Revue de lapresse israŽlienne du Congrs Juif EuropŽen

JŽrusalem, le 9/10/06                                                                                                      NumŽro 226

 

 

 

  Le grand titre:

 Tous les quotidiens:Depuis deux jours, les journaux consacrent leurs manchettes au rapprochemententre le Premier Ministre Ehud Olmert et le leader du parti de droite Isra‘lBetenou, Avigdor Liberman. Les journaux de dimanche rendaient compte de larencontre entre les deux hommes, vendredi, et insistaient sur le prŽtextefourni pour une telle rencontre: la reforme du regime politique en Isra‘l, etle dŽsir commun d'Olmert et de Liberman d'instaurer un rŽgime prŽsidentiel. Lescommentateurs israŽliens expliquaient dans les journaux d'hier que cetterencontre est le reflet de la dŽtresse politique du Premier Ministre, qui ˆl'approche de la rentrŽe parlementaire se rend compte que sa coalition est plusfragile que jamais et que les Travaillistes, plongŽs dans des conflitsinternes, risquent de ne pas se soumettre ˆ la discipline parlementaire, enparticulier lors du vote sur le Budget de l'Etat. Par contre, Liberman disposede 11 dŽputŽs disciplinŽs qui stabiliseront la coalition".

Yediot Aharonot(dimanche):NahumBarnŽa Žcrit: "L'actuel gouvernement ressemble ˆ un vŽhicule qui a perdusa route :Liberman propose de lui changer le carburateur, Olmert suggre defaire une vidange . Mais ce n'est pas comme cela qu'il ira bien loin".

Maariv(dimanche):Nadav Eyal Žcrit: Le Premier Ministre n'a plus rien ˆ perdre: dans l'Žtatactuel des choses, tout dŽveloppement donnant ˆ penser que la coalition vas'Žlargir sert les intŽrts de Kadima. Le changement de rŽgime politique n'aŽtŽ qu'un prŽtexte pour tenir cette rencontre entre Olmert et Liberman. Car ilest peu probable qu'il y ait une majoritŽ parlementaire en faveur d'un telledŽmarche et il est encore moins probable que les IsraŽliens acceptent deconfier leur sort ˆ un PrŽsident Žlu".

 Maariv:"LeParti travailliste cde: il n'exclut pas l'entrŽe de Liberman dans legouvernement. L'un des leaders travaillistes dŽclare: "Peretz comprendqu'il n'est pas en position de force pour provoquer une crise politique au seinde la Coalition". Dans le cadre d'une entrŽe d'Isra‘l Betenou dans lacoalition, Liberman pourrait exiger un super-portefeuille ministŽriel(chargŽdes dossiers stratŽgiques) ainsi que le poste de vice-Premier Ministre.  

Yediot Aharonot: Plusieurs dirigeantstravaillistes s'Žlvent contre des concessions que pourrait faire Peretz:"Il est prt ˆ tout avaler pour rester au gouvernement " affirmentces proches .

Haaretz: Des proches de Peretz affirment:"Il n'y a rien de concret derrire les contacts Olmert-Liberman. ShimonPeres: "Il n'y a que peu de chances pour que Liberman entre dans le gouvernementcar cela provoquerait le dŽpart des travaillistes.Yossi Beilin: L'entrŽe deLiberman dans la coalition serait un danger pour la sŽcuritŽ d'Isra‘l.

Haaretz: Dans un entretien au journal,Liberman dŽclare: "Si nous devions dŽcider d'entrer dans la coalition, lesnŽgociations ne dureraient pas plus de deux heures. Liberman qui avait posŽcomme condition ˆ son entrŽe dans le gouvernement, la nomination d'unecommission d'enqute d'Etat, affirme: "Quoi qu'il advienne, cettecommission verra le jour". Dans cet entretien, Liberman justifie sadŽmarche en  affirmant qu'ilsouhaite sauver le pays et non la carrire politique d'Olmert et par ailleurs,il dŽment tre prŽoccupŽ par une possible entrŽe en politique d'Arcady Ga•damekqui est tout aussi populaire que lui dans la communautŽ russophone.

 

Maariv:  Au Likoud, on ne  voit pas d'un trs bon Ïil lerapprochement entre Liberman et Olmert. Et pour cause: tout Žlargissement de lacoalition, Žloigne le Likoud d'un retour au pouvoir. Hier soir, plusieurs responsablesdu Likoud ont suggŽrer d'exercer des pressions sur Liberman afin qu'il nerejoigne pas "le navire d'Olmert alors que celui-ci est en train de couler".Certains leaders font remarquer qu'il n'y a pas de contact actuellement entreNetanyaou et Liberman,

 Haaretz:  Netanyaou a dŽclarŽ hier que le Likoudse renforait de jour en jour: "Notre voie est la bonne" a-t-ilaffirmŽ aux militants du Parti.

Yediot Aharonot : Ausein du parti Shass on menace de quitter la coalition si l'arrivŽe d'Isra‘lBetenou devait s'accompagner du vote d'une loi sur l'instauration du  mariage civil pour des IsraŽliens quine peuvent s'unir religieusement. Maariv : Certains dŽputŽs de Kadimatentent , actuellement de persuader Tzipi Livni de se prŽsenter ˆ la prŽsidencedu parti contre Ehud Olmert. Les derniers sondages ont prouvŽ que si LivniprŽsidait Kadima, le parti centriste pourrait conserver sa force Žlectorale(29dŽputŽs), ce qui n'est pas le cas avec Olmert.

Haaretz: Un rŽgimeprŽsidentiel en Isra‘l? Le mouvement pour la rŽforme du rŽgime politique quicompte des figures telles que les professeurs Rubinstein, Reichman, Barabash etmme l'ancien entraineur du Maccabi Tel Aviv Pini Ghershon pr™ne une tellesolution.  Par contre, l'InstitutisraŽlien pour la DŽmocratie s'y oppose farouchement. 

Selon une enqute du journal,les ministres israŽliens changent de fonction en moyenne tous les 16 mois, cequi confirme l'instabilitŽ du rŽgime.

 

 

  2. RŽvŽlations du Washington Post sur le dŽclenchement de la guerre

Yediot Aharonot : Lejournal reprend sur une pleine page, de larges extraits de l'enqute minutieuserŽalisŽe par le Washington Post sur les premires heures de la guerre du Liban,cotŽ libanais. Cette enqute confirme que Hassan Nassarala avait mŽsestimŽl'ampleur de la riposte israŽlienne ˆ l'enlvement des deux soldats EhudGoldwasser et Eldad Reguev, le 12 juillet. En effet, peu aprs l'annonce del'enlvement des deux soldats, le Premier Ministre libanais Fouad Siniora atŽlŽphonŽ a Hussein Halil, le proche conseiller de Nassarala:"Qu'avez-vous fait lˆ" lui a-t-il lancŽ visiblement en colre."Ne vous en faites pas la situation se calmera dans un ou deuxjours", lui rŽpond le conseiller de Nassarala. Les journalistes du Postaffirment que Signiora ne s'est pourtant pas calmŽ et a rappelŽ la riposteisraŽlienne contre la bande de Gaza, quelques jours auparavant suite ˆ lacapture de Guilad Shalit. Ce ˆ quoi Halil lui aurait rŽpondu: "Mais leLiban n'est pas Gaza". Le Washinton Post relate une rencontre, fin juin,entre Nassarala et des dŽputŽs libanais qui lui ont reprochŽ son arrogance etses propos selon lesquels il serait capable de faire face aux IsraŽliens. Ce ˆquoi Nassarala aurait rŽpondu qu'Isra‘l ne se risquera pas ˆ une riposte quiaurait pour consŽquence des tirs de katiouchas sur ses zones urbaines.

Yediot Aharonot: Selon les services de renseignements allemands, leHizbollah disposerait de missiles d'une portŽe de 1000 km.

 Yediot Aharonot : Selon unsondage rŽalisŽ au Liban, 49% des Libanais estiment que le Hizbollah a essuyŽune cuisante dŽfaite dans sa confrontation avec Isra‘l, l'ŽtŽ dernier et cesLibanais jugent la guerre totalement illŽgitime. Preuve de l'impopularitŽgrandissante du Hizbollah au Liban, certains leaders tels que Nabib Beeri, prŽsidentdu Parlement libanais, traditionnellement pro-Hizbollah se dŽmarque de plus enplus du mouvement chiite et de ses leaders.

  

3. Sondage Žloquent

 Haaretz:Seuls 19%des IsraŽliens croient aux appels ˆ la nŽgociation d'Assad. 77,5% desIsraŽliens estiment qu'il n'y a qu'une faible probabilitŽ pour qu'un accord depaix soit conclu prochainement entre Isra‘l et la Syrie.  64% pensent qu'il n'y aura pas de paixavec les Palestiniens. 56% n'envisagent pas de paix avec le Liban.

 61% des IsraŽliens considrent la paix avec les Palestinienscomme indispensable contre 48% qui en pensent de mme pour la Syrie.

88,5% despersonnes interrogŽes affirment qu'elles prŽfrent tre IsraŽliens plut™t quecitoyen d'un autre pays au monde. Elles n'Žtaient que 79,4% en 2003.

 

 

D'autres titresen bref: 

 

YediotAharonot(dimanche) :  "Olmertet Abou Maazen se rencontreront aprs Souccot".C'est ce que l'on indique ˆla PrŽsidence du Conseil suite ˆ une rencontre entre les conseillers des deuxleaders.

 Yediot Aharonot(dimanche): "Ilest possible de libŽrer Guilad Shalit d'ici la fin du mois( d'octobre) ˆcondition qu'Isra‘l  libre ˆl'occasion du Ramadan 300 dŽtenus". C'est ce qu'affirme le conseiller duPremier Ministre Aniyeh. A JŽrusalem, on rŽpond: "Si cela pouvait trevrai"!

Maariv(dimanche):L'Europe consolide ses relations avec la Syrie: en dŽpit de certains bruits debottes en provenance de Damas, la commission des Affaires Etrangres duParlement europŽen ˆ votŽ , vendredi ˆ Bruxelles en faveur d'un renforcement deses relations avec la Syrie et ce en perspective de la signature d'un accord decoopŽration Žconomique,social et culturel avec Damas. Les dŽputŽs europŽens ontaffirmŽ que cet accord pourrait servir de catalyseur ˆ des rŽformes  politiques, Žconomiques et sociales, enSyrie mais ils ont prŽcisŽ que le respect des droits de l'Homme et de ladŽmocratie Žtait une condition sine qua none ˆ la mise en application d'un telaccord.

 

  Yediot Aharonot: Selon un rapport du ministredes Affaires Etrangres, il y aurait coordination entre le Hamas-ŽtrangerdirigŽ par Haled Mashal et le rŽgime syrien qui abrite son Quartier GŽnŽral ˆDamas. C'est Haled Mashal qui tient au courant les dirigeants syriens desdŽmarches qui entend accomplir et qui reoit des directives sur la manired'agir.

 

 Tous les quotidiens: C'estaujourd'hui que les enquteurs de la police remettront les conclusions de leurenqute dans l'affaire Katzav au conseiller juridique du gouvernement et auProcureur de l'Etat.

Maariv: LePrŽsident a l'intention d'assister ˆ la sŽance inaugurale de la Knesset, lasemaine prochaine. Aujourd'hui, le PrŽsident recevra, comme le veut latradition les IsraŽliens qui viendront lui rendre visite dans sa souccaprŽsidentielle: "Je suis sur que les IsraŽliens ne s'est pas laissŽentra”nŽ dans le lynchage mŽdiatique dont je suis victime" a dŽclarŽ leprŽsident au Maariv

 

 Haaretz:  Le tribunal fŽdŽral de New York a donnŽson feu vert ˆ un groupe  decitoyens amŽricains victimes d'actes terroristes commis par le Hamas en Isra‘l,entre 2001 et 2003, afin qu'il porte plainte contre le "CrŽditLyonnais". Motif: le CrŽdit Lyonnais aurait fourni des services bancairesˆ une association caritative liŽe au Hamas en sachant pertinemment que lesfonds de cette association servaient ˆ financer des attentats terroristes. Lesavocats du CrŽdit Lyonnais ont demandŽ le rejet de cette plainte. Ils affirmentque la banque ne pouvait savoir que ces fonds servaient au financement duterrorisme.