Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Ehud Olmert : Israël doit renoncer à des territoires

Ehud Olmert : Israël doit renoncer à des territoires

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mardi 11 novembre 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Premier ministre Ehud Olmert a profité hier des cérémonies annuelles commémorant l’assassinat de Yitzhak Rabin pour réaffirmer la nécessité pour Israël de renoncer à des territoires, notamment à Jérusalem, rapporte le Haaretz. Lors de la cérémonie officielle qui s’est tenue au mont Herzl à Jérusalem, le Premier ministre a déclaré : « Nous devons renoncer à des quartiers arabes de Jérusalem et revenir au noyau qui constituait l’Etat d’Israël jusqu’en 1967, avec les corrections rendues nécessaires par la réalité qui s’est créée depuis ».

Pour Ehud Olmert, Yitzhak Rabin avait compris en son temps que « si nous voulons préserver Israël en tant qu’Etat juif démocratique, nous n’avons d’autre choix que de renoncer, malgré la souffrance que cela nous cause, à des parts de notre patrie ». « Cette décision doit être prise maintenant, avant que la situation ne change du tout au tout. Si nous tardons, nous risquons de perdre le soutien dont jouit l’idée de deux Etats pour deux peuples », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a également tenu des propos en ce sens lors d’une séance exceptionnelle à la mémoire de Yitzhak Rabin à la Knesset. « Tout gouvernement se doit de dire la vérité, et cette vérité, malheureusement, nous obligera à nous défaire de part importantes de notre patrie en Judée, en Samarie, à Jérusalem et dans le plateau du Golan », a-t-il déclaré.

Ehud Olmert a également dénoncé les manifestations de violence auxquels on assiste ces derniers mois en Cisjordanie. « Des citoyens israéliens frappent cruellement des Palestiniens qui veulent cueillir des olives, comme ils le font depuis des siècles. De jeunes Israéliens sous l’influence de rêves messianiques frappent nos soldats, leur brisent les os et les menacent sans que personne ne les arrêtent. Je ne permettrai pas que cela se poursuive. J’userai de tous mes pouvoirs de Premier ministre pour que cela cesse », a affirmé E. Olmert appelant les colons à faire leur « examen de conscience » et à prendre une décision.

Reprise des livraisons de carburant vers la bande de Gaza

A la demande de l’émissaire du Quartette de la communauté internationale, Tony Blair, le ministre de la Défense, Ehud Barak, a ordonné hier la reprise des livraisons de carburant vers la bande de Gaza et ce, malgré la poursuite des tirs de roquettes vers Israël. Selon un haut responsable militaire cité par le Maariv, « le ministre de la Défense s’est entretenu à ce sujet avec Tony Blair qui a demandé qu’Israël reconsidère sa décision. Il a donc été décidé de permettre la livraison d’une quantité limitée de carburant et cette décision sera réexaminée quotidiennement si les tirs de roquettes se poursuivent ».

Hier dans la matinée, au moins trois roquettes et plusieurs obus de mortier ont été tirés vers Israël, sans causer de dégât.

De hauts responsables militaires israéliens ont rejeté hier les affirmations palestiniennes selon lesquelles la pénurie de carburant menace le fonctionnement des hôpitaux dans la bande de Gaza. Selon eux, la centrale électrique de Gaza peut encore fonctionner grâce aux réserves de carburant existantes et, en outre, 70 % de l’électricité consommée dans la bande de Gaza provient d’Israël et d’Egypte et n’est pas produite par cette centrale.

Intérieur

Elections municipales

Les trois grands quotidiens israéliens consacrent encore aujourd’hui l’essentiel de leurs éditions aux élections municipales qui se déroulent aujourd’hui dans 159 communes.

Les journaux s’intéressent particulièrement aux élections à Jérusalem où la bataille devrait se jouer entre le député ultra-orthodoxe Meir Porush et un candidat laïque, l’homme d’affaires Nir Barkat. Pour le Haaretz, le résultat du scrutin sera déterminé par le taux de participation des différentes communautés. En effet, lors des précédentes élections, le taux de participation des laïcs et des sionistes religieux, qui représentent la majorité des électeurs, avait été particulièrement faible, face à une très forte mobilisation des ultra-orthodoxes. Cette fois-ci, la communauté ultra-orthodoxe paraît plus divisée et le courant des hassidim de Gur, le plus grand des courants hassidiques, a même appelé ses membres à voter pour Nir Barkat.

L’homme d’affaires d’origine russe Arcadi Gaydamak, lui aussi candidat au poste de maire, a tenté ces dernières semaines de convaincre les arabes de Jérusalem-est, qui traditionnellement boycottent le scrutin, de soutenir sa candidature.

A Tel-Aviv, le maire sortant Ron Huldaï reste favori mais il doit faire face à la candidature du député communiste Dov Hanin qui est parvenu à s’attirer la sympathie de nombreux électeurs, notamment parmi les jeunes

Le Haaretz souligne l’absence des grands partis dans la plupart des villes, la plupart des candidats se présentant sur des listes indépendantes. Ceci, écrit le journal, est dû notamment à la mauvaise santé financière de partis comme le parti travailliste et le Likoud, qui préfère consacrer leurs ressources aux élections législatives, mais aussi au fait que ces grands partis n’ont pas su définir un ordre du jour précis pour le pouvoir local.

Israël-Palestiniens

Sommet de Sharm el-Sheikh

La ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, s’est rendue hier dans la station balnéaire de Sharm el-Sheikh, où elle s’est entretenue avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas, en présence du secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-Moon, du haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, Javier Solana, de la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, du ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, du chef de la diplomatie égyptienne, Ahmed Aboul Gheit, et du ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.

Mme Livni et M. Abbas, écrit le Haaretz, ont informé les représentants du Quartette de la communauté internationale de l’avancée des pourparlers et ont présenté une série d’ententes sur la manière dont ces négociations se poursuivront en 2009. Selon le journal, Israéliens et Palestiniens sont ensemble parvenus à convaincre la secrétaire d’Etat américaine de renoncer à réclamer un document écrit détaillant l’état des négociations. Les deux camps ont également convenu de l’inutilité d’un accord provisoire.

Tzipi Livni, ajoute le Yediot Aharonot, s’est entretenue hier en tête à tête avec son homologue russe à qui elle a fait part de l’inquiétude d’Israël face au réarmement du Hezbollah. « L’embargo sur les armes à destination du Hezbollah doit absolument être appliqué », a-t-elle souligné.

Accalmie autour de la bande de Gaza

Pour la première fois depuis l’opération militaire israélienne de mardi dernier, aucune roquette ni aucun obus de mortier n’ont été tirés vers Israël au cours de la journée d’hier et Tsahal s’est abstenu de toute opération dans la bande de Gaza. Le commandement militaire, écrit le Haaretz, estime que cette phase d’affrontement avec le Hamas touche à sa fin, cependant on ignore ce qu’il adviendra dans les mois à venir.

En effet, selon de hauts responsables du Hamas, la trêve se terminera six mois après son entrée en vigueur, soit le 19 décembre, et ne pourra être prolongée que si Israël étend cette trêve à la Cisjordanie. En Israël on affirme en revanche que la trêve n’a pas de « date de péremption » et que rien n’a été convenu concernant l’élargissement à la Cisjordanie.

De leur côté, les Palestiniens ont fait savoir que la fermeture des points de passage, suite aux tirs de ces derniers jours, a créé une pénurie de carburant, ce qui pourrait entraîner des coupures d’électricité dans la bande de Gaza.

Intérieur

Dan Méridor retourne au Likoud

Neuf ans après avoir quitté le Likoud pour rejoindre le Parti du Centre et cinq ans après son retrait de la scène politique, l’ancien ministre de la Justice et des Finances, Dan Meridor, a annoncé hier son retour au Likoud. Le Yediot Aharonot rappelle qu’après son départ en 1999, Meridor avait tenu des propos très sévères à l’encontre du président du Likoud, Binyamin Netanyahu, qu’il avait notamment qualifié de menteur.

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier, Dan Meridor a reconnu avoir eu « de fortes divergences » avec Binyamin Netanyahu avant d’ajouter toutefois qu’ayant observé l’action de ce dernier au cours des dernières années, il était convaincu qu’avec lui il sera possible d’offrir à Israël le meilleur leadership possible. Dan Meridor ne devrait pas bénéficier d’une place réservée sur la liste du Likoud lors des prochaines législatives et sera, par conséquent, candidat aux élections primaires.

En revanche, selon de hauts responsables du Likoud, l’ancien chef d’état-major, Moshé Yaalon, ne devrait pas rejoindre le Likoud comme il en avait été question.

Le Haaretz révèle par ailleurs que plusieurs figures de la gauche israéliennes telles que les écrivains Amos Oz et David Grossman, les anciens ministres travaillistes Shlomo Ben Ami et Uzi Baram ou l’ancien président de la Knesset, Avraham Burg, annonceront dans les prochains jours leur soutien au parti Méretz. Quelques-unes de ces personnalités pourraient même rejoindre le parti et se présenter aux prochaines élections primaires.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette