Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Jérusalem inaugure un nouveau pont, visible à des kilomètres

Jérusalem inaugure un nouveau pont, visible à des kilomètres

AP

jeudi 26 juin 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Certains y voient la voile d’un navire, d’autres un clou tordu : les habitants de Jérusalem vont devoir s’habituer au nouveau monument qui s’inscrit désormais avec force dans le paysage de la ville. Inauguré mercredi, ce pont de 73 millions de dollars (46,8 millions d’euros), a été conçu par l’architecte et ingénieur espagnol Santiago Calatrava.

L’ouvrage, qui passe par l’entrée ouest de la ville et portera à terme une nouvelle voie ferrée, est suspendu par 66 cables blancs attachés à une sorte de mat blanc de 118 mètres de haut, incurvé, qui surplombe les toits avoisinants et est visible à des kilomètres.

JPEG - 283.1 ko

C’est un bouleversement de taille dans une ville qui doit son architecture historique au roi Hérode ou à Soliman le magnifique, entre autres, et dont les constructions modernes sont surtout fonctionnelles. Le monument déjà controversé va devoir trouver sa place à côté des pierres millénaires du mur des Lamentations ou du dôme doré de la mosquée d’Al Aqsa.

Le pont ne déplaît pas à Benyamin Nakonechay, un juif ultra-orthodoxe de 27 ans, interrogé dans la rue, mais le jeune homme trouve qu’il n’est pas à sa place. « Je ne crois pas que Jérusalem ait besoin de quelque chose comme ça. Nous avons nos propres monuments ». D’autres plus positifs y voyaient un clou géant et tordu, une toile d’araignée ou même la « harpe de David ».

Son concepteur dit penser pour sa part à une harpe ou « une tente dans le désert ».

Mais pour l’architecte Ami Ran, professeur à l’université de Tel Aviv et qui publie le trimestriel « Architecture en Israël », c’est « un monstre » qui exprime « l’ego d’un architecte et pas la ville de Jérusalem elle-même ».

Pour Tom Segev, historien et sociologue qui réside à Jérusalem, le pont est « magnifique », mais son objectif est plus politique qu’esthétique : établir un symbole de l’Etat hébreu qui puisse rivaliser avec la mosquée d’Al Aqsa. « Quand on montrera une photo de Jérusalem, on verra le pont comme dans une photo de New York on voit l’Empire State Building ». Mais « je ne crois pas que cela marchera ».


Inauguration du nouveau pont de Jérusalem


par Yael Ancri| Arouts 7

Un nouveau pont des plus modernes et impressionnants s’élève maintenant à l’entrée de Jérusalem, une ville dont l’architecture est encore profondément marquée par les grandes constructions d’Hérode et Soliman le Magnifique et où il n’est permis de construire qu’avec la fameuse pierre de Jérusalem.

Le pont qui a coûté 246 millions de shekels a été conçu par le fameux architecte et artiste espagnol Santiago Calatrava, qui a conçu, entre autres, la Cité des Arts et des Sciences à Valence et la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV. Calatrava a construit plus de 40 ponts dans le monde entier, dont le pont de Petah Tikva ou le quatrième pont construit sur le Grand Canal à Venise.

Mercredi, lors de l’inauguration du nouveau pont de Jérusalem, Calatrava a affirmé que ce dernier était son préféré parmi tous ceux qu’il a conçus. Et d’ajouter : « J’ai toujours aimé Jérusalem, qui est une ville universelle pour tout le monde, mais maintenant que je la connais je l’aime encore plus ».

Le Guesher HaMeitarim, Pont des Cordes, porte ce nom étant donné qu’il est formé de 66 cordes reliées à une colonne de 118 mètres de long. Il est censé rappeler l’harpe du roi David.

Le pont doit servir au nouveau tramway de Jérusalem, qui quant à lui ne commencera à circuler qu’en 2010. Une voie pédestre parcoure également le pont, offrant aux visiteurs et aux navetteurs une magnifique vue panoramique sur la capitale d’Israël.

La grandiose inauguration du pont - qui a elle seule a coûté deux millions de shekels - a eu lieu mercredi soir, en présence du Premier ministre, Ehoud Olmert, du maire de Jérusalem, Ouri Loupolianski, et du ministre des Transports, Shaoul Mofaz. Des artistes connus, dont Doudou Fisher, ont chanté les louanges de Jérusalem. Le clou de la soirée était un remix de la chanson Hallélouya qui a remporté l’Eurovision en 1979, accompagnée d’un grand feu d’artifice.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette