Revue de la presseisraŽlienne du Congrs Juif EuropŽen

JŽrusalem, le 3/1/07                                                                                                      NumŽro 282

 

 

Les grands titres:

1.Un scandale de corruption touche les proches d'Olmert

Tous les quotidiens: L'actuel prŽsident de l'Office national des imp™ts,Jacky Matza et son prŽdŽcesseur Eytan Rob, ont ŽtŽ arrtŽs hier par la police. Ils sont souponnŽsd'implication dans une vaste affaire de corruption au sein de l'Office. Selonles enquteurs de la police, ils auraient tous les deux nommŽs, ˆ des postestrs influents dans l'Office des Imp™ts, des proches de deux hommes d'affaires,Yoram Karachi et Kobi Ben Gour. Ces proches auraient ensuite accordŽsd'importantes rŽductions d'imp™ts ˆ ces deux hommes d'affaires. L'un des deux,Yoram Karachi est non seulement conseiller municipal de JŽrusalem(Likoud) maisaussi le frre de Shoula Zaken, la toute-puissante directrice du cabinet d'EhudOlmert et l'une des personnes les plus proches du Premier Ministre. Zaken a ŽtŽinterrogŽe, hier par les enquteurs qui la souponnent d'tre ˆ l'origine de lanomination de Jacky Matza ˆ la tte de l'Office des Imp™ts, ˆ l'Žpoque o EhudOlmert Žtait ministre des Finances. A l'issue de son interrogatoire, ShoulaZaken a ŽtŽ assignŽe par le tribunal, ˆ rŽsidence pour neuf jours. Matza et Robont ŽtŽ placŽs en garde ˆ vue, pour plusieurs jours, tout comme Karachi et BenGour. Au total, 22 fonctionnaires et hommes d'affaires ont ŽtŽ interrogŽs parla police et 11 d'entre eux ont ŽtŽ placŽs en garde ˆ vue. L'assignation ˆrŽsidence de Shoula Zaken provoque un profond embarras dans l'entouraged'Olmert. L'un des enquteurs a dŽclarŽ qu'ˆ la PrŽsidence du Conseil il yavait une sorte de "bureau spŽcial de la combine" dont la missionŽtait d'accorder des rŽductions d'imp™ts divers. Au ministre de la Justice, ondit que cette affaire confirme, s'il le fallait, le lien Žtroit existant entrePouvoir et Puissance financire en Isra‘l. Le mouvement pour un rŽgimepolitique intgre a demandŽ au conseiller juridique du gouvernement desuspendre Shoula Zaken, Matza et d'autres hauts fonctionnaires incriminŽs deleurs fonctions. 

 

Commentaires:

Maariv(Ben Caspit): "Il ne faut pas tre expert pour comprendre que l'Etatd'Isra‘l a un trs sŽrieux problme de corruption  et que mme ceux qui sont censŽs lutter contre cettecorruption sont eux-mmes  touchŽspar ce flŽau. Peu ˆ peu chaque bastion public s'effondre: les ministres, lesbureaux gouvernementaux, la police, la justice, le parquet, et mme l'armŽe etla DŽfense nationale. Toutes les vaches sacrŽes ont ŽtŽ ont ŽtŽ ŽgorgŽes et lepays est pourri" Žcrit Caspit

 

Haaretz: NehŽmia Stressler explique que de tout temps les responsables de l'Officedes Imp™ts ont ŽtŽ nommŽs par les hommes politiques: "Il fallait ensuitesavoir s'ils agissaient de manire intgre et imposaient leur autoritŽ ou biens'ils Žtaient faibles et donc  sefaisaient soudoyŽs par des hommes d'affairesÉIl faut prŽciser qu'il y a eu dansle passŽ des responsables de l'Office des Imp™ts qui ont su dire non ˆ ceux quitentaient de les soudoyer".

Yediot Aharonot: Pour Sever Plutzker, cette affaire rŽvle une situationchaotique de "Sodome et Gomhorre": "En 24 heures, la policearrte les responsables de l'Office des Imp™ts qui sont habilitŽs ˆ plongerleur mains dans nos poches. Elle interpelle la directrice de cabinet du PremierMinistre qui est en charge de tous les dossiers secrets de l'Etat, et enfin leTrŽsorier GŽnŽral du Ministre des Finances n'hŽsite pas (dans une autreaffaire) ˆ proclamer que l'Žtat d'Isra‘l est plus corrompu que les paysd'AmŽrique du Sud". Selon Plutzker, la corruption dans une instance telleque l'Office des Imp™ts est plus dangereuse pour l'Žtat d'Isra‘l qu'une attaquedu Hizbollah"

 

2.La mort de Tedy Kollek

Tous les quotidiens reviennent longuement dans leurs pages d'actualitŽ etdans leur supplŽment sur la carrire et la personnalitŽ du lŽgendaire maire deJŽrusalem qui s'est Žteint hier ˆ l'‰ge de 95 ans.

Yediot Aharonot:"Le pre de JŽrusalem est mort" titre le Yediot  en montrant de nombreuses photos de Teddy Kollek avec DavidBen Gourion, puis avec Menahem Begin, entrant dans la vieille ville deJŽrusalem en 67 aux cotŽs de MochŽ Dayan ou avec Tamar, celle qui fut sonŽpouse pendant 70 ans et qui lui a survŽcu.

Maariv: L'actuel maire de JŽrusalem, Ouri Lopoliansky Žcrit: "JŽrusalemavait deux symboles, le lion  etTeddy. Teddy Kollek symbolisait la rŽunification de JŽrusalem et il estsymbolique qu'il se soit Žteint ˆ la veille des festivitŽs du 40meanniversaire de la rŽunification de la villeÉ Pour moi, Teddy Žtait avant toutun maire au cÏur d'or".

Haaretz: "Teddy Kollek, homme de contradictions et maire mythique deJŽrusalem s'est Žteint ˆ 95 ans. Il sera inhumŽ dans le carrŽ des grands de laNation. A JŽrusalem, les drapeaux ont ŽtŽ mis en berne".  Tom Seguev Žcrit  que Teddy Kollek avait su donnerl'illusion d'une rŽunification de la ville: "C'Žtait un leader libŽral etpragmatique qui avait su neutraliser les noyaux de tension dans la ville".

Les journaux publient Žgalement les rŽactions desresponsables politiques ˆ sa disparition:

Ehud Olmert(qui lui a succŽdŽ ˆ la mairie deJŽrusalem): Teddy Kollek Žtait l'un des plus grands pres fondateurs de l'Etatd'Isra‘l et l'homme qui a su vanter la gloire de JŽrusalem ˆ travers le monde,a faonnŽ ses paysages et ŽdifiŽ ses institutions.

Daliah Itzik, PrŽsident de la Knesset(et ancienneconseillre municipale de JŽrusalem sous Kollek): "Le souvenir de sonaction pour le dŽveloppement de JŽrusalem restera gravŽe dans les pagesd'histoire de la ville.

Zeev Bielski, PrŽsident de l'Agence Juive:"Tedy Kollek fut un modle pour tous les maires d'Isra‘l.

Angela Merkel, la chancelire allemande a rendu unvibrant hommage ˆ Tedy Kollek: "C'est une grande perte pour JŽrusalem,Isra‘l mais aussi pour l'Allemagne" .

 

3.L'examen de conscience de Dan Haloutz

Tous les quotidiens : Au cours d'une confŽrence de presse, le chefd'Žtat-major Dan Haloutz a ŽnumŽrŽ les huit erreurs principales et carencescommises par l'Žtat–major et par Tzahal durant la guerre du Liban:

1. Tzahal n'a pas dŽfini ds le dŽbut des combats, ladestruction des katiouchas comme l'un des objectifs de la guerre.

2.L'Žtat-major n'a pas ŽtŽ suffisamment mis ˆcontribution durant la guerre et ses capacitŽs n'ont pas ŽtŽ exploitŽes.

3. Il y a eu des problmes de communication entre le chefd'Žtat-major, l'Žtat-major et le commandement de la rŽgion Nord.

4. Il a fallu beaucoup de temps ˆ l'armŽe pour comprendrequ'il s'agissait d'une vŽritable guerre.

5. Les prŽparatifs en vue d'une opŽration terrestred'envergure ont ŽtŽ trop tardifs.

6. L'armŽe de rŽserve a ŽtŽ nŽgligŽe et n'Žtait passuffisamment prŽparŽe ˆ ses missions.

7. Des officiers ont transmis ˆ la presse desinformations secrtes .

8. L'armŽe a ŽtŽ confrontŽe ˆ une pŽnurie de matŽrieldans tous les domaines.

Les journaux expliquent que le gŽnŽral Haloutz a indiquŽ qu'iln'avait pas l'intention de dŽmissionner,"parce que mes supŽrieurs ne mel'ont pas demandŽ". Il a reconnu que si la commission Vinograd devait l'incrimineralors il se plierait ˆ ses recommandations. Les commentateurs ont constatŽ quele gŽnŽral Haloutz Žtait nerveux, impatient et "Žteint" lors de cetteconfŽrence de presse. Amir Rappoport dans le MaarivŽcrit que Haloutz a utilisŽ un langage synthŽtique et neutre pour dŽcrire leserreurs graves qu'il ont ŽtŽ commises durant la guerre. Par exemple: pour DanHaloutz, le fait d'avoir donner prioritŽ ˆ l'armŽe de l'air au dŽtriment d'uneentrŽe massive de forces au Liban pour neutraliser les katiouchas, n'estqualifiŽ que de "prŽparation tardive d'une opŽration terrestre".

Zeev Schiff, le commentateur militaire du Haaretz se demande si le gŽnŽral Haloutz pourrarelever le dŽfi d'une restauration de l'armŽe.

 

4.Le Hamas pourrait accepter la proposition d'Isra‘l

Haaretz: Le porte-parole du Hamas ˆ Gaza, Faouzi Barhous a rŽvŽlŽ hier que sonmouvement acceptait la proposition israŽlienne, transmise par l'Egypte delibŽrer 450 prisonniers palestiniens en Žchange du soldat Guilad Shalit.  RŽcemment, Omar Souliman, le ministreŽgyptien des Renseignements qui fait office de mŽdiateur a rencontrŽ en ArabieSŽoudite, Haled Mashal et le Premier Ministre palestinien(issu du Hamas) Isma•lAniyeh . Il leur aurait soumis une proposition selon laquelle, en Žchange de lalibŽration par Isra‘l, au dŽbut, de dizaines de dŽtenues et de mineurs, lesravisseurs fourniraient une cassette prouvant que Shalit est vivant. Aprs lalibŽration de Shalit , Isra‘l rel‰cherait outre les 450 dŽtenus, d'autresprisonniers palestiniens.  

 

5.Nominations

Yediot Ahaoronot: L'ancienne porte-parole de Tzahal, la gŽnŽrale(rŽs.)Ruth Yaron a intŽgrŽ l'Institut de Planification du Peuple Juif, prŽsidŽ parl'ancien ambassadeur Denis  Ross etaffiliŽ ˆ l'Agence Juive. Elle aura pour mission "d'amŽliorer l'image dupeuple juif".

Par ailleurs, Nouni Darwish, qui est aujourd'hui l'unedes militantes arabes les plus actives contre le fondamentalisme islamiste auxEtats-Unis a dŽcidŽ de se mobiliser en faveur de la Hasbara israŽlienne. NouhiDarwish qui est la fille d'un ancien terroriste palestinien qui avait orchestrŽles actions de fedayouns dans les annŽes 50, dans la bande de Gaza(!),arencontrŽ rŽcemment le consul gŽnŽral d'Isra‘l ˆ Los Angeles et lui a promisd'expliquer, dans plusieurs forums, la position d'Isra‘l. Darwish qui vit ˆ LosAngeles avait dŽjˆ crŽe un site intitulŽ: "Arabes pour Isra‘l".

 

6.Les Žlections prŽsidentielles franaises vues par le Haaretz

Haaretz: Daniel Bensimon dŽtaille les enjeux de la campagne prŽsidentielle enFrance. Selon lui, la droite modŽrŽe s'unit actuellement autour de lacandidature de Nicolas Sarkozy mais craint, ˆ nouveau, une surprise de Le Penqui se porte candidat pour la sixime fois. Il confirme que la compŽtition seraentre "SŽgo et Sarko" et souligne que si les Franais le pouvaient,ils Žliraient les deux candidats aux deux postes les plus importants dePrŽsident de la RŽpublique et de Premier Ministre.