Revue de la presse israŽlienne du Congrs JuifEuropŽen

JŽrusalem, le 7/5/07                                                                                                      NumŽro 365

        

 

 

 

 

Les grands titres

 

1. Nicolas Sarkozy PrŽsident: est-ce bon pourIsra‘l?

Tous les quotidiens: Les journaux israŽliensmentionnent, en premire page, la victoire Žlectorale de Nicolas Sarkozy auxŽlections prŽsidentielles avec 53% des suffrages contre 47% ˆ sa rivale degauche SŽgolne Royal.

Haaretz titre tout simplement: "Sarkozy Žlu PrŽsident de laRŽpublique.

Maariv: "Bonjour Sarko" (en franais)

Yediot Aharonot:"Les dŽfis de Sarkozy:l'Žconomie et l'immigration".

Yediot cite le nouveau PrŽsident qui a affirmŽ: "LesEtats-Unis seront toujours nos amis. Mme si parfois nous devons penserdiffŽremment".  Les journauxrelatent la folle soirŽe d'hier, le coup de tŽlŽphone de Sarkozy ˆ Royal , lebain de foule sur la Place de la Concorde, le d”ner au Fouquets.
Les quotidiens israŽliens considrent dans l'ensemble quel'Žlection de Nicolas Sarkozy va marquer un changement ou une amŽlioration dansles relations franco-israŽliennes.

 

Plusieurs commentaires:

Yediot Aharonot: Dans un Žditorial intitulŽ"Sarkozy, mon ami", le chef de l'opposition Byniamine Netanyaouraconte, d'emblŽe,  qu'il arencontrŽ pour la premire fois Nicolas Sarkozy, il y a six ans par le biaisd'un ami commun, Me•r Habib, membre du bureau exŽcutif du CRIF, et que depuiscette rencontre, une solide amitiŽ personnelle s'est tissŽe entre lui et lenouveau PrŽsident de la RŽpublique: "Sarkozy a une relation chaleureuseenvers le peuple juif et une relation positive avec Isra‘l, mais il est, avanttout, le PrŽsident de la RŽpublique et je ne pense pas, Žcrit Netanyaou, qu'ilfaille s'attendre ˆ un changement radical de politique de la France. Parcontre, je crois que dŽsormais, la politique de la France au Proche-Orient seraplus ŽquilibrŽe, vu l'approche de Sarkozy envers les Etats-Unis".Netanyaou explique  qu'il aplusieurs fois discutŽ avec Sarkozy des problmes Žconomiques de la France :"Je suis certain qui sera capable de restaurer l'image de la sociŽtŽfranaise et je suis persuadŽ qu'il rŽussira dans sa mission. Pour la France,cette Žlection est un grand changement. Pour Isra‘l, c'est une tendancepositive"Žcrit Byniamine Netanyaou.

Yediot Aharonot: Dans son Žditorial, SefiEndler correspondant du Yediot ˆ Paris se demande si le "vilaingarnement" de la politique franaise sera un bon PrŽsident. Et enconclusion, Endler revient sur les attentes israŽliennes aprs cette Žlection:"Certains ont voulu croire qu'ˆ cause de ses racines juives, Sarkozyallait acheter, ds demain, un appartement  sur le bord de mer ˆ Tel-Aviv. A ceux-lˆ il faut prŽciserque Nicolas Sarkozy est PrŽsident de la RŽpublique franaise, pas le PremierMinistre d'Isra‘l"Žcrit Endler en rappelant, tout de mme, que Sarkozy amentionnŽ sa visite au mŽmorial du Yad Vashem dans son discours d'entrŽe encampagne. 

Haaretz: Daniel Bensimon qui a couvert ces Žlectionspour le Haaretz, Žcrit ce matin:" Impossible de ne pas tre admiratif faceˆ l'aventure dŽmocratique que la France vient de vivre au cours de ces deuxdernires semaines: non seulement les taux de participation Žtaientimpressionnant mais aussi la mobilisation des jeunes. A une re o lesdŽmocraties plongent dans le dŽsespoir et la fossilisation, les Franais ontprouvŽ que leur dŽmocratie avait un bel avenir. Le principal dŽfi de NicolasSarkozy sera de s'occuper des jeunes issus de l'immigration et des banlieues etl'autre dŽfi sera les lŽgislatives qui se tiendront le mois prochain".

Maariv: Plusieurs responsables politiques israŽliensaffirment que Sarkozy sera meilleur pour Isra‘l: "On conna”t ses positionssur le conflit israŽlo-palestinien et dans le passŽ elles Žtaient favorables ˆIsra‘l" a dŽclarŽ l'un de ces responsables qui rappelle que lors de laseconde guerre du Liban, Sarkozy avait soulignŽ que les combats avaient ŽtŽdŽclenchŽs suite ˆ l'agression du Hizbollah contre les soldats israŽliens etqu'Isra‘l avait le droit de se dŽfendre.

Maariv: Hor Heller, le correspondant du Maariv ˆ Paris, Žcrit avec enthousiasme: "Pourla premire fois affirme-t-il dans l'histoire de la cinquime RŽpublique,l'ElysŽe est conquis par un PrŽsident ouvertement pro-israŽlien: "IlprŽfre Netanyaou et Bush alors que Chirac prŽfŽrait Sadam Hussein et YasserArafat. Il critique sŽvrement les Palestiniens et leur incapacitŽ ˆ luttercontre le terrorisme. Il a soutenu le plan de retrait de Gaza et s'oppose auprogramme nuclŽaire iranienÉ Sarkozy, Žcrit Hor Heller, sera un mŽdiateurhonnte entre Isra‘l et le monde arabe. Et c'est en soi une petite rŽvolutionfranaise", Žcrit Hor Heller.

 

2.Ehud Barak ne sigera pas dans le gouvernementOlmert

Tous les quotidiens: L'ancien Premier MinistreEhud Barak qui brigue la PrŽsidence du Parti travailliste a affirmŽ ˆ sesproches que s'il Žtait Žlu le 28 mai prochain, il n'accepterait pas de siŽgerdans un gouvernement dirigŽ par Ehud Olmert: "Par contre, a-t-il dit,j'accepterai d'entrer dans un gouvernement "responsable et prudent"qui sera dirigŽ par Shimon Peres". Pour Barak le gouvernement Olmert aterminŽ son mandat. C'est la premire fois que le candidat Barak s'exprime surcette question depuis la publication du rapport Vinograd. De facto, celasignifie que les principaux candidats ˆ la PrŽsidence travailliste ont tousannoncŽ qu'ils quitteront le gouvernement Olmert s'ils remportent cesŽlections. Mais leur avis n'est pas partagŽ par les ministres travaillistes quiconsidrent qu'un dŽpart de leur parti de la coalition serait un"vŽritable suicide politique" qui conduirait ˆ l'Žlection deByniamine Netanyaou.

Haaretz: Dans son Žditorial anonyme, le journal explique que le Partitravailliste ne peut siŽger dans le gouvernement Olmert.

 

Tous les quotidiens: Retour au calme dans lesrelations entre Olmert et Livni. Aprs une semaine de frictions, les deux chefsde file de Kadima se sont rencontrŽs hier et ont dŽfini le cadre de leurcollaboration et ont promis de travailler ensemble.    

Haaretz: Alouf Ben explique qu'Olmert est parvenu ˆsurvivre politiquement aprs cette semaine difficile  car de solides intŽrts politiques sont en jeu: "Onpourrait les rŽsumer ainsi: certains responsables politiques qu'ils soienttravaillistes ou de Kadima veulent voir Olmert rester aux affaires le tempsqu'ils se renforcent politiquement en vue d'une confrontation future face ˆByniamine Netanyaou".

Tous les quotidiens: La prŽsidente de la CourSuprme Dorit Beinish a mis en garde contre un effondrement des structuresŽtatiques d'Isra‘l:"Nous traversons une pŽriode difficile, des ventsmauvais soufflent et nous vivons dans une atmosphre d'effondrement total denos structures".

Tous les quotidiens: C'est aujourd'hui que dŽbute la session d'ŽtŽ de laKnesset. Pour le Haaretz, cette session estpresque perdue d'avance car elle tournera autour des retombŽes du rapportVinograd, des rapports que prŽpare le contr™leur de l'Etat Lindenstrauss surles affaires de corruption du Premier Ministre et des rŽsultats des Žlectionschez les Travaillistes: "La Knesset aura toutefois un r™le important enjuin prochain: celui d'Žlire le futur PrŽsident de l'Etat"

Yediot Aharonot: Le journal qualifie ces"PrŽsidentielles" israŽliennes d'Žlections oubliŽes. Il soulignequ'elles vont intervenir en plein imbroglio politique et cite, par exemple lecas de Shimon Peres qui est ˆ la fois candidat officieux au poste de PrŽsidentet candidat possible au poste de Premier MinistreÉ! 

 

 

D'autres titres en brefs

Tous les quotidiens: Plusieurs tirs de Kassem ontŽtŽ tirŽs vers le sud d'Isra‘l. Un IsraŽlien a ŽtŽ sŽrieusement blessŽ par cestirs et une roquette s'est abattue ˆ quelques mtres d'une station d'essence.Et en marge, les Palestiniens ont tirŽ hier matin sur un vŽhicule israŽlien quicirculait a l'est de la ville de Modiin. L'un des passagers du vŽhicule a ŽtŽgrivement blessŽ.

 

Haaretz: Tzipi Livni et la direction du ministre desAffaires Etrangres mnent des discussions en perspective d'une relancepossible de nŽgociations entre Isra‘l et la Syrie. Le Haaretzrappelle que Livni s'est penchŽ sur le dossier syrien au lendemain de la guerredu Liban.

 

Yediot Aharonot: La Syrie accŽlreactuellement ses prŽparatifs en vue d'une confrontation militaire avec Isra‘l.A Damas, on est en effet persuadŽ qu'Isra‘l s'apprte ˆ lancer une offensivecontre la Syrie, durant l'ŽtŽ. Et en consŽquence, l'armŽe a dŽcidŽ de modifierson programme de manÏuvres militaires.

 

Maariv: Selon la loi Asmi Bashara qui est souponnŽ dehaute trahison contre Israel pourra recevoir une retraite substantielle de laKnesset. Le journal explique que plusieurs dŽputŽs veulent dŽposer unamendement interdisant ˆ tout dŽputŽ reconnu coupable de trahison, de percevoirsa retraite parlementaire.

 

Yediot Aharonot: A la demande du Conseillerjuridique du gouvernement, Meni Mazouz, la police israŽlienne va procŽder ˆ uncomplŽment d'enqute dans l'affaire du prŽsident Katzav. Mazouz a donnŽ cettedirective aprs avoir consultŽ  lesdocuments et preuves avancŽs par les avocats du PrŽsident lors de l'audiencespŽciale qu'il lui a accordŽ. Selon les avocats, les preuves avancŽes remettenten cause la crŽdibilitŽ des plaignantes ˆ l'origine de l'affaire.

 

Tous les quotidiens: Le conseiller juridique dugouvernement a Žgalement dŽcidŽ de recommander au ministre de la Justiced'annuler la nomination de 15 dayanim(juges des tribunaux rabbiniques)israŽliens qui venaient d'tre nommŽs il y a quelques semaines. Motif: il yaurait eu de sŽrieuses irrŽgularitŽs dans la procŽdure de dŽsignation de cesjuges. Il faut prŽciser que tous ces juges sont orthodoxes et trs proches duparti Shass et du rav Ovadia Yossef. Exemple: l'un des dayanim est le filsdu  mŽdecin du rav Ovadia! Tous lesdayanim qui n'avaient pas cette proximitŽ ont ŽtŽ invalidŽs. Plusieursorganisations proches de la mouvance sioniste-religieux avaient dŽjˆ portŽplainte contre cette dŽsignation arbitraire. Elles se sont fŽlicitŽes de ladŽcision de Meni Mazouz.

 

Tous les quotidiens: Scnes de panique hier soirau Stade Teddy de JŽrusalem. Les supporters du Beitar Jerusalem pressŽs defter le titre de champion d'Isra‘l remportŽ par leur Žquipe ont tentŽ depŽnŽtrer sur la pelouse du stade ˆ dix minutes de la fin du match (contre leHapoel Peth Tikva).

La police qui n'avait pasprŽvu de tels dŽbordements Žtait en effectif rŽduit et n'a pas rŽussi ˆcanaliser la foule. Des centaines de supporters se sont retrouvŽs pressŽscontre les grilles qui entourent le terrain. Bilan: 50 blessŽs dont 2grivement touchŽs. Arcady Ga•damek, le propriŽtaire du Beitar JŽrusalem, aqualifiŽ ces ŽvŽnements de "tragŽdie". Les quotidiens publient enpremires pages des photos de ces scnes de panique. Plusieurs ŽditorialistesdŽplorent cette violence: "Est-ce cela vaut le coup de remporter lechampionnat dans de telles conditions?" se demande un ancien capitaine duBeitar.