Revue de lapresse israŽlienne du Congrs Juif EuropŽen

JŽrusalem, le 13/10/06                                                                                                      NumŽro 230

 

  

 

 

Les grands titres

   1. Tension ˆ Gaza etSderot

  

  Tous les quotidiens: Tzahal a menŽ hier une vasteopŽration dans la bande de Gaza afin de frapper des terroristes du Hamas et derepŽrer des tunnels. Les forces israŽliennes se sont heurtŽes ˆ une viveopposition des Palestiniens qui ont tirŽ des missiles anti-tanks. Au cours deces affrontements, 6 Palestiniens ont ŽtŽ tuŽs. Par la suite, Tzahal a ŽliminŽun responsable du Hamas. Une enfant palestinienne qui se trouvait prs de lui aŽgalement ŽtŽ tuŽe. Au total, 8 Palestiniens ont ŽtŽ tuŽs hier. Et aprs avoirmenacŽ Isra‘l de riposte, le Hamas a tenu parole et a tirŽ, en dŽbut de soirŽe,une salve de missile kassem en direction de SdŽrot. L'un de ces missiles atouchŽ un transformateur Žlectrique plongeant la quasi-totalitŽ de la ville dans la pŽnombre et semant unvent de panique au sein de la population. Le Yediot Aharonot nous montre unephoto d'une famille de SdŽrot s'Žclairant, hier soir ˆ la bougie.

Haaretz : Selon des responsables de Tzahal ,cette opŽration dans la bande de Gaza est destinŽe ˆ empcher le Hamas decontinuer ˆ s'armer.

Yediot Aharonot: Des officiers ducommandement des forces israŽliennes stationnŽes ˆ l'entrŽe de Gaza affirmentqu'une confrontation massive avec les Palestiniens est inŽvitable : "Sinous n'agissons pas maintenant, nous serons confrontŽs, plus tard, ˆ desmenaces insoutenables".

Yediot Aharonot: HaledMashal,dans une interview au journal arabe El Hiyat, affirme qu'il n'a pasdonnŽ l'ordre de kidnapper Guilad Shalit mais qu'il est fier de cetteopŽration: "C'est notre premire opŽration militaire contrel'occupant" a dit Mashal qui a affirmŽ qu'il ne savait pas o se trouvaitShalit mais qui a accusŽ Isra‘l d'tre responsable de son maintien en dŽtention
Haaretz: Mashal: "Je reconnais que de facto, 'Isra‘l existemais j'estime que ce pays n'a pas le droit d'exister". 

 

 2. Les tractations Olmert-Liberman se compliquent

Maariv: Amir Peretzdemande ˆ l'armŽe de mettre en application le plan de dŽmantlement desimplantations sauvages de Samarie. Cette dŽmarche, prŽcisŽment maintenant, aprovoquŽ  la colre  d'Ehud Olmert et de son nouveaupartenaire Avigdor Liberman. Les commentateurs estiment qu'il s'agit lˆ pourPeretz d'une occasion d'exprimer son leadership vis-ˆ-vis de ses camaradestravaillistes, tout en tentant de torpiller l'entrŽe de Liberman, farouchementopposŽ au dŽmantlement, dans le gouvernement.

Maariv: Dimanche,Peretz demandera ˆ ses dŽputŽs travaillistes de cesser de se rebeller contreson leadership. Selon des responsables de Kadima ,"si Peretz devaitdŽcider de quitter le gouvernement, il se rendra compte que tous les ministrestravaillistes ne le suivront pas".

 

D'autres titresen bref:

Tous les quotidiens:"Isra‘l n'attaquera aucune centrale nuclŽaire iranienne et se contenterade soutenir les AmŽricains et la communautŽ internationale dans leur exigencede sanctions envers TŽhŽran". C'est la dŽcision stratŽgique prise hier parle Premier Ministre et par les chefs de Tzahal et des services deRenseignements israŽliens ˆ l'issue d'une consultation particulirementimportante convoquŽe par Olmert aprs l'annonce de l'essai nuclŽaire nord–corŽen.

Tous les quotidiens :2500 personnes ont manifestŽ, hier, devant la RŽsidence d'Ehud Olmert aJŽrusalem en faveur de la nomination d'une commission d'enqute d'Etat sur laguerre du Liban. Parmi Elles, le maire de SdŽrot Elie Moyal qui a appris, alorsqu'il s'apprtait ˆ prendre la parole, que sa ville avait ŽtŽ bombardŽe par leHamas.

 

Yediot Aharonot: C'estdimanche que la commission nommŽe par le ministre de la DŽfense pour Žtudier lecomportement de Tzahal durant la guerre rendra ses premires conclusions . Dansce contexte, plusieurs gŽnŽraux de l'Žtat-major accusent leur chef Dan Haloutzd'avoir tenter de rejeter la responsabilitŽ de ce qui s'est produit sur lesŽchelons militaires infŽrieurs et en particulier sur les commandants de corpsd'armŽe qui ont combattu au Liban.

Yediot Aharonot : Auministre de la justice, on estime que le mandat du PrŽsident Katzav touche ˆsa fin et que face aux preuves recueillies par la police, le PrŽsident seracontraint de dŽmissionner d'ici un mois et ce, mme si, finalement, le ParquetdŽcide de ne pas l'inculper.

Yediot Aharonot:CŽlŽbrations de Simhat Torah, ce soir en Isra‘l. La pluie devrait tomber sur lepays,  demain soir, quelques heuresˆ peine aprs la rŽcitation de la prire traditionnelle pour la pluie demainmatin dans les synagogues.

 

Les supplŽmentshebdomadaires

 

Maariv(Ždito): Ens'inspirant de l'affaire Redeker, le professeur Amnon Rubinstein, prŽsident du Centre multi-disciplinaired'Hertzliya constate que l'Eglise catholique est aujourd'hui plus que jamaisinquite de la  situationdramatique des communautŽs chrŽtiennes en terre d'Islam. Le professeur  Rubinstein cite Yvan Rufiol qui, dansle Figaro, a parlŽ de purification "religieuse" contre les chrŽtiensen Iran, Irak, Syrie, Egypte et dans les territoires palestiniens. Rubinsteincite le cardinal Turan, ancien chef de la diplomatie du Vatican qui a dŽclarŽque les chrŽtiens Žtaient devenus des citoyens de seconde zone suite ˆ uneinterprŽtation de plus en plus radicale de l'Islam".Enfin le professeurRubinstein prŽcise que cette situation n'entame en rien la positionfarouchement anti-israŽlienne de chrŽtiens arabes en terre d'Islam.

 

Maariv: AmitCohen(Ždito): Aprs les dŽclarations contradictoires d'Assad: "É BasharAssad dispose de commandos extrmement bien entra”nŽs qui , en cas de conflit,devront se dŽployer sur le plateau du Golan. Il dŽtient Žgalement des missilesanti-tanks ultra-sophistiquŽs, des Scuds ˆ ogive chimique et des tanks demodles relativement anciens mais modernisŽs. Selon un ancien officiersupŽrieur des renseignements militaires: "Celui qui mŽprise la menacesyrienne fait montre d'une arrogance totalement irresponsable".

 

Yediot Aharonot(analysepolitique): Simah Kadmon: "Si et si et siÉC'est ce que se demande EhudOlmert depuis quelques jours: est-ce que Liberman rejoindra la coalition oubien posera-t-il des exigences impossibles? Est-ce qu'Amir Peretz accepterad'avaler cette couleuvre et restera au sein d'une mme coalition avec Liberman?Est-ce que le Juda•sme de la Torah acceptera de faire quelques concessions pourentrer, Žgalement, dans la coalition? Est-ce que la Haute Cour de Justicecontraindra Olmert ˆ accepter la formation d'une Commission d'enqute d'Etat?Et enfin, est-ce qu'il parviendra ˆ survivre ˆ la session d'hiver de la Knessetqui s'ouvre lundi? Face ˆ toutes ses interrogations, Olmert comprend que leproblme vŽritable n'est pas le rŽgime politique qu'il veut modifier(avecLiberman): le vŽritable problme, c'est l'absence de leadership"!

 

Yediot Aharonot(sondage):71% des IsraŽliens estiment qu'il faut dŽplacer Amir Peretz du ministre de laDŽfense.

30% estiment que Liberman doittre ministre de la SŽcuritŽ intŽrieure. 35% sont favorables ˆ un rŽgimeprŽsidentiel, 34% estiment qu'il faut renforcer les prŽrogatives du PremierMinistre et 25% sont favorables au maintien du rŽgime actuel.

45% des IsraŽliens se disentfavorables ˆ des Žlections anticipŽes, contre 29% qui se contenteraient d'unchangement de coalition et 22% qui sont prts ˆ poursuivre sans changement.

29% des IsraŽliens veulentNetanyaou au poste de Premier Ministre, 18% sont favorables ˆ Olmert, 17% ˆLiberman, 7% ˆ Amir Peretz et 28% qui estiment qu'aucun d'eux n'est apte ˆremplir cette fonction!

64% des IsraŽliens sontopposŽs ˆ des nŽgociations avec la Syrie sur un retrait israŽlien du Golan enŽchange d'une paix avec Damas.

 

Yediot Aharonot: Premireinterview du nouveau aum™nier gŽnŽral de Tzahal, le gŽnŽral et rabbin AviRonsky dans lequel il exprime ses apprŽhensions face aux tendances actuelles ausein de la sociŽtŽ la•que en Isra‘l: "ÉLa sociŽtŽ la•que est en crise devaleurs: pour  beaucoupd'IsraŽliens, l'essentiel est de savoir qui est le plus riche. Certainsaffirment avec fiertŽ que leurs enfants rŽussissent aux Etats-Unis!  Les IsraŽliens s'Žloignent de leurtradition, des valeurs du juda•sme et c'est un problme. Sommes-nous venus ici pour tre une copie de lasociŽtŽ amŽricaine?ÉLorsque nos ennemis affirment qu'ils veulent nous dŽtruire,ils pensent vraiment ce qu'ils disent. Le problme est que nous vivons dansl'illusion que la paix est proche. Mais c'est faux. Il n'y a pas de paix ˆl'horizon. Nous vivons sous une menace permanente et nous refusons de lecomprendreÉ Il faut donc inculquer nos valeurs, notre tradition ˆ nos soldats.Certains d'entre eux n'ont jamais vu de livre de prires de leur vie. Un soldatdoit comprendre pourquoi il est lˆ et pourquoi il combat."

 

Haaretz(commentaire):Yossi Werther rappelle que 116 ont manquŽ, le 28 mars dernier, ˆ AvigdorLiberman pour obtenir un 12me mandat et pour devenir ainsi le chefde l'opposition ˆ la place de Byniamine Netanyaou, ce qui lui aurait accordŽ unstatut privilŽgiŽ et relŽguŽ Netanyaou au rang de dŽputŽ sans importance.Werther rappelle qu'il y a un mois ˆ peine, Liberman avait affirmŽ ˆ sesproches que le gouvernement Olmert Žtait "foutu" et que jamais il nele rejoindrait. Pourquoi a-t-il donc changŽ d'approche? Difficile de comprendreles dŽmarches de Liberman mais il est possible que ce changement soit du auxsondages qui prŽdisaient un net renforcement du Likoud. Car Olmert et Libermanont au moins un intŽrt commun: celui de neutraliser NetanyaouÉOr Netanyaouserait le grand perdant d'une alliance entre Liberman et Olmert car il feraitses chances de former une coalition alternative de Droite s'effondrer. Parcontre Daliah Itzik , elle, Ïuvre avec Žnergie en faveur de l'entrŽe deNetanyaou dans le gouvernement.