Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Israël-Syrie : reprise des négociations ?

Israël-Syrie : reprise des négociations ?

israel-infos.net

jeudi 11 septembre 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le « mouvement pour la paix israélo-syrienne », qui s’est surtout fait connaître depuis la reprise du processus diplomatique et des pourparlers indirects entre Damas et Jérusalem, a appelé le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, et le président syrien, Bachar el-Assad, à « accepter la proposition de la Turquie », dont les dirigeants ont invité les deux pays a confirmer la tenue, prévue pour la mi-septembre, du cinquième cycle de négociations, alors que le chef du régime baasiste avait proclamé, la semaine dernière, à l’occasion de sa rencontre avec son homologue français, Nicolas Sarkozy, le « gel » des discussions.

Selon un communiqué du mouvement dont seuls les médias israéliens ont diffusé des passages, mercredi après-midi, « il est impensable que la démission d’un fonctionnaire, aussi important soit-il, préférant retourner à ses affaires personnelles » - en l’occurrence Yoram Tourbowitz, qui représentait Israël durant ces pourparlers - « mette un terme à un cheminement politique susceptible de conduire à la solution du conflit israélo-arabe ! ».

Rappelons que Bachar el-Assad avait principalement invoqué le départ de Tourbowitz pour suspendre les échanges avec l’Etat hébreu qui s’effectuaient par l’intermédiaire des médiateurs turcs.

A LA UNE

Crash d'un hÈlicoptËre de Tsahal

Les médias israéliens ont annoncé, mercredi soir, qu'un hélicoptère de l'armée, de type Cobra, avec deux hommes à son bord, s'est écrasé dans un champ appartenant au kibboutz Ganigar, dans le nord du pays.
Selon les premiers éléments de l'enquête, l'appareil effectuait un exercice, à proximité d'un second hélicoptère, lorsque le pilote semble en avoir perdu le contrôle, avant qu'il n'explose, empêchant les premiers secours d'approcher en raison, visiblement, de la grande quantité d'explosifs qu'il transportait.

Des responsables de l'armée de l'air ont affirmé, peu après l'accident, que les raisons de celui-ci étaient d'autant plus étranges que les pilotes de Cobra sont des hommes "très entraînés", qui ont pris part à de nombreux combats, durant la seconde guerre du Liban, notamment.
Elad Beker, un porte-parole du Maguen David Adom, a raconté au site Internet Ynet, un peu plus tard dans la nuit : "En arrivant, j'ai immédiatement constaté que des fragments de l'hélicoptère avaient été propulsés à une très grande distance", et Ehud Lipkin, un membre de Ganigar, a pour sa part indiqué : "De ma fenêtre, j'ai vu l'appareil perdre de l'altitude, puis l'explosion s'est produite face à l'entrée principale du kibboutz, à environ deux ou trois cents mètres".


Sécurité

Attaque au vitriol

Un soldat de Tsahal a été blessé au visage, mercredi matin, au point de passage de Khawara, au sud de la ville de Naplouse, par une Palestinienne qui tentait de se rendre illégalement du côté israélien, en empruntant un couloir réservé aux cas humanitaires et aux urgences (malades, blessés, femmes enceintes) où n’est imposé aucun contrôle de sécurité.

Après avoir aspergé de vitriol un militaire israélien, qui a été immédiatement transporté dans un hôpital, la jeune femme a pu prendre la fuite en regagnant le territoire palestinien.


Politique

Pérès : "Nous appartenons à une même famille"

Le président Shimon Pérès a reçu, dans la nuit de mardi à mercredi, une délégation composée des représentants de la communauté arabe israélienne.
Au cours du dîner, venant rompre le jeûne du ramadan, Pérès a notamment déclaré : «Nous sommes les fils d’une même famille, celle du patriarche Abraham, et c’est la raison pour laquelle il est possible de vivre ensemble», avant d’ajouter : «Le Dieu que vous invoquez en arabe, et nous en hébreu, n’a jamais commandé à personne de tirer des obus de mortier, me semble-t-il, mais plutôt de s’adonner à sa louange».

Pérès a notamment estimé qu’un «monde sans islam serait un monde plus indigent, tout comme un monde sans judaïsme, sans bouddhisme et sans christianisme serait infiniment plus pauvre».

Parmi les invités du président, plusieurs diplomates arabes en poste à Tel Aviv - parmi lesquels l’ambassadeur du royaume hachémite de Jordanie - mais aussi des figures locales du «mouvement islamique israélien», dont le cheikh Abdallah Nimer Darwich.
Enfin, Pérès a comparé le conflit israélo-palestinien à d’autres guerres qui, bien qu’apparemment inexpiables, ont pris fin grâce à un accord de paix.
«Ces soixante dernières années», a rappelé le président, «nous avons dû mener sept guerres, mais deux traités de paix ont également été signés avec l’Egypte et la Jordanie, à la suite desquels l’Etat hébreu s’est retiré de tous les territoires qu’il occupait, et aujourd'hui, je suis certain que nous parviendrons à un dénouement semblable avec nos voisins palestiniens».


Justice

Disparition de la petite Rose

Un représentant de la police, Ouri Wizkop, s’est exprimé à la Knesset, mercredi après-midi, sur l’affaire de la disparition de la petite Rose, dont le grand-père avait initialement reconnu être l’assassin avant de se rétracter, mardi soir, et a notamment déclaré que les enquêteurs «ne disposent d’aucune preuve, ni même d’aucun signe, indiquant que tel crime a réellement eu lieu».

Hannah Slotsky, une responsable de la défense des droits de l’enfant, a pour sa part dénoncé le «laxisme» de la police israélienne dans cette tragédie. Selon elle, une assistante sociale avait prévenu la direction de la protection des mineurs et transmis une information «clairement formulée», selon laquelle Rose était portée disparue depuis un certain temps déjà, mais la police n’a pas «réagi comme il l’aurait fallu après la réception de ce renseignement».
Wizkop s’est engagé à «vérifier ces assertions».


Société

Les groupes de droite contre Dhéry

Plusieurs mouvements proches de la droite nationaliste ont annoncé, mercredi après-midi, avoir l’intention d’inaugurer une campagne d’affichage, et de multiplier les initiatives publiques, contre la candidature d’Aryeh Dhéry à la mairie de Jérusalem.

Au terme de maints atermoiements, confirmations, démentis et autres incertitudes, l’ancienne figure dominante du parti Shass (orthodoxe-religieux), retiré de la vie politique après avoir été condamné à trois ans de prison ferme pour corruption, avait déclaré, mardi matin, souhaiter participer aux prochaines élections municipales, ce qui d’après les médias israéliens, a «subitement conféré un intérêt démesuré» à cet événement, et suscité de nombreuses critiques.
Les activistes de droite ont d’ores et déjà choisi un slogan («Tout mais pas lui»), et affirmé que les garanties données par Dhery, selon lesquelles il ne «divisera pas la ville sainte», ne peuvent absolument pas être «prises au sérieux».


Etranger

Une israélienne assassinée dans le Sinaï

Alors que le Bureau national de lutte antiterroriste a publié, ces dernières semaines, de nombreuses mises en garde, destinées aux ressortissants de l’Etat hébreu séjournant à l’étranger et plus particulièrement dans le désert du Sinaï, contre des tentatives d’enlèvements et des risques d’attentats - le ministère des Affaires étrangères a annoncé, mercredi matin, que le corps d’une israélienne a été retrouvé dans le nord du Sinaï, et transporté à la morgue de Noueba.

Selon une information reprise par les médias égyptiens, qui n’a toutefois pas été confirmée par l’ambassade d’Israël au Caire, elle aurait été assassinée par des activistes sunnites radicaux qui ont réussi à prendre la fuite, et pourraient être liés à un des groupes armés qui tentent actuellement d’implanter des camps d'entraînement et de "formation au Djihad" dans la région, par ailleurs très fréquentée par les touristes israéliens.


Monde arabo-musulman

Protestation iranienne à l'ONU

Le gouvernement iranien - dont le dirigeant, Mahmoud Ahmadinejad, appelle régulièrement, et publiquement, à la destruction de l’Etat d’Israël, qualifié notamment de «cancer», de «microbe», «d’entité diabolique dont les heures sont comptées» - s’est adressé à l’Onu afin que celle-ci «condamne» les propos du ministre Rafi Eitan, qui a déclaré, dans un entretien mis en ligne mardi par le site Internet de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, que le chef du régime des mollahs pourrait être «kidnappé et jugé à la Cour internationale de La Haye».
La République islamique a «exigé une réaction ferme et immédiate» à ces propos, avant d’ajouter que les Gardiens de la révolution n’hésiteront pas à «répliquer à toute provocation avec l'ensemble des moyens dont ils disposent».

Rappelons qu'Eitan a longtemps fait partie des services secrets israéliens - dont il fut un membre de premier plan - et qu’il a clairement laissé entendre, face à son interviewer, qu’Ahmadinejad pourrait connaître le sort qui fut celui du criminel nazi, Adolph Eichman, dans les années soixante.

Lahad : "Damas dirige le Liban"

L’ancien chef de l’armée du sud-Liban, le général Antoine Lahad, dont les troupes ont été formées par Tsahal, a déclaré, mercredi après-midi, que le pays du Cèdre ne «connaîtra la stabilité, le calme et la sécurité, qu’avec l’effondrement du régime syrien de Bachar el-Assad et en signant un traité de paix avec Israël», avant d’ajouter : «Dieu seul sait néamoins quand de telles choses se produiront».

Selon Lahad, qui s’exprimait dans le cadre du colloque international organisé par le Centre d’étude interdisciplinaire du terrorisme, basé dans la ville israélienne de Herzlyah, «après avoir liquidé - ou éloigné, pour les plus chanceux - tous ceux qui ont tenté de s’opposer à sa politique hégémonique au Liban, le pouvoir de Damas est devenu le véritable maître, quoique de façon non officiellement proclamée, du pays dans son ensemble, de ses institutions, de sa culture et de la société, un peu comme l’Union soviétique avec les démocraties populaires du bloc de l’est, dans les années soixante et soixante-dix».


Nouvelles brèves

Israël, le 10/09/08

Etranger : "Nous avons appris que le gouvernement italien dédommagerait la Libye (…) Nous pensons que l'Italie doit aussi verser aux Juifs libyens des dédommagements pour les souffrances endurées lors du régime colonialiste ". Meir Kahlon, le président de l'Organisation mondiale des Juifs de Libye, s'est exprimé ainsi dans une lettre adressée au chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi.

Autorité palestinienne : Le gouvernement israélien s’est dit prêt à relâcher 40 détenus, parlementaires du Hamas, dans le cadre des négociations pour la libération du soldat Guilad Shalit. L'organisme terroriste bénéficierait ainsi à nouveau de la majorité au Conseil législatif palestinien.

Insolite : Deux archéologues des universités de Haïfa et Tel Aviv ont été attaqués par un essaim d'abeilles lors de fouilles sur le site d'Ein Hashofet. Les deux hommes ont été transportés à l'hôpital dans un état jugé sérieux.

Sport : L'Israélien Doron Shaziri a remporté une médaille d'argent au tir en 3 positions aux Jeux Paralympiques de Pékin, portant à cinq le nombre de médailles olympiques obtenues durant sa carrière.

Social : Une cinquantaine de soldats «isolés», à savoir sans famille en Israël, et issus d’unités combattantes, ont accepté d’être logés dans les localités frontières de la bande de Gaza. «C’est un acte sioniste, les résidents sont chaleureux, et les missiles ne me gênent pas» a déclaré Vladimir, servant dans l’unité Golani, et vivant au kibboutz Nahal Oz.

Sécurité : Tsahal a découvert un engin explosif de 15 kg à Djénine, lors d'une opération conjointe avec les services de sécurité généraux, permettant ainsi de déjouer un attentat de grande ampleur.

Société : Un homme a ouvert le feu ce matin à Acco, blessant grièvement deux personnes, un homme et son fils, connus des services de police.

Politique : Le député David Rotem (Israël Beitenou) a proposé un projet de loi à la Knesset préconisant de dédommager les victimes des attaques du crime organisé, comme le sont les victimes d'actes terroristes.

Politique : Des députés conservateurs britanniques sont arrivés hier soir en Israël. Ils ont notamment prévu d'effectuer une visite dans les implantations illégales de la communauté bédouine du Néguev.

Sécurité : Durant la nuit dernière, Tsahal a arrêté en Judée-Samarie quatre Palestiniens recherchés par les services de sécurité.


Nouvelles brèves, International

Monde, le 10/09/08

RUSSIE : Moscou va accueillir le plus grand musée juif du monde. Le plan architectural définitif a été approuvé, et les autorités municipales ont alloué un bâtiment historique à la communauté juive, qui sera destiné à cet usage.

AFRIQUE : Le Fonds au profit des victimes, présidé par l'ancienne ministre française Simone Veil, a lancé un appel afin de venir en aide aux victimes de violences sexuelles dans les pays africains touchés par des guerres. "Les viols sont devenus une arme de guerre, et les femmes sont les premières cibles " a déclaré l'archevêque Desmond Tutu, l'un des directeurs de ce fonds.

EGYPTE : Le Caire a annoncé à Khaled Meshaal, le chef du bureau politique du Hamas, qu'il ''pouvait toujours rêver'' pour que le passage de Rafah rouvre, tant que l'organisation terroriste ne cède pas le contrôle politique de la bande de Gaza au Fatah.

FRANCE : Deux jeunes hommes comparaitront face à un juge pour une probable mise en examen dans l'enquête sur la profanation, en avril dernier, de tombes musulmanes près d'Arras. Huit autres jeunes qui avaient également été interpellés, ont été libérés.

EGYPTE : L'Israélienne de 70 ans retrouvée morte dans sa chambre d'hôtel, a probablement été victime d’une mauvaise chute. Le rapport définitif de l'autopsie, effectuée à la morgue à l'hôpital de Nuweiba, n’a pas encore été communiqué, mais les autorités israéliennes s’interrogent sur sa fiabilité

AFGHANISTAN : Les forces de l'OTAN ont tué, par erreur, deux civils et en ont blessé dix autres lors d'un raid aérien dans l'est du pays.

OPEP : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a demandé à ses membres de "respecter strictement leurs quotas de production", ce qui aura pour conséquence une baisse effective totale de "520.000 barils par jour", de leur production.

CHINE : Selon un bilan publié par les autorités chinoises, 56 personnes ont péri dans les inondations et les glissements de terrain qui ont récemment frappé le nord du pays.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette