Revue de la presse israŽlienne duCongrs Juif EuropŽen

 

JŽrusalem, le7/3/07                                                                                                      NumŽro 327

 

 

 

 

 

 

Les grands titres:

 

1. Rencontre Olmert-Abou Maazen: exigencesmutuelles

 Haaretz(manchette):Ehud Olmert et Abou Maazen se rencontreront, dimanche, ˆ JŽrusalem. Au cours decet entretien, Abou Maazen a l'intention de demander ˆ Ehud Olmert de cesser defaire pression sur la communautŽ internationale afin qu'elle continue ˆboycotter Žconomiquement le gouvernement palestinien. En Žchange, il s'engage ˆobtenir du Hamas un cessez-le-feu total qui inclura l'arrt des tirs de kassemen direction du territoire israŽlien. Selon un responsable du Hamas, interrogŽpar le Haaretz, si Olmert refuse, alors l'actuelcessez-le-feu sera en danger.  De son cotŽ, le Premier Ministre demanderaau gouvernement palestinien de respecter les trois conditions posŽes par leQuartet. Il n'a pas l'intention d'annoncer ˆ Abbas de nouveaux allgements enfaveur de la population civile palestinienne.

Maariv : De son cotŽ, le leader du HamasHaled Mashal a dŽclarŽ, au cours d'une visite ˆ TŽhŽran, que son mouvement nereconna”tra jamais Isra‘l. Ahmedinedjad lui a rŽpondu: "Vous devezmobiliser  des gens courageux qui  continuerons ˆ s'opposer auxsionistes".

 

2. Nouvelle altercation publique entre Olmert etPeretz

Tous les quotidiens: La scnes'est produite, hier, en conseil des ministres. Le ministre de la DŽfense AmirPeretz a demandŽ la parole pour rŽagir ˆ la crise des salaires au sein despouvoirs locaux. Mais Olmert l'a immŽdiatement interrompu en lui rappelant quece dossier n'Žtait pas sous sa responsabilitŽ. En rŽaction, Peretz s'en estpris au Premier Ministre: "Vous vous comportez comme un dictateur".Olmert lui a rŽtorquŽ: "Tenez-vous tranquille". Les deux hommes ontŽchangŽ des accusations mutuelles jusqu'ˆ ce qu'Olmert abatte son marteau surla table est annonce une suspension de sŽance de quelques minutes. Les journauxsoulignent que cette confrontation a stupŽfait les ministres du gouvernement!

Maariv: Le commentateur politique BenCaspit explique que cet incident est le reflet de l'extrme tension danslaquelle se trouvent actuellement Olmert et Peretz: "Olmert ˆ cause del'affaire du Contr™leur de l'Etat et de la proximitŽ du rapport Vinograd etPeretz ˆ cause des sondages qui  le donnent perdant dans la course ˆ laPrŽsidence du Parti travailliste en maiÉL'Žtat d'Isra‘l a besoin d'unPremier Ministre calme, serein et concentrŽ. Il a aussi besoin d'un ministre dela DŽfense  capable de garder son calme. La situation est rŽellementprŽoccupante".

 

 

3. Le rapport du Contr™leur sur la guerre: sŽanceneutre ˆ la Knesset

Tous les quotidiens: Suite ˆun compromis obtenu en matinŽe devant la Haute Cour de Justice, la rŽunion dela commission de contr™le de la Knesset a ŽtŽ procŽdurire. Le contr™leur del'Etat, le juge Lindenstraus et le prŽsident de la Commission, ledŽputŽ(PNR)  Zvouloun Orlev se sont gardŽs de mentionner les conclusionspersonnelles contenues dans ce rapport et se sont contentŽs d'en donner lesgrandes lignes. L'objectif est dŽsormais de permettre ˆ la DŽfense Passive(dansTzahal) et ˆ Ehud Olmert(pour l'Žchelon politique) de rŽpondre aux questionsposŽes par le contr™leur. Le rapport dŽfinitif sera rendu public en juinprochain. Durant le dŽbat, le ministre du parti des retraitŽs, Rafi Eytan s'en est pris au contr™leur Lindestrauss et lui a demandŽ "de cesser dedŽranger le Premier Ministre dans l'exercice de ses fonctions".

 

4. Menace d'ŽpidŽmie meurtrire dans les h™pitauxisraŽliens

Yediot Aharonot et Maarivconsacrent leur manchette ˆ une ŽpidŽmie qui serait en train de se propagerdans les h™pitaux israŽliens. Selon les rŽvŽlations de la premire cha”ne detŽlŽvision, plusieurs dizaines d'IsraŽliens hospitalisŽs seraient morts aprsavoir ŽtŽ contaminŽs par un virus agressif de type Klebsiella qui seraitrŽsistant aux traitements antibiotiques. 

Yediot Aharonot: Il yaurait des dizaines de morts. Le ministre de la SantŽ  tente d'enrayercette contamination mais les mŽdecins affirment qu'il n'y a rien ˆ faire contrecette bactŽrie prŽcise.

Maariv: Les directeurs d'h™pitaux ontŽtŽ convoquŽs pour une rŽunion d'urgence qui se tiendra le 15 mars prochain. Ausein des services de SantŽ Publique, on prŽcise que ce virus ne frappe que lespersonnes dŽjˆ souffrantes et dont le systme immunitaire est dŽficient.

 

D'autres titres en bref:

Haaretz(manchette:) Sderot n'est pasprte ˆ une nouvelle dŽgradation de la situation. Les forces de sŽcuritŽisraŽliennes affirment qu'il faut s'attendre ˆ une sŽrieuse dŽgradation de la situation sŽcuritaire autour de la bande de Gaza. Certains osent mmeaffirmer que les terroristes palestiniens pourraient envoyer sur SdŽrot et sesalentours, plus d'une centaine de roquettes kassem par jour. Si cetteestimation devait se confirmer, la ville de SdŽrot serait incapable de faireface ˆ une telle menace car aucun abri n'est ŽquipŽ pour une longue pŽriode.

 

Tous les quotidiens: LegŽnŽral Ali Reza Askari qui a disparu en Turquie aurait dŽcidŽ de dŽserter etde se rŽfugier dans un pays occidental. Le Haaretz croitsavoir qu'il aurait trouvŽ refuge aux Etats-Unis. Les autoritŽs turquesenqutent actuellement sur cette piste. Le Yediot rappelleque les Iraniens ont, dans un premier temps, tentŽ de minimiser l'importance dugŽnŽral Askari dans la hiŽrarchie militaire iranienne. Or Askari Žtait jusqu'ˆla montŽe au pouvoir d'Ahmedinedjad, le vice-ministre de la DŽfense et l'hommede confiance du ministre Ali Felihian. Il est Žvident qu'il dŽtient de nombreuxsecrets militaires. Aujourd'hui, les Iraniens accusent les Turcs d'avoir aidŽl'un des services de renseignements occidentaux ˆ s'emparer d'Askari. Le Yediot souligneque plus les jours passent, moins il semble qu'Isra‘l ait ŽtŽ impliquŽ danscette affaire de disparition.

 

Yediot Aharonot: ChirinAbadi la Prix Nobel de la Paix 2003 qui est professeur de droit ˆ l'universitŽde TŽhŽran a dŽclarŽ hier: "Les propos du PrŽsident iranien Ahmedinedjaden faveur de la destruction d'Isra‘l sont inacceptables. Isra‘l a le droit devivre aux cotŽs d'un Žtat palestinien" a-t-elle dŽclarŽ lors d'un passageˆ Rome. Elle a, par ailleurs affirmŽ que la clŽ de la crise sur le nuclŽaireiranien se trouvait entre les mains du peuple iranien: Ahmedinedjad prŽtend quel'enrichissement de l'uranium est la volontŽ du peuple. Il faut donc organiserun referendum, sous les auspices de l'ONU pour vŽrifier s'il dit vrai!".

 

Yediot Aharonot:L'Žtat-major de lutte anti-terroriste a lancŽ un appel ˆ tous les touristesisraŽliens ˆ travers le monde. A l'approche des ftes de Pessah, l'Žtat-majordispose d'informations sur le dŽsir des organisations terroristes de kidnapperdes citoyens israŽliens qui se dŽplacent ˆ l'Žtranger. L'Žtat-major a prŽcisŽque cette mise en garde concernait en particulier 40 pays occidentaux.

 

Haaretz: L'AutoritŽ Palestinienne doitlimoger 6000 fonctionnaires, affirme un rapport de la Banque Mondiale. C'est lacondition sine qua none pour faire face ˆ la crise Žconomique qui frappe l'APactuellement. Ce rapport rŽvle que les entrŽes des imp™ts ont baissŽsensiblement au cours des premiers mois du gouvernement Hamas.

 

Tous les quotidiens: L'Egypteexige d'enquter sur ce qu'elle appelle

"l'assassinat de ses soldats en juin 67"(Haaretz). Le Maariv affirmeque les autoritŽs Žgyptiennes menacent mme de porter plainte contre Isra‘l etce suite ˆ la diffusion sur la tŽlŽvision israŽlienne d'un documentaire quilaisse entendre que durant la guerre des Six Jours des soldats de l'unitŽ deShaked  auraient tuŽ de sang froid des prisonniers Žgyptiens. Lesresponsables israŽliens dŽmentent ces accusations.

 

Maariv: Le PrŽsident de l'Etat(envacances) MochŽ Katzav peut souffler un peu: tout porte ˆ croire que la Knessetne le destituera pas : en effet, il n'y a pas une majoritŽ absolue de dŽputŽsisraŽliens favorable ˆ sa destitution. De mme, parmi les 25 membres de laCommission de la Knesset, il aurait fallu en rassembler 19 pour voter une telledestitution. Ce qui para”t pour l'instant utopique.

 

Haaretz: Publication de photos inŽditesdatant de la fin de la Seconde Guerre Mondiale et montrant des survivants descamps de la mort durant les longues marches imposŽes par les nazis pourŽchapper aux forces alliŽes qui libŽraient l'Allemagne. Ces photos font partiede documents qui Žtaient conservŽs dans les archives de la Croix RougeInternationale.