Revue de la presse israŽlienne duCongrs Juif EuropŽen

 

JŽrusalem, le8/3/07                                                                                                      NumŽro 328

 

 

 

 

 

Les grands titres

 

1. Extraits exclusifs du tŽmoignage d'Olmert devantla commission Vinograd

 Haaretz (manchette):Le grand quotidien israŽlien publie, ce matin, en exclusivitŽ  desextraits du tŽmoignage du Premier Ministre devant la commission, il y aplusieurs semaines, le 1er fŽvrier. Selon le Haaretz, EhudOlmert aurait affirmŽ  ˆ la commission que son gouvernement avait prŽvu laguerre plusieurs mois ˆ l'avance: "Nous n'avons pas rŽagi prŽcipitamment.Plusieurs mois avant la guerre, nous avions dŽcidŽ de riposter ˆ toutenlvement" a dit le Premier Ministre. Selon lui, ds le mois de mars,donc avant les Žlections lŽgislatives, son gouvernement avait dŽcidŽ que touteriposte militaire ˆ une agression du Hizbollah inclurait des raids aŽriensainsi que des opŽrations terrestres. A l'Žpoque, le ministre de la DŽfenseŽtait Shaoul Mofaz. Olmert a affirmŽ qu'il avait tenu plus de consultations surla menace libanaise que tous ses prŽdŽcesseurs. La premire de cesconsultations a eu lieu le 8 janvier 2006, quatre jours aprs qu'il aitremplacŽ Ariel Sharon.

Ehud Olmert a estimŽ qu'Ariel Sharon aurait rŽagicomme lui, dans une telle situation, puisqu'il avait prŽparŽ  une liste decibles ˆ frapper au Liban en rŽaction ˆ toute  agression du Hizbollah.Enfin, ˆ propos des compŽtences d'Amir Peretz en tant que ministre de laDŽfense, Olmert a rŽpondu aux membres de la commission qu'il n'a fait queconfier le portefeuille au parti travailliste et c'est le parti qui a dŽsignŽPeretz ˆ ce poste.

Haaretz: Le correspondant politique dujournal Alouf Ben commente ces rŽvŽlations. Il explique qu'elles prouvent,avant tout, qu'Olmert endossait l'entire responsabilitŽ du dŽclenchement de laguerre le 12 juillet, et ne rejetait pas cette responsabilitŽ sur cesprŽdŽcesseurs ou encore sur son ministre de la DŽfense Amir Peretz. PourOlmert, Peretz n'Žtait pas un facteur dŽterminantÉce quiconfirme que sa nomination a ŽtŽ une erreur. Alouf Ben dŽduit,Žgalement de ce tŽmoignage qu'Olmert s'est trompŽ en accusant, ds le premier jour de laguerre, le gouvernement de Fouad Siniora(pro-amŽricain) d'tre responsable dece qui se passait sur son territoire.

 

2. Les 100 millions de dollars remis  remispar Isral ˆ l'AP ont disparu!

Maariv: Il y aquelques semaines, Isra‘l a transfŽrŽ 100 millions de dollars ˆ Abou Maazen ˆdes fins humanitaires et avec la garantie formelle, de la part du grandargentier palestinien Salam Fayed, que cet argent ne servirait pas au Hamasmais serait versŽ ˆ la population palestinienne. Or, l'enqute effectuŽe,depuis, par les autoritŽs israŽliennes a prouvŽ que les dirigeants palestiniensn'avaient pas utilisŽ cet argent pour venir en aide ˆ leur population. Quelquesjours aprs qu'il ait ŽtŽ transfŽrŽ par Isra‘l dans un compte en banque convenuˆ l'avance, cet argent a disparu! Par la suite, il s'est avŽrŽ qu'il a servi aupayement des salariŽs palestiniens et au remboursement de dettes dugouvernement Hamas, ce qui a affectŽ le blocus Žconomique imposŽ par lacommunautŽ internationale. Suite ˆ cette manÏuvre, Isra‘l a dŽcidŽ de ne plusverser de fonds ˆ Abou Maazen, et Ehud Olmert ˆ l'intention de l'expliquer trsclairement au ra•s palestinien  dimanche prochain lors de leur rencontre ˆJŽrusalem.   

 

3. SantŽ: La Klebsiella risque de causer de trsgraves dŽg‰ts

Tous les quotidienscontinuent d'informer leurs lecteurs sur la menace reprŽsentŽe par  lemicrobe de la Klebsiella qui frappe plusieurs h™pitaux du pays et qui auraitdŽjˆ provoquŽ la mort de plusieurs dizaines de patients.

Yediot Aharonot(manchette):Les h™pitaux israŽliens ne sont pas ŽquipŽs pour faire face ˆ ce genre demicrobe qui est rŽsistant ˆ tous les traitements antibiotiques. Le Yediot explique,en premire page, que les directives du ministre de la SantŽ destinŽesjustement ˆ empcher la propagation de cette ŽpidŽmie ne sont pas appliquŽesfaute de moyens suffisants. Plusieurs experts mettent en garde: "Si desmesures urgentes ne sont pas prises, de nombreux autres malades risquent de lepayer de leur vie". Le Yediot publieŽgalement, en premire page, le tŽmoignage trs dur et Žmouvant, d'un malade de80 ans  qui a contractŽ ce microbe, alors qu'il Žtait dŽjˆ souffrant et entraitement ˆ l'h™pital.  Les journaux rappellent que ce microbe ne frappeque les personnes dont le systme immunitaire est dŽjˆ affaibli.

 

4. Olmert est l'homme politique israŽlien le moinscrŽdible!

Yediot Aharonot: Selon unsondage, 54% des IsraŽliens donnent raison au contr™leur de l'Žtat dans lapolŽmique qui l'a opposŽ cette semaine au Premier Ministre Olmert autour durapport sur les carences dans le traitement des civils israŽliens durant la guerre.Selon ce sondage , Ehud Olmert est aujourd'hui l'homme politique israŽlien lemoins crŽdible pour l'opinion publique israŽlienne. A la question: qui est lapersonnalitŽ israŽlienne la plus crŽdible, les personnes interrogŽes ontrŽpondu:Tzipi Livni(22%),Amy Ayalon(18%),Avigdor Liberman(11%), ByniamineNetanyaou(10%), Shaoul Mofaz(7%), Amir Peretz(6%), Sylvain Shalom(4%), et endernire positionÉ Ehud Olmert avec seulement 2%!

 

5. Netanyaou veut former une coalition alternative

Tous les  quotidiens: ByniamineNetanyaou a rŽvŽlŽ hier que plusieurs dŽputŽs de Kadima, issus du Likoud nŽgociaient actuellement avec lui leur retour au sein de leur formationd'origine. Parmi les ministres et dŽputŽs qui pourraient, selon les proches deNetanyaou revenir au Likoud, on trouve: le ministres Shaoul Mofaz, Me•r Shitritet Yaacov Edery; et les dŽputŽs Rouhama Avraham, Ronit Tiroch,Marina Slobodkinet Eli Afflalou. Selon Byniamine Netanayou, le peuple n'a plus confiance enEhud Olmert et en son gouvernement et c'est pourquoi, il veut des Žlections:"Mais comme il n'y a pas de majoritŽ absolue en faveur d'ŽlectionsanticipŽes, la seule option reste la formation d'une coalitionalternative" affirme le chef de l'opposition.

 

6. Monde juif

Maariv: Effervescence au sein de lacommunautŽ juive hongroise. Les dirigeants de la communautŽ ont appelŽ lesjuifs hongrois ˆ quitter le pays la semaine prochaine. Motif: l'intentiond'organisations d'extrme-droite hongroises de cŽlŽbrer la fte nationalehongroise de manire antisŽmite: "Ce n'est pas une blague, a dŽclarŽ lePrŽsident de la communautŽ Peter Feldmayer qui est ˆ l'origine de cet appel.Cela reflte l'augmentation du nombre d'actes antisŽmites dans le pays".La police hongroise a dŽcidŽ de se dŽployer massivement durant cette ftenationale pour dŽjouer les projets des nŽo-nazis et fascistes hongrois.

Haaretz: L'ambassadeur d'Isra‘l enAllemagne, Shimon Stein a publiŽ un communiquŽ dŽnonant les propos tenus parplusieurs Žvques allemands, vendredi dernier lors de leur visite en Isra‘l etˆ Ramallah. Il s'agit en particulier de l'archevque de Cologne qui, en entrantdans les territoires palestiniens et en dŽcouvrant la barrire de sŽcuritŽ, adŽclarŽ aux journalistes:" C'est ainsi que l'on traite des btes pas deshommes. Jamais je n'aurais pensŽ voir ˆ nouveau un tel mur a prŽcisŽl'archevque qui est originaire d'Allemagne de l'Est. Quant ˆ l'Žvque GregorMarie Henke, il a comparŽ les ghettos de la Shoah avec ce qu'il a appelŽ"le ghetto de Ramallah". Ces dŽclarations ont choquŽ les autoritŽsisraŽliennes. L'ambassadeur d'Isra‘l en Allemagne a donc rŽagi en dŽclarant:"Tout le monde est libre de critiquer la politique d'Isra‘l, mais lorsquel'on  dresse une comparaison entre la Shoah et ce qui se passe dans lesterritoires, soit on a oubliŽ l'Histoire, soit on n'a pas su en tirer lesvŽritables leons". Mme au sein de l'ambassade d'Allemagne en Isra‘l, ons'Žtonne des propos ce ces Žvques: "Difficile de comprendre comment ilsont pu s'exprimer ainsi, quelques heures ˆ peine, aprs leur visite au YadVashem" affirme-t-on ˆ l'ambassade, o l'on prŽcise tout de mme que cesdŽclarations ne refltent pas l'Žtat d'esprit des 27 Žvques et archevques quiont participŽ ˆ cette mission. 

 

D'autres titres en bref

Haaretz: Le cheik Raed Salad, chef de labranche radicale du mouvement islamique israŽlien  a ŽtŽ arrtŽ, hier ˆJŽrusalem, aprs avoir brandi un drapeau syrien et  prononcŽ un discoursanti-israŽlien devant une dŽlŽgation de druzes du Golan et de bŽdouins du NŽguevvenus l'encourager dans sa campagne en faveur de ce qu'il appelle "laprotection de la mosquŽe d'El Aksa". Le tribunal d'instance de JŽrusalem ainterdit au cheikh Salah de se rendre dans des lieux publics de JŽrusalemaccompagnŽ de plus de 8 personnes. Le porte-parole du mouvement islamiqueisraŽlien a vivement condamnŽ cette dŽcision.

 

Yediot Aharonot: LePrŽsident de l'Žtat MochŽ Katzav ne sera pas destituŽ: hier, la commission dela Knesset a votŽ contre sa destitution: 7 dŽputŽs se sont prononcŽs pour ladestitution et seulement 4 s'y sont opposŽs. Pour que le PrŽsident puisse tredestituŽ, il aurait fallu rassembler 19 des 25 dŽputŽs membres de cettecommission.

 

Yediot Aharonot: Desdizaines de milliers de soldats israŽliens ont prtŽ serment sur le rocher deMassada et ont jurŽ que "Massada ne tombera pas une seconde fois".Certes, il n'est pas question que Massada soit ˆ nouveau conquise par lesRomains, mais ce site historique, l'un des plus cŽlbres d'Isra‘l, risque voircertains de ses vestiges s'effondrer faute d'une Žrosion permanente du Rocher.Cette Žrosion s'est accŽlŽrŽe, il y a quatre ans aprs une averse d'uneviolence inou•e qui avait frappŽ le le site et a affaibli ses remparts. Enoutre, Massada se trouve dans une zone propice ˆ des tremblements de terre.C'est l'absence de budgets de restauration qui met aujourd'hui en pŽril ce hautlieu de la rŽsistance juive.