Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Olmert : Des concessions pour la paix avec la Syrie

Olmert : Des concessions pour la paix avec la Syrie

par Claire Dana Picard | Arouts 7

mercredi 24 septembre 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Aussi curieux que cela puisse paraître, le Premier ministre Ehoud Olmert semble avoir été bien accueilli mardi après-midi, dans le Nord du pays, où il effectuait une tournée. Le chef du gouvernement, qui vient de présenter sa démission et s’apprête à céder son siège à son successeur, a tenu à se rendre dans cette région et à rencontrer les habitants dont certains ne lui tiennent pas rigueur, si l’on en croit la presse, pour les négligences de son gouvernement, qui ont permis les tirs massifs de Katiouchas au moment de la guerre du Liban.

Olmert a rencontré les chefs des conseils locaux, qui ont fait son éloge et l’ont remercié pour les sommes importantes qu’il leur a fait parvenir au cours de ces deux dernières années. Pendant cette période, le gouvernement aurait transféré des dizaines de millions de shekels aux localités du Nord du pays pour la réparation des dégâts causés par la guerre et pour leur développement.

Ehoud Olmert a inauguré le stade de football de Kiriat Shmona, qui a été rénové grâce à lui. Cela lui a permis d’entendre les compliments de certains élus locaux qui ont déclaré qu’on « regretterait un chef de gouvernement comme lui ».

Le Premier ministre a profité de l’occasion pour exposer une nouvelle fois les raisons qui l’ont poussé à relancer le dialogue avec la Syrie, « même au prix d’un kilomètre par-ci ou par-là ».

Olmert a ensuite expliqué qu’Israël devait « renoncer à la terre » pour obtenir en échange la paix avec la Syrie. Et de poursuivre : « Je ne le cache pas : je veux la paix avec nos voisins du Nord, et je souhaite que le calme ne soit ni provisoire ni conditionnel. Il doit être définitif ».

Le chef du gouvernement a estimé en outre que la menace réelle provenait plutôt de l’Iran lointain, « qui peut tirer des missiles, même à une distance de plusieurs centaines de kilomètres ». Olmert a ensuite prétendu, avec aplomb, qu’aucun Etat « n’oserait pénétrer avec ses tanks sur le territoire israélien ». Il a souligné : « Le danger n’est pas à deux kilomètres, mais à 200 km ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette