Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > 12 Palestiniens tués dans une opération de Tsahal dans des camps de la Bande (...)

12 Palestiniens tués dans une opération de Tsahal dans des camps de la Bande de Gaza

dimanche 7 mars 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Selon des témoins, les troupes de Défense d’Israël (Tsahal) ont mené une opération dans deux camps de la Bande de Gaza dimanche matin, dans les combats 12 Palestiniens ont été tués, un jour après que des terroristes aient monté une attaque complexe au passage d’Erez à la frontière de la Bande de Gaza avec Israël.

Les témoins palestiniens ont dit que parmi les morts il y avait huit hommes armés - incluant deux membres du Hamas. Aucune victime israélienne n’ont été annoncées dans l’opération.

Au moins 59 Palestiniens, parmi eux neuf dans un état critique, ont été blessés dans le combat en cours, a dit Abdullah Abu Samahadana, le gouverneur de la Bande de Gaza centrale.

Pendant plus de six heures, des centaines de Palestiniens armés de fusils d’assaut, missiles antichar et roquettes ont affronté les soldats israéliens qui tiraient depuis des hélicoptères, des chars et du haut des toits. Des centaines d’enfants ont pris les chars et troupes en chasse, leur jetant des pierres.

Le ministre du Cabinet palestinien Saeb Erekat a condamné dimanche le raid, appelant à un retour aux négociations sur le plan de paix de la feuille de route soutenu par les Etats-Unis. « À la fois, ils parlent de se retirer de la Bande de Gaza et ils détruisent la Bande de Gaza... » a dit Erekat.

Le Chef d’Etat-Major de Tsahal Moshe Ya’alon a dit à Kol Israël dimanche qu’il ne pouvait pas exclure la possibilité que l’augmentation récente du nombre d’attaque terroristes est à relier aux conversation sur le projet de retrait d’Israël de territoires.

Des dizaines de véhicules militaires blindés ont participé dimanche aux opérations dans les camps de Bureij et de Nusseirat dans la Bande de Gaza centrale, où les blindés ont fermé une route principale et où les explosions ont tonné au petit matin.

Les commentateurs israéliens avaient spéculé que l’armée intensifierait les opérations contre les groupes terroristes dans la Bande de Gaza avant que le Premier Ministre Ariel Sharon ne mette en marche le développement du plan pour évacuer des implantations dans le secteur.

Samedi, six Palestiniens ont été tués pendant un assaut manqué par des terroristes dans de fausses jeeps israéliennes au carrefour d’Erez. Le Hamas, le Jihad Islamique et les Brigades d’Al-Aqsa ont dit qu’ils ont effectué l’attaque en commun et se sont engagé à plus d’attaques.

Avant l’aube dimanche, les forces israéliennes, avec au moins deux hélicoptères Apache survolant les opérations, se sont déplacées lentement dans les allées et les rues transversales des faubourgs des camps de Bureij et de Nusseirat. Des unités de tireur isolé ont été placées sur les toits, selon des témoins.

« C’est une opération pointue contre l’infrastructure terroriste de la Bande de Gaza centrale, » selon une source militaire israélienne. « Cinq terroristes armés se sont approchés de nos forces, qui les ont tués. »

La source a dit que ces terroristes dans le secteur sont à l’origine de l’attaque de convois israéliens et du tir de mortiers et de fusées Qassam sur les implantations.

Des appels aux terroristes armés à sortir et à se battre contre les Israéliens sont parvenus des haut-parleurs de la mosquée de Bureij et des dizaines d’hommes de plusieurs factions terroristes sont descendus dans les rues. Les sons de tirs intensifs ponctuait l’air.

Les résidants du secteur se sont réunis dans la salle des urgences de l’Hôpital des Brigades d’Al Aqsa voisin de Deir el-Balah, offrant de l’aide au personnel médical occupé
.
Dans Nusseirat, les soldats ont entouré les maisons de deux chefs des Comités de « Résistance Populaires », une association de tutelle des membres de plusieurs factions militantes. À la mi-matinée, l’armée s’était redéployée dans des fermes autour du camp.

Dans la Rive Occidentale, les troupes ont fait sauter un laboratoire d’explosifs près de Djénine dimanche, après la découverte de mortiers, de poudre et de matériels pour la préparation de bombes, a annoncé Kol Israël.

La police samedi après-midi avait baissé le haut niveau d’alerte dans la capitale, après qu’une opération des forces de sécurité dans la ville de Rive Occidentale de Ramallah ait déjoué un attentat-suicide qui était projeté pour être effectué dans la capitale samedi soir.

La police et des forces de sécurité conservent néanmoins une forte présence dans la capitale et dans d’autres grandes villes et lieux populaires de divertissement pendant la fête de Pourim.

Une grande présence de police sera ressentie pendant les événements prévus dans les centres villes du pays.

Un grand nombre de forces a été déployé dans Holon et Ramat Hasharon vendredi pendant le festival Adloyada. Une célébration Pourim a été tenue à Bnei Brak samedi soir et une grande présence de police avait été mise en place.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette