Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le Hezbollah tente de « réactiver » le combat contre Israël

Le Hezbollah tente de « réactiver » le combat contre Israël

israel-infos.net

mercredi 6 août 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Selon l’édition de mardi du quotidien Al-Akhbar, qui paraît à Beyrouth, le général italien Claudio Graziano, commandant en chef de la FINUL, a donné l’ordre aux forces qu’il dirige de « se tenir prêtes à intervenir » si un appareil de l’armée de l’air israélienne devait être abattu par la DCA libanaise.

Cette information a été diffusée après que les responsables de la sécurité israélienne aient fait part de leurs inquiétudes, face aux menaces proférées ces derniers jours par le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nassrallah, à l’égard du « régime sioniste dont les avions ne cessent de violer la souveraineté libanaise ».

Le journal précisait que si un pilote israélien s’éjecte dans les limites du territoire libanais, « les hommes de la FINUL devront immédiatement le localiser, pour être les premiers à le rejoindre et à lui garantir une protection » ; s’il est « déjà aux mains de groupes armés locaux, ils devront alors l’en libérer, quitte à avoir recours à la force ».
En revanche, les contingents de la FINUL ont ordre de ne pas intervenir si un militaire israélien est capturé par l’armée libanaise.

Plusieurs observateurs israéliens, dont les déclarations ont été diffusées dans les médias, ont estimé que le Hezbollah tente actuellement de « réactiver le combat contre l’Etat hébreu ». Dans cette perspective, l’organisation chiite pro-iranienne pourrait « exploiter des vols de routine », leur conférer un caractère belliqueux, et prendre ces « agressions » pour prétexte à des opérations de « représailles ».

Sécurité
Ashkénazy : "Nous savons où se trouve Guilad Shalit"

Selon la radio de l’armée, le chef d’état-major de Tsahal, Gabi Ashkénazy, a déclaré lundi matin, devant des tankistes israéliens, que «les services de sécurité savent où, et par qui, Guilad Shalit est détenu», avant d’ajouter : «Nous déployons tous les efforts possibles afin de le ramener à la maison, sain et sauf, et dans les meilleurs délais».

En milieu de journée, les médias israéliens ont par ailleurs diffusé une information selon laquelle, dans le cadre des pourparlers avec l’Etat hébreu visant à permettre un échange de prisonniers, le Hamas pourrait exiger que «les responsables de l’enlèvement du soldat Shalit ne soient pas considérés comme des cibles potentielles par l’armée israélienne».


Autorité palestinienne

Moudjahid : "Ashkénazy ne sait ni où, ni par qui est détenu Guilad Shalit"

Le porte-parole des Comités de résistance populaire, Abou Moudjahid, a déclaré lundi après-midi que «l’armée israélienne est actuellement très affaiblie et que toutes ses tentatives visant à obtenir des renseignements sur le lieu de détention du soldat Guilad Shalit ont échoué», faisant ainsi allusion aux propos tenus plus tôt dans la matinée par le chef d’état-major, Gabi Ashkénazy, selon lequel «Israël sait où, et par qui, Guilad Shalit est détenu».

Moudjahid a ajouté qu’en faisant de telles déclarations «dénuées de tout fondement», «Ashkénazy a tenté de motiver ses soldats, alors que les sionistes ignorent tout de l’endroit où se trouve leur soldat, et de l’identité de ceux qui le détiennent».
Rappelons qu’après la diffusion de ses déclarations par les médias israéliens et étrangers, et les nombreux commentaires qu’elles ont suscités, le général Ashkénazy a clarifié le sens de ses paroles en indiquant avoir seulement voulu dire qu’Israël «sait ce que tout le monde sait, sans plus, autrement dit que le militaire enlevé est retenu quelque part dans la bande de Gaza, et qu’il est entre les mains du Hamas».
Le porte-parole de l’organisation islamiste a enfin souligné qu’Ashkénazy «doit comprendre une fois pour toutes que Shalit ne reverra la lumière du jour qu’en échange du retour des prisonniers palestiniens auprès des leurs».


Justice

Pollard : "Israël n'a rien fait pour moi"

Accusé d’espionnage au profit d’Israël et détenu aux Etats-Unis depuis 1985, Jonathan Pollard a introduit, lundi après-midi, un recours auprès du tribunal de district de Tel Aviv afin d’obtenir une attestation, qui «portera le tampon de l’Etat hébreu», selon laquelle ni lui, ni son épouse, Esther Pollard, n’ont jamais bénéficié de la moindre assistance financière de la part des autorités israéliennes, bien que d'après lui, celles-ci «persistent à prétendre le contraire».

Il a encore déclaré que ces «affirmations répandues dans les médias et qui ne comportent pas un seul iota de vérité ont pour but de dissimuler au public le fait que les responsables israéliens n’ont jamais levé le petit doigt en ma faveur».


Société

Coup de filet à Taïbé


La police a lancé une opération, durant la nuit de dimanche à lundi, dans la ville arabe de Taïbé, située à proximité de Tulkarem, afin d’y démanteler un réseau local de trafic d’armes et de drogue.

Un habitant âgé de vingt-deux ans a été arrêté et placé en garde à vue au commissariat central de Kfar Saba, après que les agents de la sécurité aient découvert chez lui un stock de grenades, et une «quantité colossale» d’héroïne pure destinée, selon les policiers, à être «revendue aux quatre coins du pays».


Judaïsme

9 Av à Betlehem

Plusieurs dizaines d'activistes ont manifesté devant l'entrée du tombeau de Rachel à Bethlehem pour réclamer un libre accès à ce site, notamment dimanche prochain à l'occasion du 9 Av, afin de pouvoir y prier en ce jour de deuil commémorant la destruction des deux temples de Jérusalem, respectivement en 422 avant JC, puis en 68 après JC.


Monde arabo-musulman

Manoeuvres de la marine iranienne

La principale agence de presse de Téhéran, Pars, a diffusé, lundi matin, les déclarations d’Ali Jaafri, le chef des Gardiens de la révolution, selon lequel la marine iranienne a effectué des manœuvres qui lui ont permis de «tester avec succès» de «nouvelles armes capable de détruire un navire ennemi à une distance de trois cents kilomètres».

Rappelons que la République islamique a pris l’habitude d’organiser des exercices militaires de grande envergure, généralement suivis d’annonces solennelles, chaque fois que les négociations sur son programme nucléaire avec les Etats occidentaux s’enlisent, ou que le Conseil de sécurité de l’ONU s’apprête à prendre une décision jugée «inique» par le régime des mollahs.

"Témoin gênant"

Un dissident syrien, le cheikh Abdallah al-Rariv al-Hamad, membre de l’organisation «Alliance démocratique syrienne», a déclaré lundi, dans un entretien publié par le site Internet Ynet, que «c’est le président Bachar el-Assad lui-même qui a ordonné l’assassinat de Mohammed Soliman». Haut responsable militaire, considéré comme l’un des plus proches conseillers du leader baasiste, Soliman a été «éliminé», dans la nuit de vendredi à samedi, par un homme qui a ouvert le feu sur lui, alors qu’il «se promenait sur le bord de plage», dans la ville portuaire de Tartous.

En Syrie, l’information n’a toujours pas été rendue publique, car selon le cheikh al-Hamad, «le régime ne sait même pas à qui il pourrait attribuer cette liquidation, étant donné qu’il ne dispose d’absolument aucun indice lui permettant d’accuser Israël».
L’opposant a par ailleurs indiqué que Soliman «en savait trop sur l’implication de Bachar el-Assad dans l’attentat qui a coûté la vie à Rafic Hariri», le dirigeant libanais tué au cours d’un attentat suicide, le 14 février 2005, sur une route du bord de mer de Beyrouth.
A l’époque, les services de renseignements syriens avaient d’emblée été désignés comme les responsables de l’opération par l’opposition et de larges secteurs de la population.
Le cheikh al-Hamad a ajouté que «Damas a choisi de se débarrasser de tous ceux qui pourraient devenir des témoins gênants, et susceptibles de compromettre Bachar al-Assad devant la Cour internationale de justice».


Nécrologie

Soljenitsyne est mort

Selon un communiqué de l’agence de presse Itar-Tass, l’écrivain russe Alexandre Soljenitsyne, est mort à Moscou, à l’âge de 89 ans, dans la nuit de dimanche à lundi, d’une crise cardiaque. Prix Nobel de littérature en 1970, mais alors considéré dans son propre pays comme un «parasite cosmopolite», et un dangereux dissident ourdissant des complots «réactionnaires et anti-révolutionnaires» pour le compte de «l’impérialisme américano-sioniste», il fut expulsé d’URSS et déchu de sa citoyenneté soviétique, en 1974.

Rappelons que Soljenitsyne avait dévoilé à l’Occident démocratique l’ampleur de l’univers concentrationnaire communiste, à travers des ouvrages comme «Le premier cercle», et surtout «L’Archipel du Goulag», qui ont contribué à l’élaboration de la critique anti-totalitaire, menée par les principales figures de la "Nouvelle philosophie" française, parmi lesquelles Bernard-Henri Lévi, André Glucksmann et Alain Finkielkraut, dès le milieu des années soixante dix.


Etranger

Les nouveaux responsables d'Al Qaëda


Selon l’édition de lundi du quotidien Maariv, qui citait des «sources diplomatiques allemandes», Oussama Ben Laden «n’est désormais plus celui qui planifie les attentats perpétrés par les membres de son organisation».

Le journal soulignait que le chef d’Al Qaëda représente désormais un «pôle spirituel», un «saint» et une figure religieuse exemplaire, mais que de «nouveaux responsables ont pris en charge la direction des groupes de djihadistes» se réclamant de l’islam salafiste de Ben Laden, et engagés dans son combat contre "les ennemis de l'islam", lesquels se trouvent généralement stigmatisés, dans la terminologie fondamentaliste, en termes de «juifs impies, croisés mécréants, idolâtres, hypocrites et infidèles».


Nouvelles brèves

Israël, le 04/08/07

Social : Micha Lindenstrauss, le contrôleur de l'Etat, s'est rendu avec une délégation officielle sur les sites d'Ein Tsourim et de Yad Binyamin, où vivent de nombreuses familles évacuées du Goush Katif depuis 2005, afin d'établir un rapport sur leur situation générale.

Economie : A la clôture de la la Bourse de Tel-Aviv, le volume des échanges atteint 1,5 milliard de shekels. L'indice Tel-Aviv-25 recule de 1,34%, le Tel-Aviv 100 de 1,37%, l'indice des valeurs immobilières régresse de 1,95%, tandis que le Tel-Tech augmente de 0,45%.

Autorité palestinienne : Cent cinquante membres du Fatah habitants de Gaza qui s'étaient réfugiés dimanche en Israël par crainte des représailles du Hamas, viennent d'être transférés à Jéricho en autocar, où l'Autorité palestinienne les prendra en charge. Plus tôt dans la journée Tsahal avait informé la Haute cour de Justice que ces Palestiniens qui avaient fui la bande de Gaza, suite à la récente vague d'arrestations entreprise par les hommes d'Ismaël Haniyeh, n'y seraient pas reconduits.

Education : Une délégation de six présidents d'universités canadiennes a effectué pour la quatrième année consécutive, une visite destinée à renforcer les liens académiques entre les deux pays. A cette occasion, un accord d'échange d'étudiants a été signé.

Politique : A la demande du groupe parlementaire du Likoud, qui a réuni le nombre de signatures nécessaires, les députés tiendront une séance spéciale, pendant les congés d'été, portant sur le sujet "La visite d'Assad à Téhéran, et l'amateurisme du gouvernement Olmert-Livni-Barak". Cette demande fait suite aux déclarations du président syrien sur la légitimité de Téhéran à se doter de capacité nucléaire, dans le contexte où des négociations de paix sont actuellement menées entre Israël et le régime de Damas.

Education : Les étudiants effectuant une période de réserve militaire de plus de 42 jours durant l'année académique, bénéficieront de points pour la validation de leur licence. Cette résolution a été approuvée en première lecture ce matin à la Knesset.

Sécurité : Ahmad Amira, le jeune Palestinien âgé de 18 ans, blessé lors des affrontements avec Tsahal à Naaline, près de la barrière de sécurité, la semaine passée, est décédé à l'hôpital de Ramallah où il avait été transporté.

Divers : Des randonneurs ont trouvé les vestiges d'un squelette, vieux de plusieurs décennies, dans une bâtisse abandonnée du Golan. Les ossements ont été envoyés par la police à l'institut médico-légal d'Abou Kabir.

Sécurité : L'organisme d'ultragauche "Médecins pour les droits de l'homme", accuse les services de renseignements israéliens de n'autoriser le passage de Gaza en Israël aux malades palestiniens, qu’en échange de leur coopération. Le Shabak réfute formellement cette accusation, d'autant que ses auteurs refusent de fournir des noms de personnes concernées, pour étayer leurs allégations.

Sécurité : Quatre Palestiniens recherchés par les services de sécurité pour leur implication dans des activités terroristes ont été arrêtés lors d'opérations militaires cette nuit dans les régions de Ramallah et de Bethléem.


Nouvelles brèves, International

Monde, le 04/04/08

IRAN : Les Gardiens de la révolution, une branche idéologique de l'armée disposant de sa propre infrastructure, annoncent avoir testé un nouveau missile naval "capable de détruire n'importe quel type de navire dans un rayon de 300 km", selon leur chef Mohammad Ali Jafari.

NEPAL : La police a arrêté 80 personnes lors de manifestations pro-tibétaines à l'approche des Jeux olympiques. Des centaines de protestataires ont déjà été interpellés cette semaine, le gouvernement, allié de Pékin, interdisant les manifestations hostiles à la Chine sur son territoire.

TCHAD : Sept personnes sont mortes et quinze autres ont été blessées dans une explosion survenue au marché central de N'Djamena.

ALLEMAGNE : Une bombe de 250 kg datant de la Seconde guerre mondiale a été découverte à Postdam, dans l'est du pays. Les autorités ont évacué 3.000 habitants.

ITALIE : Des patrouilles de soldats ont commencé à se déployer dans les rues de plusieurs villes, notamment à Rome et à Milan, afin d'assurer leur concours à la police dans la lutte contre la criminalité. En tout, 3.000 militaires seront postés dans tout le pays d'ici la fin de la semaine.

PAKISTAN : Deux alpinistes ont pu être sauvés du mont K2 - le deuxième plus haut du monde - par un hélicoptère des services de sécurité pakistanais. Leur groupe qui comptait 25 personnes, avait été pris dans une tempête de neige, vendredi dernier, au cours de laquelle neuf alpinistes sont morts, ainsi qu'un porteur accompagnant le groupe, tombé dans le vide lors d'une précédente tentative de sauvetage.

FRANCE : Une troisième victime de la tornade ayant frappé le village de Haumont dans le nord, dans la nuit de dimanche à lundi, a été découverte sans vie, sous les décombres de sa maison qui s'est écroulée.

NIGERIA : Les autorités nigériennes ont annoncé que deux expatriés français ont été enlevés aux abords de la cité pétrolière de Port-Harcourt, dans le sud du pays.

USA : Washington appelle le Conseil de sécurité des Nations unies à raffermir les sanctions contre l'Iran, "tant que celle-ci ne répond pas aux propositions de l'Occident", a affirmé le porte-parole américain à l'ONU.

RUSSIE : Le président français Nicolas Sarkozy a rendu hommage à l'écrivain russe Alexandre Soljenitsyne, 89 ans, décédé dans la nuit de dimanche à lundi d'une insuffisance cardiaque, en saluant "l'une des plus grandes consciences de la Russie du XXe siècle".

CHINE : Seize policiers ont été tués et seize autres blessés lorsqu'un groupe armé, à bord d'un camion-benne, a forcé l'entrée du poste-frontière de Kashi, au sud-ouest du pays, et lancé des grenades sur les gardes en faction.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette