Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Sharon renvisage une nouvelle coalition

Sharon renvisage une nouvelle coalition

Ben Kaspit - Ma’ariv

mardi 3 février 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Il a dit qu’il changera de chevaux au milieu du courant si cela est nécessaire, pour mettre en œuvre ses plans de dégagement unilatéral. « Ce sera difficile pour moi, mais c’est important pour l’existence de l’Etat », a-t-il dit.

Le Premier Ministre Ariel Sharon a dit aujourd’hui que si les partis de l’aile droite quittent le gouvernement, il en formera un autre.

« S’ils font l’erreur d’abandonner, je devrais former un autre gouvernement. Il y a un Etat à diriger ici et un Etat a besoin d’un gouvernement, »a dit Sharon au Ma’ariv en se référant au Parti National Religieux et deux partis de l’Union Nationale.

Sharon réagissait à la critique acerbe qu’on lui a lancé après l’annonce qu’il avait l’intention d’évacuer 17 implantations de la Bande de Gaza.

L’annonce de Sharon a réveillé hier des réactions pointues dans l’aile droite. « Sharon se métamorphose en homme de gauche, » a dit le député Shaul Yahalom (PNR).

Le député Zvi Hendel (Union Nationale) a accusé Sharon d’employer les implantations pour faire dévier l’attention de l’enquête de police dans les affaires du Premier ministre. « Plus profonde est l’enquête, plus grande sera l’évacuation », a-t-il dit.

Et le PNR et l’Union Nationale n’ont pas soutenu Sharon dans les deux questions de confiancedéposés à la Knesset hier.

« Notre choix n’est pas entre bon et très bon, mais entre mauvais et très mauvais, » a dit Sharon. « Je pense qu’à long terme que ce serait meilleur pour Israël pour ne pas avoir d’implantations Juives dans la Bande de Gaza. C’est pour notre propre bien. C’est ma responsabilité de s’occuper de l’avenir, réduire le nombre de victimes, réhabiliter l’économie, encourager l’immigration ».

Sharon a dit que l’évacuation serait difficile pour lui personnellement. « Ce sera triste pour moi et dur. C’est compliqué. Il y a déjà une deuxième génération d’habitants des implantations et ils ont des enfants. Il y a des milliers d’acres de serres, des usines et des écoles. Des milliers de résidants vivent là. Je les connais de près, mais je les regarderai droit dans les yeux », a-t-il dit.

Sharon a dit, « je sais que c’est important pour l’existence de l’Etat et pour l’existence nationale. La responsabilité est mienne et la mienne seule. Si j’étais un citoyen ordinaire, ou un membre de la Knesset, je pourrais me permettre de dire ce que j’aime, peu importe les dégâts que cela cause ».

Il a ajouté, « je dois essayer de créer les meilleures conditions pour cette petite nation. Personne ne se ressent plus fortement les questions nationales. Je dois regarder beaucoup d’années en avant, voir comment les choses peuvent se développer et m’assurer qu’Israël souffre du moins de dégâts possibles ».

Les sources proches de Sharon ont dit ce matin que le Premier ministre a l’intention de présenter son plan d’évacuation au Président des Etats-Unis George Bush à leur prochaine réunion dans un mois environ.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette