reprend les exécutions

L’Autorité Palestinienne reprend les exécutions

Khaled Abu Toameh - Jerusalem Post

dimanche 7 mars 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dans une nouvelle tentative pour se battre contre la croissante anarchie dans les secteurs contrôlés par l’Autorité Palestinienne - , celle-ci a décidé de reprendre les exécutions de meurtriers reconnus coupables et « des collaborateurs ».

Comme partie de la campagne anti-chaos lancée pendant le week-end par l’Autorité Palestinienne, on a ordonné à tous les membres des forces de sécurité dans la Bande de Gaza de ne pas quitter leurs bases et bureaux sans permission de peur que certains d’entre eux puissent rejoindre les équipes de terroristes armés.

Les officiels de l’Autorité Palestinienne ont dit au Jerusalem Post samedi que le Président d’Autorité Palestinienne Yasser Arafat a chargé les forces de sécurité et les tribunaux de la Bande de Gaza d’effectuer un certain nombre de condamnations à mort prononcées contre des Palestiniens dans les trois dernières années.

« Il y a besoin de mesures très sérieuses pour arrêter le chaos sur le terrain, » a dit un officiel. « Les exécutions serviront de force de dissuasion efficace. »

Au moins 10 Palestiniens sont dans le quartier des condamnés à mort après condamnation pour meurtre et pour collaboration avec Israël. Sous la pression de la communauté internationale et des organisations de droits de l’homme, l’Autorité Palestinienne a suspendu les exécutions en 2001. Depuis lors Arafat s’est abstenu d’approuver les condamnations à mort publiées par des tribunaux divers de l’Autorité Palestinienne.

La décision de reprendre les exécutions dans les secteurs de l’Autorité Palestinienne est venue après que des milliers de Palestiniens aient attaqué la prison centrale dans la Ville de la Bande de Gaza vendredi dans la tentative d’enlever quatre chauffeurs de taxi soupçonnés de viol et de l’assassinat d’une fille de 15 ans.

Les protestataires sont apparu depuis un certain nombre de mosquées après les prières du vendredi et ont commencé à défiler vers la prison dans le quartier de sécurité connu comme Saraya. En lançant des pierres et des bouteilles vides sur la bâtiment, les manifestants ont essayé de prendre d’assaut la prison où les quatre sont détenus, mais ont été repoussé par les policiers qui ont répondu par des tirs à balle réelles.

Les sources dans la Ville de la Bande de Gaza ont dit que deux des manifestants ont été blessés par le tir, un d’entre eux sérieusement. Ils ont dit que la plupart des manifestants étaient des résidants du camp de Shati, où la fille assassinée, Mayadah Abu Lamdi, résidait.

Les manifestants ont exigé que les quatre suspects leur soient remis ou exécutés promptement. Ils ont crié des slogans condamnant l’Autorité Palestinienne pour l’échec à prendre des mesures résolues contre les criminels et les hommes armés dans la Bande de Gaza.

Un tract distribué par les résidants de camp Shati a pressé l’Autorité Palestinienne d’effectuer les sentences d’exécution prononcées contre un certain nombre des Palestiniens de la Bande de Gaza. Les manifestants ont consenti à quitter le quartier seulement après que l’Autorité Palestinienne et des officiels du Fatah leur aient promis que les quatre suspects seraient traduit en justice dans les 24 prochaines heures.

Raji Sourani, le chef du Conseil Juridique le plus haut placé de l’Autorité Palestinienne, a dit que les quatre seraient traduits devant une cour criminelle spéciale qui sera établie lundi. Il a désigné que les quatre, qui vont certainement être exécutés, faisait partie d’une équipe dangereuse qui a effectué une série de meurtres, de viol et de vols à main armée dans la Bande de Gaza.

En attendant, des rapports tendus montent entre Arafat et quelques hauts fonctionnaires de l’Autorité Palestinienne. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les membres des Services secrets militaires de l’Autorité Palestinienne ont fait un raid sur les maisons des gardes du corps du général Nasser Yussef, l’ancien ministre de l’intérieur dans le cabinet de l’Autorité Palestinienne et ont confisqué leurs armes. La force a aussi saisi une jeep appartenant à Yussef, qui est hors du pays.

Le mouvement suit une confrontation entre Arafat et Yussef après que ce dernier se soit plaint contre l’état de chaos dans la Rive Occidentale et la Bande de Gaza pendant une réunion récente du conseil révolutionnaire du Fatah à Ramallah. Au sommet de l’altercation, Arafat a jeté un microphone à Yussef, l’accusant d’être un espion pour Israël et les Etats-Unis.

Les sources de sécurité de l’Autorité Palestinienne ont dit qu’Arafat a personnellement ordonné aux Services secrets militaires, qui sont dirigés par son neveu Musa Arafat, d’effectuer le raid. La force a aussi fouillé dans la maison de l’aide de Yussef, Major Farid Asaliyeh et y a confisqué des documents.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette