Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Reprise des pourparlers entre le Hamas et l’Egypte

Reprise des pourparlers entre le Hamas et l’Egypte

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

jeudi 31 juillet 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Une délégation du Hamas doit se rendre aujourd’hui au Caire pour reprendre les pourparlers avec les responsables des renseignements égyptiens concernant, notamment, la libération du soldat israélien Guilad Shalit, rapporte le Haaretz. Selon l’accord de trêve conclu entre Israël et le Hamas, ces négociations auraient dû reprendre il y a plusieurs semaines, toutefois le Hamas a repoussé à plusieurs reprises, et sous des prétextes divers, la venue de la délégation au Caire.

Selon un haut responsable militaire, l’absence d’avancée dans les négociations est également le fait de la crise politique en Israël, le Hamas comme l’Egypte estimant que dans l’état actuel des choses, le gouvernement israélien aura du mal à promouvoir un accord bien plus complexe que celui conclu récemment avec le Hezbollah. A cela s’ajoute l’opposition des directeurs du Mossad et du Shabak à la libération de meurtriers palestiniens.

Jusqu’à présent, rappelle le journal, Israël aurait accepté de libérer soixante-dix des trois cent cinquante prisonniers figurant sur la liste élaborée par le Hamas. Selon un haut responsable politique, le Premier ministre Ehud Olmert est favorable à un assouplissement des critères israéliens afin d’agrandir la marge de manœuvre dont dispose le gouvernement. Il réclame cependant que le Hamas fasse lui aussi des concessions.

Ehud Olmert : Il n’y aura pas d’accord sur Jérusalem cette année

Le Premier ministre Ehud Olmert, qui s’exprimait hier devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, a déclaré que l’objectif d’un accord définitif avec les Palestiniens d’ici la fin de l’année 2008 n’est pas réaliste et que les pourparlers concernant Jérusalem se poursuivront au-delà de cette date. Il a cependant affirmé que les désaccords concernant les autres questions fondamentales, celle des frontières et celle des réfugiés, ne sont pas si importants.

Le Premier ministre a également appelé à réfléchir sur l’avenir de Jérusalem-est : « Ceux qui pensent qu’il est possible de vivre avec 270 000 Arabes à Jérusalem doivent prendre en compte qu’il y aura d’autres pelleteuses, d’autres camions qui commettront des attentats. Les derniers actes terroristes à Jérusalem ont tous été commis par des habitants de la ville. Il y a à Jérusalem 270 000 résidents arabes qui peuvent circuler librement à l’intérieur de la ville et au-delà. Il n’existe aucun moyen d’éliminer le potentiel terroriste et ce potentiel nous oblige à réfléchir et à trouver une réponse », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, selon des sources israéliennes et palestiniennes, les Etats-Unis font pression sur Israël et l’Autorité palestinienne afin que soit élaboré d’ici septembre un document détaillant les ententes qui ont été formulées à ce stade dans le cadre des négociations. La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, souhaite en effet présenter un tel document lors de la prochaine assemblée générale des Nations-Unies afin de mettre en avant les progrès accomplis.

Shihab Natsheh, un activiste du Hamas, a été tué hier par les forces de l’ordre israéliennes à Hébron. Natsheh, affirment les autorités militaires, avait planifié l’attentat qui avait coûté la vie à une israélienne, en février dernier à Dimona.

Selon des sources militaires citées par le Haaretz, Natsheh a été abattu alors qu’il lançait une charge explosive vers les soldats venus l’arrêter. Un laboratoire de fabrication de ceintures explosives a été découvert à l’intérieur de la maison où il se trouvait.

REGIONAL

Nouvelle session de pourparlers entre Israël et la Syrie

Israël et la Syrie doivent reprendre cette semaine leurs pourparlers indirects, par le biais de médiateurs turcs. Selon le Haaretz, Yoram Turbowicz et Shalom Tourgeman, les deux conseillers du Premier ministre Olmert chargés des négociations, sont partis aujourd’hui pour Istanbul, le principal sujet à l’ordre du jour étant le passage à des négociations directes.

« Damas souhaite consolider les pourparlers avant qu’Ehud Olmert ne quitte le poste de Premier ministre, afin de faire en sorte que quelque soit le Premier ministre qui lui succèdera, il souhaitera poursuivre le dialogue », a déclaré au journal une personnalité s’étant entretenue avec l’équipe de négociation syrienne. Pour cela, les Syriens souhaitent impliquer dans les pourparlers un représentant américain avant de passer à des négociations directes avec Israël.

Israël et la Turquie, écrit le journal, essaient encore de convaincre Washington d’envoyer un émissaire, même subalterne, aux pourparlers qui se dérouleront cette semaine. La Syrie et Israël pourraient toutefois envisager de faire finalement appel à un représentant européen. En effet, selon des responsables israéliens, à défaut d’émissaire américain, la Syrie pourrait accepter le lancement de négociations directes en présence d’un émissaire européen et en Israël on estime que Damas envisage l’implication d’un émissaire français ou d’un haut fonctionnaire européen.

Des responsables politique israéliens affirment qu’au cours des dernières semaines, la Syrie a effectué des démarches visibles sur le terrain qui témoignent de sa volonté de négocier sérieusement avec Israël. Ces responsables ont cependant refusé de révéler la nature exacte des ces démarches et il pourrait s’agir d’une baisse de l’état d’alerte au sein des forces armées syriennes ou d’une action concernant la contrebande d’armes destinées au Hezbollah.

Par ailleurs, l’ambassadeur de Syrie aux Etats-Unis, Imad Mustafa, a appelé hier Israël à promouvoir la paix entre les deux pays. « Asseyons-nous, faisons la paix et terminons-en une fois pour toute avec la guerre », a déclaré l’ambassadeur lors d’une rencontre avec des représentants de l’organisation La Paix Maintenant aux Etats-Unis. Imad Mustafa, note le journal, est considéré comme un proche du président Bachar Assad et en Israël ont attribue beaucoup d’importance à ses propos.

INTERIEUR

D’anciens conseillers d’Ariel Sharon au service de Tzipi Livni

Trois anciens proches du Premier ministre Ariel Sharon conseilleront la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, dans le cadre de sa campagne en vue des élections primaires au parti Kadima. Il s’agit, rapporte le Yediot Aharonot, du conseiller stratégique Eyal Arad, du publicitaire Reuven Adler et du conseiller juridique Yoram Raavad, trois membres du « forum de la ferme », ce cercle informel qui se réunissait régulièrement autour d’Ariel Sharon. Jusque-là les trois hommes avaient démenti tout « contact officiel » avec Mme Livni.

Hier, la ministre des Affaires étrangères a réuni chez elle une centaine de sympathisants à qui elle a présenté son équipe de campagne./.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette