Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Vingt-quatre blessés dans l’attentat d’hier à Jérusalem

Vingt-quatre blessés dans l’attentat d’hier à Jérusalem

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mercredi 23 juillet 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le bilan de l’attentat à la pelleteuse commis hier après-midi à Jérusalem est de vingt-quatre blessés. Parmi eux, écrit le Haaretz, un homme dont la jambe a dû être amputée et une femme qui a été victime d’une crise cardiaque. Le reste des blessés souffrent de blessures légères. Le conducteur de la pelleteuse, Rassan Abu Tir, a lui été abattu par un civil armé et un policier.

Agé de 22 ans, Rassan Abu Tir venait du village d’Umm Tuba, au sud-est de Jérusalem, non loin de là où résidait l’auteur du précédent attentat à la pelleteuse commis il y a trois semaines. Habitant Jérusalem-est, Abu Tir avait lui aussi le statut de résident permanent en Israël. Selon le Maariv, il avait été interpellé à plusieurs reprises par la police pour son implication dans des affaires de vols et de stupéfiants.

Depuis le début de l’année, ajoute le Haaretz, cinq attentats, faisant douze victimes israéliennes, ont été commis à Jérusalem. Au cours de cette même période, soixante et onze Palestiniens de Jérusalem-est soupçonnés d’être impliqués dans des activités terroristes ont été interpellés par le Shabak, le service de sécurité intérieure, contre trente-sept seulement au cours de l’année 2007.

Ces derniers mois, la police de Jérusalem estimait qu’on allait assister à l’apparition d’une nouvelle forme d’attentats, la clôture entourant la ville rendant plus difficile l’introduction d’explosifs et la venue de terroristes de Cisjordanie. Hier, Dudi Cohen, commandant de la police israélienne avouait que les forces de l’ordre n’ont pas encore trouvé la parade à ce type d’attentat commis par des individus isolés et donc difficilement prévisibles. Le commandant du district de Jérusalem a ordonné hier une multiplication des contrôles sur les chantiers. De même, la présence policière a été renforcée dans les villages palestiniens au sud-est de la ville afin d’empêcher d’éventuelles violences de la part de militants israéliens d’extrême droite.

Hier matin, peu avant l’attentat, le directeur du Shabak, Yuval Diskin, s’exprimait devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset. M. Diskin a notamment dénoncé le « vide du pouvoir » qui règne à Jérusalem-est, les forces de l’ordre israélienne étant plus présentes en Cisjordanie que dans les quartiers palestiniens de la ville. Il a également affirmé que les derniers événements sont le résultat de l’absence de moyens de dissuasion effectifs tels que la démolition des maisons d’auteurs d’attentats. Le journal rappelle que les responsables des services de sécurité israéliens ont débattu dernièrement à plusieurs reprises de mesures destinées à dissuader les terroristes potentiels telles que l’expulsion des familles des auteurs d’attentats et le retrait de leur permis de résident permanent.

L’attentat, ajoute le Maariv, à l’heure où le président Shimon Pérès recevait au palais présidentiel le président de l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas. Ce dernier a condamné « le meurtre d’innocents » et a adressé ses vœux de prompt rétablissement aux blessés. Auparavant, le président Pérès, qui a qualifié Mahmud Abbas d’« homme de paix », avait appelé à tout faire pour obtenir la libération de Guilad Shalit.

La libération de Marwan Barghuti évoquée

Selon le Maariv, de plus en plus en plus de responsables israéliens seraient favorables à la libération de Marwan Barghouti, l’ancien chef du Tanzim condamné à perpétuité pour activités terroristes, dans un geste de bonne volonté à l’égard de l’Autorité palestinienne et du président Mahmud Abbas. Des responsables des renseignements israéliens estiment en effet que si Barghuti était libéré dans le cadre d’un marché avec le Hamas pour la libération de Guilad Shalit, ce serait une victoire pour l’organisation islamiste et un coup dur pour l’Autorité palestinienne.

Hier, devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, le directeur du Shabak, Yuval Diskin, a confirmé que parmi les prisonniers dont le Hamas réclame la libération en échange de Guilad Shalit figure Marwan Barghuti.

Débat du cabinet sur al-Qaïda

Pour le première fois depuis la formation du gouvernement Olmert début 2006, le cabinet restreint de sécurité doit se réunir aujourd’hui afin de débattre des menaces que font encourir à Israël al-Qaïda et les mouvements jihadistes internationaux. Selon le Haaretz, les responsables des services de renseignement rendront compte aux ministres de la présence de cellules affiliées à al-Qaïda en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et même au sein de la population arabe israélienne.

Il y a quelques jours en effet, on a appris l’arrestation de six jeunes de Nazareth, Taybeh et Jérusalem-est qui sont accusés d’avoir créé une cellule d’al-Qaïda et d’avoir recueilli des renseignements dans l’objectif de commettre un attentat contre l’hélicoptère du président américaine George Bush, lors de sa visite en mai dernier. De même, deux jeunes de la ville bédouine de Rahat sont accusés d’avoir pris contact avec des membres d’al-Qaïda sur internet et de leur avoir fourni des renseignements.

Diplomatie

Visite de Barack Obama en Israël

La presse israélienne consacre une large place à la visite en Israël du candidat démocrate à la présidence américaine, Barack Obama. Selon un haut responsable israélien cité par le Haaretz, M. Obama s’entretiendra aujourd’hui avec le Premier ministre Ehud Olmert d’une série de sujets politiques tels que les négociations avec les Palestiniens, les pourparlers avec la Syrie et le dossier nucléaire iranien. Sur ce dernier sujet, M. Olmert devrait souligner la nécessité d’agir rapidement afin d’empêcher Téhéran d’obtenir l’arme nucléaire.

Hier, Barack Obama était en Jordanie où il a rencontré le roi Abdallah II. Le candidat a promis que s’il est élu président, il s’impliquera dès le premier jour avec force dans le processus de paix au Proche-Orient.

Intérieur

Livni s’engage à former un gouvernement d’union une fois élue à la tête de Kadima

La ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, s’est engagée hier, lors d’une réunion de militants du parti Kadima, à œuvrer à la formation d’un gouvernement d’union nationale si elle est élue à la tête de Kadima ou si elle devait accéder au poste du Premier ministre à la suite d’élections législatives.

Selon Mme Livni, un tel gouvernement pourrait inclure tous les partis sionistes, d’Israël Béteinou à droite jusqu’à Méretz à gauche avec, bien entendu, le Likoud et le parti travailliste. Pour elle, la formation d’un tel gouvernement est devenue nécessaire vu les défis extérieurs et les divergences intérieures auxquels doit faire face Israël.

Selon le journal, c’est la première fois que Tzipi Livni fait publiquement part de ses intentions une fois qu’elle sera élue présidente de Kadima. Ces trois derniers jours, elle a tenu plusieurs rassemblements politiques à travers le pays et, à cette occasion, a évoqué les raisons qui l’ont poussée à se lancer en politique, ses relations avec l’ancien premier ministre Ariel Sharon et son désir de devenir premier ministre./


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette