Revue de lapresse israŽlienne du Congrs Juif EuropŽen

JŽrusalem, le 4/12/06                                                                                                      NumŽro 263

 

1/ SŽgolne Royal en Isra‘l sur fond de polŽmique en France 

Yediot Aharonot-Haaretz: En premirepage, les deux quotidiens montrent une photo de SŽgolne Royal, hier soir, encompagnie de la ministre israŽlienne des Affaires Etrangres Tzipi Livni aurestaurant de Miskenot Shaananim, ˆ JŽrusalem. Le Haaretztitre:  "Deux femmes qui ontl'ambition de gouverner". Le Haaretz ne joint ˆ cette photo qu'une brvelŽgende sur la rencontre d'hier matin entre Royale et le prŽsident del'AutoritŽ Palestinienne.

Yediot-Maariv: En pages intŽrieures, les deuxjournaux insistent sur le "scandale" provoquŽ en France par lepassage mouvementŽ de SŽgolne Royal au Liban, en fin de semaine. Le Yediot titre: "La France est furieuse, parcontre Isra‘l est chaleureuse envers la candidate socialiste ˆ laPrŽsidentielle". Le Maariv cite, en titre,certains ministres franais qui accusent SŽgolne Royal de torpiller , par saconduite, les relations franco-israŽliennes. Les journaux citent en particulierle chef de la diplomatie franaise Phillipe Douste Blazy qui a accusŽ Royal de "s'trerendue au Proche –Orient avec des idŽes simplistes", tandis que laleader des Verts franais  aaffirmŽ "qu'une visite au Proche-Orient devait se prŽparerÉ pas comme l'afait SŽgolne Royal". Mais le Yediotsouligne qu'ˆ JŽrusalem, les autoritŽs israŽliennes ont prŽfŽrŽ faireabstraction de l'incident avec le dŽputŽ du Hizbollah ˆ Beyrouth. CotŽisraŽlien, on reconna”t, toutefois en appartŽ, que la visite de Madame Royal nese dŽroule pas de "manire professionnelle". Selon le Yediot, les dirigeants israŽliens ont dŽroulŽ letapis rouge pour accueillir SŽgolne Royal et sa visite est quasi-officielle.Le Maariv cite la dŽputŽ travailliste ColetteAvital qui a dŽclarŽ: "Nous allons accueillir SŽgolne Royal avec tous leshonneurs dus ˆ son rang et nous trouverons la manire adŽquate pour rŽagir ˆl'incident au Liban".  Les journaux reviennent Žgalement sur la visite de la candidatesocialiste ˆ Gaza et sur sa rencontre avec Abou Maazen.

Haaretz: Dans un Žditorial, le sociologueClaude Sitbon Žcrit une lettre de recommandations ˆ SŽgolne Royal danslaquelle, il lui suggre, si elle devait tre Žlue, de modifier la politique dela France au Proche-Orient: "La France doit jouer un r™le original dans larecherche de la paix au Proche-Orient, elle doit tre plus gŽnŽreuse, pluschaleureuse, elle doit cesser de comparer les dictatures aux dŽmocraties danscette rŽgion, et elle doit abandonner cette fameuse "politiquepro-arabe" qui s'est trop souvent rŽduite ˆ une politique anti-israŽlienne".Et Claude Sitbon, qui se dŽfinit comme un militant de gauche et de la paix,fait Žgalement une requte ˆ SŽgolne Royal: "N'est –il pastemps  que la France encourage,avec enthousiasme, l'entrŽe de l'Etat d'Isra‘l dans l'organisation des paysfrancophones, qui reste aujourd'hui le seul grand forum ˆ boycotter Isra‘l.Comment justifier que ce soit le Liban qui oppose son veto ˆ l'entrŽe d'un payscomme Isra‘l o vivent un million de francophones?" se demande ClaudeSibton, dans cet Žditorial.

 

2. Divergences de vues israŽliennes autour du cessez-le-feu

Tous les quotidiens: Des divergences de vuessŽrieuses ont surgi, hier lors de la rŽunion du cabinet restreint pour lasŽcuritŽ nationale entre Ehud Olmert, Tzipi Livni et Amir Peretz sur  la manire de gŽrer le cessez-le-feu, desdivergences qui sont apparues lors de la rŽunion du cabinet restreint pour lasŽcuritŽ nationale. Le Maariv se fait l'Žcho dela colre des dirigeants de Tzahal qui accuse le Premier Ministre et la chef dela diplomatie de les empcher de riposter aux violations par les Palestiniensde ce cessez-le-feu et ce alors qu'Amir Peretz, qui est pourtant le plus ˆgauche des trois est favorable ˆ la position plus ferme de Tzahal qui est deriposter ˆ chaque tir de kassem. Olmert et Livni affirment  "qu'il ne faut pas sacrifier lecrŽdit obtenu au sein de la communautŽ international en frappant quelquesterroristes". Dans l'entourage d'Olmert on fait tout pour ne pas donner auHamas, le prŽtexte de violer le cessez-le-feu, mme si l'on est persuadŽ quesous peu, les organisations terroristes le violeront.  Pour Tzahal, cette politique de retenue est"dangereuse" car sur le fond, les organisations terroristes n'ontabsolument pas l'intention de respecter ˆ long terme ce cessez-le-feu .

Yediot-Haaretz(manchette):Dans cet ordre d'idŽes,l'Žchelon politique a donnŽ l'ordre ˆ Tzahal de rŽduire considŽrablement sonactivitŽ militaire en JudŽe-Samarie. DŽsormais, seul le commandant en chef dela rŽgion centre ou les gŽnŽraux de brigade pourront donner l'ordre de lancer desopŽrations ponctuelles. Lˆ aussi, au sein de l'armŽe, on craint que cettepolitique de retenue n'ait pour consŽquence de rendre la vie plus facile auxterroristes qui projetteraient des attentats.

Maariv: Ben Caspit explique ce qui se cachederrire cette politique de retenue israŽlienne:"Plus Isra‘l se retiendraet reportera une opŽration militaire dans Gaza, plus il bŽnŽficiera d'atoutspolitiques qui lui permettront, le moment venu, de disposer d'une plus largemarge de manÏuvre face aux organisations terroristes, et d'un soutien plusmassif de la communautŽ internationale".

 

 

 

3. La crise libanaise

Tous les quotidiens: La tension devient de plusen plus lourde ˆ Beyrouth aprs trois jours de sige des supporters duHizbollah autour du b‰timent du gouvernement libanais. Un manifestant duHizbollah a ŽtŽ tuŽ par des militants progouvernementaux. Mais malgrŽ lespressions, le Premier Ministre Fouad Siniora refuse de cŽder et  rŽpte que son gouvernement se maintiendra.

Yediot Aharonot: Tzipi Livni a demandŽ auxministres de ne pas s'exprimer publiquement sur la situation au Liban. Parcontre, le chef des Renseignements militaires israŽliens, le gŽnŽral AmosYadlin a dŽclarŽ hier "qu'une dŽmission du gouvernement libanais risquaitde prŽcipiter une nouvelle confrontation dans la rŽgion nord avec le Hizbollah,l'ŽtŽ prochain".

Tous les quotidiens : Autre dŽcision du cabinetrestreint pour la sŽcuritŽ nationale d'hier: le retrait de Tzahal de la partienord du village de Radjar et son transfert au contr™le de la Finul. L'objectifsera, ensuite, de tracer une frontire internationalement reconnue qui nediviserait pas le village situŽ sur la rŽgion de Har Dov.

Yediot Aharonot: Havier Solana a rencontrŽhier pour la troisime fois, ˆ JŽrusalem, les familles des deux soldatsisraŽliens kidnappŽs Eldad Reguev et Ehud Goldwasser. Il leur a dŽclarŽ quemalgrŽ la situation politique fragile au Liban, il tentera par tous les moyensd'obtenir  un signe de vie dessoldats.

Maariv : Lors de rencontres avec desdiplomates europŽens, aux cours des derniers jours, le PrŽsident syrien BasharAssad a affirmŽ que c'est lui qui avait poussŽ Haled Mashal ˆ conclure unaccord en vue de la libŽration de Guilad Shalit.

 

 

D'autres titres en bref

 

Maariv-Yediot Aharonot: Instants dejoie et de douleur hier dans une famille francophone israŽlienne. L'ŽtŽdernier, durant la guerre du Liban, Patrick et Myriam Gomez ont perdu leur fils,le capitaine Daniel Gomez qui pilotait l'hŽlicoptre frappŽ de plein fouet parun missile du Hizbollah. Daniel Žtait jeune mariŽ et son Žpouse Sarit Žtaitalors enceinte au sixime mois.  Ily a une semaine, leur enfant , un garon, est nŽ. Hier la brith-mila s'estdŽroulŽe en prŽsence de nombreux parents et amis. C'est le grand-pre, PatrickGomez qui a remplacŽ son fils et qui a tenu le bŽbŽ dans ces bras au moment dela rŽcitation des bŽnŽdictions mais lorsqu'il a repris le verset traditionnelqui dit " C'est par ton sang que tu donneras la vie", sa voix s'estbrisŽe et avec elle, celles de toutes les personnes prŽsentes qui ont pleurŽ en se souvenant du dŽfunt.Le bŽbŽ s'appelle Daniel, comme son pre qu'il ne conna”tra jamais. Et ˆ la finde la cŽrŽmonie aprs avoir rendu le bŽbŽ ˆ sa mre, Patrick Gomez  a rŽcitŽ le kaddish ˆ la mŽmoire de sonfils.

 

Haaretz: Les leaders spirituels de lacommunautŽ orthodoxe d'Isra‘l appellent au boycottage d'El Al parce que lacompagnie israŽlienne enfreint les rgles de respect du shabbat. Lesgrands-rabbins orthodoxes envisagent d'appeler leur communautŽ ˆ utiliser lesservices de la compagnie Israa•r qui pourrait s'engager ˆ cesser ses vols le shabbat.

 

Tous les quotidiens: Le fils du PrŽsident Katzav,Ariel qui occupe une fonction de direction au sein de la Compagnie israŽliennedes chemins de fer, est accusŽ par sa secrŽtaire de harclement sexuel. Le filsdu PrŽsident dŽment catŽgoriquement et explique que cette secrŽtaire a ŽtŽlimogŽe il y a quelques semaines et qu'elle tente de se venger en utilisant le "filonporteur" du harclement sexuel, surtout lorsqu'il s'agit d'un proche du PrŽsidentisraŽlien. Ariel Katzav a promis de dŽposer une plainte pour diffamation contrela jeune femme.