Revue de la presse israŽlienne du Congrs Juif EuropŽen

 

JŽrusalem,le26/2/07                                      NumŽro320

Les grands titres

1. 2007: Estimations pessimistes  des services derenseignements israŽliens

Yediot Aharonot: Les chefs des services de Renseignements ont exposŽ hieren Conseil des Ministres, leurs estimations pour l'annŽe 2007. Et cesestimations sont relativement pessimistes. Selon le chef des Renseignementsmilitaires, le gŽnŽral Amos Yadlin, l'environnement stratŽgique d'Isra‘l estmoins stable que par le passŽ. Les risques de dŽgradation augmentent. Le campdes radicaux dans le monde arabe(Iran, Syrie, Hizbollah) se renforce tandis queles pragmatiques faiblissent. Ce camp des radicaux considre qu'il a trouvŽ lafaille pour faire face ˆ Isra‘l: le terrorisme et la confrontation militaire.Les menaces auxquelles Isra‘l est confrontŽ sont diffŽrentes: menaces non conventionnelles(Iran)et menaces de missiles balistiques(Syrie). Selon le chef du Mossad Me•r Dagan,ses services ne prŽvoyaient pas de nouvelle confrontation durant 2007, ni avecla Syrie, ni avec le Hizbollah. Quant ˆ la tension entre sunnites et chiites quiexiste en Irak, elle risque de se dŽplacer dans d'autres rŽgions du ProcheOrient. Pour lesservices de renseignements militaires, Damas lance des appels du pied en vue denŽgocier avec Isra‘l mais n'est pas prte ˆ faire le moindre geste avant ledŽbut des pourparlers. Le Mossad estime que la Syrie Ïuvre afin de renforcerson potentiel dŽfensif. A propos de l'Iran, les deux services admettent queTŽhŽran a l'intention de poursuivre son programme nuclŽaire. Sur l'axepalestinien, le chef du Shin Beth, Youval Diskin estime que le Hamas et leFatah ont un intŽrt ˆ former leur gouvernement d'union mais mme la formationd'un tel gouvernement ne mettra pas fin au rapport de force entre les deuxmouvements. Selon lui, le Hamas n'a pas l'intention de modifier son idŽologieet de reconna”tre l'Žtat d'Isra‘l. Les renseignements militaires confirment quela confrontation Hamas-Fatah se poursuivra malgrŽ tout.

Enfin, les services de renseignements ont fait Žtat d'un phŽnomnenouveau et prŽoccupant: de plus en plus de truands israŽliens cooprent avecdes terroristes palestiniens et leurs fournissent des armes.

 

2. Formation d'un axe des pays arabes modŽrŽs

Maariv: L'Egypte, la Jordanie,l'Arabie SŽoudite et les  Emiratsarabes unis ont dŽcidŽ de former un axe des pays arabes modŽrŽs et sunnitesdont l'objectif principal sera de contrer l'axe qui irano-syro-russe et defreiner d'expansion du chiisme . L'autre prŽoccupation de l'axe sunnite:l'influence grandissante du Hamas et de son chef ˆ l'Žtranger Haled Mashal. D'autrespays musulmans, qui ne sont pas situŽs au Proche-Orient se sont joints ˆ cetaxe sunnite. Il s'agit en particulier de l'IndonŽsie, plus grand pays musulmanau monde qui redoute, lui aussi, la menace nuclŽaire iranienne. Ce forum a ŽtŽformŽ, il y a dŽjˆ plusieurs mois, ˆ l'initiative des quatre pays et il auraitpris le nom de "Quartet" arabe modŽrŽ. Les reprŽsentants de ce forumse rŽunissent, tous les quinze jours, pour coordonner ses dŽmarches. Ladernire rŽunion a eu lieu, mardi dernier, ˆ Aman(Jordanie) avec la prŽsenceexceptionnelle d'Abou Maazen et de Mohamed Dahlan. De son cotŽ, Isra‘lentretient des relations diplomatiques et sŽcuritaires avec une partie des paysde cet axe, comme la Jordanie et l'Egypte. Ces pays redoutent d'abord la menacenuclŽaire iranienne mais ils sont Žgalement prŽoccupŽs par le manque d'intŽrtque l'Occident pourrait manifester pour un rglement rapide du conflitisraŽlo-arabe. Ces pays, y compris l'Arabie SŽoudite se dŽclarent aujourd'huidŽus par l'accord de La Mecque qui Žtait ˆ l'origine destinŽ ˆ Žcarter leHamas de l'axe chiite. D'ailleurs, les Saoudiens ont cessŽ de parler de"l'accord de La Mecque" afin de ne pas associer la ville saintemusulmane ˆ un Žchec. Les rŽgimes arabes modŽrŽs se disent inquiets par lel'influence du Hamas. Le roi Abdallah de Jordanie a dŽclarŽ avant-hier dans unentretien sur la seconde cha”ne de tŽlŽvision israŽlienne que le gouvernementd'union palestinien devait respecter les trois conditions posŽes par lacommunautŽ internationale. Ce qui a provoquŽ la colre des dirigeants duHamas. 

 

3. Possible Žlargissement de l'aide Žconomique europŽenne auxPalestiniens

Haaretz: L'union EuropŽenne se prŽpare ˆ reprendre son aide Žconomique ˆl'AutoritŽ Palestinienne mais uniquement lorsque le futur gouvernementpalestinien sera reconnu par la CommunautŽ internationale. L'UE envisage alorsd'Žlargir l'aide humanitaire qu'elle fournit ˆ l'AP et de financer lerenforcement de certaines de ses  structures Žtatiques comme la justice etla police. La structure mise en place pour contourner le gouvernement Hamassera Žlargie et pourra travailler avec le futur gouvernement palestinien. EnIsra‘l, on estime que si le gouvernement Hamas-Fatah voit le jour, unepolŽmique se dŽclenchera en Europe quant ˆ la manire de coopŽrer avec lui. Despays comme la Grande Bretagne et l'Allemagne suivront la position amŽricainequi est opposŽe ˆ des contacts avec un tel gouvernement tandis que des paystels que l'Italie, l'Espagne et dans une moindre mesure, la France appellerontˆ un changement d'approche et ˆ des contacts, mme restreints, avec cegouvernement.

 

4. Attentat meurtrier prs de HŽvron

Tous les quotidiensUn IsraŽlien de 40 ans a ŽtŽ poignardŽ ˆ mort,hier, dans un village au nord de HŽvron. Cet IsraŽlien rŽsident de la localitŽde Bat Ayin, mariŽ et pre de trois enfants, avait disparu en matinŽe mais soncorps n'a ŽtŽ retrouvŽ qu'en soirŽe. De source palestinienne, on estime qu'ils'agit d'un attentat terroriste: les terroristes auraient attirŽ l'IsraŽliendans une embuscade, l'aurait conduit ˆ quitter son vŽhicule et l'aurait abattude sang-froid.

 

5. Mouvements syndicaux en Isra‘l

 Tous les quotidiens: La Histadrout s'apprte ˆ dŽclencher dans les prochainsjours, une grve gŽnŽrale ou quasi-gŽnŽrale pour protester contre lenon-paiement des salaires de nombreux fonctionnaires des pouvoirs locaux et desconseils religieux. Seul un homme peut encore empcher une telle grve: lePremier Ministre Ehud Olmert. Le patron de la centrale syndicale, Offer Eini aenvoyŽ une lettre demandant au Premier Ministre de donner l'ordre au TrŽsor derŽgler les salaires impayŽs. Mais ˆ la PrŽsidence du Conseil on s'est contentŽd'une rŽponse laconique selon laquelle , c'est le ministre des Finances quis'occupe de ce dossier. La Histadrout pourrait envisager une grve partiellemais douloureuse qui, par exemple, toucherait en particulier l'aŽroportinternational et les ports maritimes. En attendant, les enseignants des lycŽesde JŽrusalem et de Tel Aviv font grve.

 

 

D'autres titres en bref

Tous les quotidiens: Le gouvernement a entŽrinŽ la nomination d'EsterinaTartman au poste de ministre du Tourisme en remplacement d'Itzhak Hertzog .Esterina Tarman est dŽputŽ du parti Israel Betenou.

 

 Haaretz-Yediot Aharonot: Le nouveau ministre de la Justice, leProfesseur Daniel Friedman a l'intention de rŽduire les prŽrogatives de la CourSuprme. Il a l'intention de dŽposer un projet de loi interdisant ˆ la Cour decasser des  lois votŽes par la Knesset. Cependant, le Professeur Friedmans'oppose ˆ la crŽation d'un tribunal constitutionnel  ˆ l'extŽrieur de laCour Suprme. Selon la proposition du Professeur Friedman, la Cour ne pourraplus automatiquement annuler une loi de la Knesset. Par contre, la Cour pourrarecommander une annulation mais la loi sera alors redŽposŽe devant le Parlementpour y tre rŽŽtudiŽe ou amendŽe.

 

Yediot Aharonot: Des graffitis antisŽmites ont ŽtŽ badigeonnŽs durant leweek-end dans un jardin d'enfants juifs du mouvement "HabadLoubavitch" ˆ Berlin. Sur les murs de cette crche, on pouvait lire:"Juifs dehors" ou encore "Heil Hitler". C'est la policeallemande qui procde ˆ des rondes d'inspection rŽgulire autour desinstitutions juives allemandes, qui a repŽrŽ les graffitis, hier vers une heurede l'aprs-midi. Les rabbins de Habad Žtaient alors rŽunis dans une synagogue,pour une cŽrŽmonie d'intronisation d'un seffer torah offert par le filsd'Arcady Ga•damek. Les autoritŽs allemandes ont exprimŽ leur stupeur face ˆ cetacte antisŽmite.